Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Guy Aguenier

Guy Aguenier

auteur de poésie... "coin de jour"... "ignardises"... "testamenteur" aux éditions du Panthéon "le vrai tout" éditions Edilivre 2011
Tags associés : poesie, poesie, poesie, poesie

Ses blogs

Le blog de Felix Lery

essais poétiques sur le chemin du réel
Guy Aguenier Guy Aguenier
Articles : 13
Depuis : 08/02/2020
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Le blog de Guy Aguenier

textes poétiques courts et crus sur le chemin du réel
Guy Aguenier Guy Aguenier
Articles : 1198
Depuis : 12/11/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

SANS REGRET

SANS REGRET

Sans regret Loin des tempêtes des saisons stériles Oublions les vilaines sensations des mauvais jours Retrouvons la tendresse animale des vies en érection Torrent de tumulte venteux dans les vallées tranquilles Trébuchant d’épuisement sur les collines du désir L'art offre à la laideur l'occasion d'être belle Beauté en faculté d'harmoni
DU DERNIER AU PREMIER

DU DERNIER AU PREMIER

Du dernier au premier. Il va de soi qu’il en existe toujours un qui a précédé l’autre. La chaîne est sans fin du dernier au suivant. Le premier succède au dernier sur la partition du vivant. Avec toujours l’interpellation du début des origines. Jusqu’à la perspective angoissée de l’apocalypse du dernier. Juste avant l’éternité
PORTE OUVERTE

PORTE OUVERTE

Porte ouverte. Déterminé à subir les supplices du plaisir. La faconde étale sa jeunesse au risque de périr. Le temps comprime l'air. Le vertige s'installe. La bave coule à flots. Vive l'exotisme. Bas-ventre en vergetures. Testicules en berne. Orgasme saisi à la volée d'un compte à terme. Le calcul est mental. Les canaux de la joie récalci
BEAUTE DU DESIR

BEAUTE DU DESIR

Œuvre de Verre... Nicole Barondeau Beauté du désir Avec du doute autour On doit affirmer le risque de se tromper Et même de faillir au doute qui consacre la vérité Sous-jacente la petite flamme devient belle pour de vrai Entière en elle errante sans aisance au péril du toujours plus beau Qui cherche sans ne jamais l’atteindre tant il en
FLASH D'ETERNITE

FLASH D'ETERNITE

Œuvre De Verre ...Nicole Barondeau Flash d'éternité Eternité d’hier dans un flash d’éternité sans fin Quand tu évoques tes souvenirs d’hier de l’instant de toujours Sans fin le nombril s’étire comme lézard sur le billot de chaque mot Tes mains ton cœur ta tête serrée trop pleine de pensée ne se regardent plus Ils se font peur
SÉCHERESSE

SÉCHERESSE

Dessin Danièle Vienne Sécheresse Les images enflamment La sécheresse des cœurs L'été fait naufrage Sur les cornées en fleurs Les glaçons en patinettes Dégoulinent en tristes fontes Les arrière-cuisines Regrettent leurs fraîcheurs Les recettes se tartinent En pure perte d’aventure La poésie des celliers Se conserve sur fond de passion
BON ALORS

BON ALORS

Bon alors. On n'a plus faim. On étouffe. De rêves à l'envers. On ne veut plus mourir. Ne plus avoir mal. On veut tout. Tout de suite. Et jouir jusqu'à plus soif. Mais a-t-on réfléchi sur ce qu'est vivre. Se lever. Se battre pour exister. Lutter pour garder un vestige de sauvagerie. Un brin de liberté. Avons nous la volonté de regarder en fa
L'HOMME EBRECHE

L'HOMME EBRECHE

L’homme ébréché Elle a renversé ma tristesse déshabillé mes habitudes Elle a apporté à mon réveil quelque chose d’une résurrection Artiste dans l’âme et femme par fulgurance le charme est en elle La vie prend sa source dans son génie d’être et l’irréalité de l’ennui Elle rejette les larmes et sourit loin de l’image que
RUINES EN SURSIS

RUINES EN SURSIS

Ruines en sursis. Ne sommes-nous que des amalgames de ruines. En sursis d'exécution sommaire. Nos cendres ne sont-elles que déchets minéraux. Promises à la stratification dans le cycle du carbone. Sommes-nous autre qu'une particule orpheline. Agitée au gré des souffles entre vents et tempêtes. Que restera-t-il des jours perdus. Dans l'abîme
PASSAGE SANS TÉMOIN

PASSAGE SANS TÉMOIN

Passage sans témoin Quelque chose de l’homme allait naître C’est comme ça que j’ai rencontré ma mère Au cours de l’année qui a précédé ma naissance Le souvenir du big-bang que j’ai ressenti est flou Je porte encore l’onde de choc qui m’a conçu De fond en comble Jusqu’à en être confondu Vers le septième mois j’ai compr