Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Guy Aguenier

Guy Aguenier

auteur de poésie... "coin de jour"... "ignardises"... "testamenteur" aux éditions du Panthéon "le vrai tout" éditions Edilivre 2011
Tags associés : poesie, poesie, poesie, poesie

Ses blogs

Le blog de Felix Lery

Le blog de Felix Lery

essais poétiques sur le chemin du réel
Guy Aguenier Guy Aguenier
Articles : 13
Depuis : 08/02/2020
Le blog de Guy Aguenier

Le blog de Guy Aguenier

textes poétiques courts et crus sur le chemin du réel
Guy Aguenier Guy Aguenier
Articles : 992
Depuis : 12/11/2008

Articles à découvrir

DU DERNIER AU PREMIER

DU DERNIER AU PREMIER

Du dernier au premier. Il va de soi qu’il en existe toujours un qui a précédé l’autre. La chaîne est sans fin du dernier au suivant. Le premier succède au dernier sur la partition du vivant. Avec toujours l’interpellation du début des origines. Jusqu’à la perspective angoissée de l’apocalypse du dernier. Juste avant l’éternité
PORTE OUVERTE

PORTE OUVERTE

Porte ouverte. Déterminé à subir les supplices du plaisir. La faconde étale sa jeunesse au risque de périr. Le temps comprime l'air. Le vertige s'installe. La bave coule à flots. Vive l'exotisme. Bas-ventre en vergetures. Testicules en berne. Orgasme saisi à la volée d'un compte à terme. Le calcul est mental. Les canaux de la joie récalci
PANNE SECHE

PANNE SECHE

Panne sèche Sur la crête d’une sagesse une plume Une dignité se trémousse dans un spasme de jouissance Attelage boréal de jours en mal de grimper au rideau de l’aube Le jarret le dos le sexe l’âme sont à la peine l’ascension est trop lente Trop d’humidité sur le front de l’effroi l’être se tord dans ses peurs Le désir rétra
RUINES EN SURSIS

RUINES EN SURSIS

Ruines en sursis. Ne sommes-nous que des amalgames de ruines. En sursis d'exécution sommaire. Nos cendres ne sont-elles que déchets minéraux. Promises à la stratification dans le cycle du carbone. Sommes-nous autre qu'une particule orpheline. Agitée au gré des souffles entre vents et tempêtes. Que restera-t-il des jours perdus. Dans l'abîme
NID DE PEINE

NID DE PEINE

Nid de peine En quête de sagesse sur une crête d’ennui Quand plus rien ne relève l’être plus bas que terre En mal de peine terrassé de fatigue l’organe se rétracte Dans les affres de la détresse le chant des oiseaux s’essouffle Verdeur de printemps à perdre haleine sans entrain à l’appui C’est l’heure des oubliés des gestes
HASARD HASARDEUX

HASARD HASARDEUX

Hasard hasardeux On se rend coupable d’un péché d’amour Oubliant d’aimer rien ne saura compenser ni réparer Sans rien attendre de l’autre une place vient de se créer Nos dégoûts sélectionnés réduisent la place de l’autre Le reste n’est qu’habillage à la mode de l’époque L’essentiel réside dans les poches percées Les s
SANS ASSISTANCE

SANS ASSISTANCE

sans assistance sourire aux pieds des fées pour la souffrance des ciels voilés sur le lac masqué par sa surface des pièces de silence frôlent le hasard cascade de chute en harmonie sur les marchepieds des clés brisées trompe l’œil en berceau de décadence colporté par les messages usés de bienvenue bonheur ouvert de l'ingénue soulevé
PASSAGE SANS TÉMOIN

PASSAGE SANS TÉMOIN

Passage sans témoin Quelque chose de l’homme allait naître C’est comme ça que j’ai rencontré ma mère Au cours de l’année qui a précédé ma naissance Le souvenir du big-bang que j’ai ressenti est flou Je porte encore l’onde de choc qui m’a conçu De fond en comble Jusqu’à en être confondu Vers le septième mois j’ai compr
RUINES EN SURSIS

RUINES EN SURSIS

Ruines en sursis. Ne sommes-nous que des amalgames de ruines. En sursis d'exécution sommaire. Nos cendres ne sont-elles que déchets minéraux. Promises à la stratification dans le cycle du carbone. Sommes-nous autre qu'une particule orpheline. Agitée au gré des souffles entre vents et tempêtes. Que restera-t-il des jours perdus. Dans l'abîme
GRIFFURES DE VERRE

GRIFFURES DE VERRE

Griffures de verre Un brin de toi me donne un frisson d’absence Tes caresses m’ont étourdi et conduit à l'extrême En miroir tu te voyais en moi et croyais me donner une chance Sous le charme d’une illusion j’ai cru et forgé ma foi en toi M’offrant une place déjà prise sans égard pour l’autre J’ai alors repris le chemin du lende