Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Laëtitia

Laëtitia

Auteur. J'écris par amour des mots et par envie surtout. C'est comme une drogue, mais douce. Mes publications : -Le roman du temps qui passe, éd. Joseph Ouaknine, 2011, poésie (www.ouaknine.fr) - Histoires d'eau douce et d'eau salée, Mon petit éditeur, 2014, poésie - Traces de vie, éditions Cana, 2016, poésie - Le lit qui dort, éditions Tensing, 2017, poésie -Quotidiens passagers, z4 éditions, 2017, poésie -Le fil d'avril, z4 éditions, 2018, poésie -Récits du miroir, z4 éditions, 2018, contes et nouvelles -Entendez-vous...cette chaleur jaune ? z4 éditions, 2019, poésie
Tags associés : recit, poeme

Ses blogs

Le blog de Laëtitia

Le blog de Laëtitia

Bienvenue dans l'univers de mon blog où la poésie, les récits, les nouvelles et les contes se mêlent !!
Laëtitia Laëtitia
Articles : 314
Depuis : 03/02/2012

Articles à découvrir

LE CAPITAL DES MOTS - LAETITIA GAND

LE CAPITAL DES MOTS - LAETITIA GAND

Les amours passent émiettés au souvenir, les regards fuient peut-être encore une pensée. Les petites silhouettes s'éloignent... et le vent balaye les dernières traces. L'adieu au doux sourire, aux rires élevés dans l'air. La bouche se coud au tendre. Était-ce un songe ? (à mon fils) *** Rire amer, Réapprendre, il faut réapprendre. Le co
Nouvel an des rues

Nouvel an des rues

Dans les rumeurs des rues déjà passe l'an, derniers achats aux foulées de bitume, les passants pressés aux sourires camouflés, l’œil au sommeil court, la joue au cru de la froideur, les cœurs palpitants devant les vitrines ornées et lumineuses, les langues baveuses et les porte-monnaie ouverts selon les bourses, folle course, effrontée a
Je suis

Je suis

Je suis, Je suis le vent qui hurle à ton oreille,la brise qui te cajole jusqu'au frissonet à la jouissance. Je suis le cri, jeté comme un SOS,qui embrase le ciel,qui reste coincé dans la gorgeprête à s'étouffer. Je suis le fouqui parle aux mursqui voit les fantômeset qui se prend pour Dieu. Je suis la viergeblanche et laiteusesacrifiée aux
Origami des villes

Origami des villes

en pliure sur les trottoirs, comme un trace laissée par un Poucet gamin Qui ne veut pas perdre son chemin, les papiers en art de fortune se laissent voir. Ville rhabillée pour bal de la Cour des miracles Sous un soleil radieux. Les plus chanceux Trouveront bonheur à leur gauche pied d’un obstacle Nauséabond sur le pavé. Les plus frileux pass
Liberté !!

Liberté !!

La liberté, lorsque l'on y goûte enfin...
L'attente

L'attente

Penser encore pour ne garder même que les miettes de la présence. L'attente au creux déchiré, les jours sans, passant comme des cicatrices éveillées Attendre peut-être le printemps... L.G.
LE CAPITAL DES MOTS - LAETITIA GAND

LE CAPITAL DES MOTS - LAETITIA GAND

Petites tendresses au vol, les jours sans s'évaporent doucement. Regarder les sourires, écouter les rires, le ciel azur. Dans le rocking-chair se balancer peut-être en souvenir de l'enfance, un bon livre entre les mains. Les oiseaux piaillent dans les buissons leur compagnie pourtant est plus douce que les commérages de quartier. Juste une bris