En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Guy Aguenier

Guy Aguenier

auteur de poésie... "coin de jour"... "ignardises"... "testamenteur" aux éditions du Panthéon "le vrai tout" éditions Edilivre 2011
Tags associés : poesie

Ses blogs

Le blog de Guy Aguenier

Le blog de Guy Aguenier

textes poétiques courts et crus sur le chemin du réel
Guy Aguenier Guy Aguenier
Articles : 297
Depuis : 12/11/2008

Articles à découvrir

PROFONDEUR EN ATTENTE

PROFONDEUR EN ATTENTE

Danièle VIENNE AGUENIER Profondeur en attente Mets-moi sur la voie de ton chemin. Guide mes rêves vers ton lendemain. J'irai où ton souffle me pousse. Où tu éclaires de ta magie mon esprit fatigué. Mystique et profane des profondeurs en attente. Ton secret rejoint les entrailles de la terre. Pour un rendez-vous pris sous sceau de volupté. Te
LIEU DE CHAGRIN

LIEU DE CHAGRIN

Création terre cuite... Danièle VIienne Aguenier Lieu de chagrin Cendre de lumière. Flamme dans le jardin de nos intimes réveils. Avec le bonheur si près des lèvres que tu ne t'ennuyais jamais. Il n'y a rien ici-bas qui ne fut partagé de nous deux. Où que nous allions nous étions censés y être ensemble. C'était hier. Larmes en embuscade
SANS TOI NI RIEN

SANS TOI NI RIEN

c'était avant Sans toi ni rien Je fais les cents pas devant ton ombre sans attendre ton écho .La torture blanche de tes hanches a la rigueur de l'enfer. tu rythmes la danse des lointains avec désinvolture. Chaque pas fait fleurettes. La sobriété de ton souffle donne à l'air un air de vacances. L'onde ondule au détour d'aller et retour d'une
DÉSAPPRENDRE A OUBLIER

DÉSAPPRENDRE A OUBLIER

Sculptures Terre cuite ... Danièle Vienne Aguenier Désapprendre à oublier. Certifiée délicieuse. Impertinente dans le cœur du vrai. Impossible à corrompre. Dans ta grâce tu restes inachevée. D'une imperfection épatante. Tes gestes sont des leçons d'élégance sans pareil. Ta présence inonde ton absence. Tes réponses évitent les questi
COLMATAGE

COLMATAGE

Colmatage Dans le giron du malheur le cœur se serre et tient bon pour faire bonne figure. Sinon de quoi aurait-il l'air. En espérant que ça tienne le temps que ça dure. Et là rien n'est moins sûr. En matière de dépassement tout se mesure à l'aune du hasard. Tellement le destin d'un trouble est inexplicable dans le désordre du mouvement.
" HYSTHÉROÏCITÉ "

" HYSTHÉROÏCITÉ "

Sculpture Danièle Vienne Aguenier " HYSTHÉROÏCITÉ " Néologisme ramassé dans un cauchemar. Entre caniveau et poubelle. Biberon et jupon de la nourrice.Quand il n'y a pas de limite à ne pas franchir. D'une femme volage à la vertu trop visitée. Au fils obsessionnel de la toison étouffante. Combattant de toute guerre sauf de la sienne. Déser
LE RIEN

LE RIEN

Terre cuite patinée Danièle Vienne Aguenier Le rien Quand le pantalon trop long s'effiloche sous les pas. Que le sol fatigué se plaint des semelles qui traînent. Que le tricot n'a plus la foi de ses mailles. Le vieil homme dans son gilet baille à sa fin. L'être débraillé succombe à ses vertèbres trop lourdes. Le futur se dérobe à l'as
ABSENCE

ABSENCE

Absence Que de rien à mettre en place dans une absence. Trouver la justesse de la case vide. De ce rien disponible d'une présence dans l'absence. Aucune douleur n'oblitère la vacance d'un amour disparu. Il faut de l'autre le manque à souffrir jusqu'au petit jour d'une renaissance. Aube d'un rai de lumière sur le souvenir de ton visage. Une fra
FOUTU DÉSORDRE

FOUTU DÉSORDRE

. Sculpture en terres cuites.… Danièle Vienne Aguenier Foutu désordre. Le mal qui vient d'un ailleurs insaisissable oublie d'afficher son origine. La voix profonde des entrailles du passé susurre des bredouillages incompréhensibles à l'œil nu. Il faudrait une perche à ferrer le temps pour en ramener quelques bribes à la surface. L'essen
APPEL

APPEL

Terre cuite...... Danièle Aguenier Vienne Appel Sur le chemin nous ne sommes pas loin. Mais dans l'instant c'est pas tout près. On ne joue pas au rabais l'amour d'une vie. La moindre cloison est porteuse des deux êtres. Architecture au péril de la rupture de l'un. Désarroi des lignes qui forment l'horizon. La lumière ne trouve pas l'ouvertur