Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
T. BOUHMOUCH

T. BOUHMOUCH

Opposé au nivellement culturel. Révolté par la soumission du monde aux fourberies et aux crimes abjects du sionisme. Convaincu que l'empire US et ses vassaux de l'UE sont à l'origine directe de l'avilissement des peuples.

Ses blogs

Thami BOUHMOUCH

T. BOUHMOUCH T. BOUHMOUCH
Articles : 20
Depuis : 05/03/2011
Categorie : Marketing & Réseaux Sociaux

Articles à découvrir

S'ARMER D'UN AVANTAGE CONCURRENTIEL

S'ARMER D'UN AVANTAGE CONCURRENTIEL

Sur le nouvel échiquier de la compétition globale, les problèmes tendent à se multiplier et se compliquer : lutte entre les firmes présentes dans le secteur, pénétration opiniâtre de nouveaux entrants, modification du rapport de force entre le producteur et le client. Des produits étrangers, souvent de meilleure qualité et plus compétiti
Proche-orient : la porte ouverte à toutes les exactions

Proche-orient : la porte ouverte à toutes les exactions

Rédigé en septembre 2002. Le drame palestinien qui se déroule et s'amplifie sous nos yeux a débuté en 1917 lors de la fondation du "foyer national juif" (déclaration Balfour). La constitution d'un État sioniste en Palestine sous protectorat britannique devait permettre au Royaume-Uni d'avoir la maîtrise de cette importante région. Depuis c
SECTEUR BANCAIRE : LE CLIENT N'EST PAS ROI

SECTEUR BANCAIRE : LE CLIENT N'EST PAS ROI

Les apparences ne sauraient masquer la réalité vécue. Les banques commerciales marocaines fonctionnent (encore) largement dans une optique produit. A y regarder de près, c'est l'un des secteurs les mieux protégés, où le marketing est le moins évolué. Les phénomènes de concurrence étant relativement limités, les banques sont en position
Etats-Unis, Israël : une collusion suspecte

Etats-Unis, Israël : une collusion suspecte

R édigé en juillet 2002. Après les évènements terribles du 11 septembre, l'idée a prévalu que la première puissance mondiale allait réaliser que sa stabilité pouvait être ébranlée et son ascendant vaciller en dépit de son omnipotence politique, de son agence de renseignements et de son bouclier anti-missiles. On avait commencé à esp
L'EPREUVE DE LA DOUBLE CULTURE

L'EPREUVE DE LA DOUBLE CULTURE

L'article intitulé “Pourquoi jacte-t-on français à tout bout de champ ?” (La Vie Eco du 31 - 6 février) suscite le plus grand intérêt. Son auteur – attendu qu'il utilise lui-même cette langue – a fait preuve de courage intellectuel et surtout de beaucoup de lucidité. Au Maroc, avouons-le, la langue française n'est plus un simple ou
PHOSPHORE BLANC, BOMBES À FRAGMENTATION, URANIUM APPAUVRI ET AUTRES BABIOLES

PHOSPHORE BLANC, BOMBES À FRAGMENTATION, URANIUM APPAUVRI ET AUTRES BABIOLES

« Nous avons amené la torture, les bombes à fragmentation, l'uranium appauvri, d'innombrables assassinats commis au hasard, la misère, la dégradation et la mort au peuple irakien... » Harold Pinter (Prix Nobel de littérature) « L’opération humanitaire » en Libye, qui a été menée tambour battant par les Etats-Unis et l’OTAN , a déb
LE MARKETING OBEIT-IL A UNE MORALE EGOÏSTE ?

LE MARKETING OBEIT-IL A UNE MORALE EGOÏSTE ?

Résumé Le responsable de marketing tient compte expressément de la rentabilité liée aux actions envisagées. Un produit réussi est un produit qui, tout en répondant strictement aux attentes du public cible, est vendu avec profit. Seuls donc les besoins solvables et rentables entrent en ligne de compte. La volonté de produire conformément a
QUALITE ET SATISFACTION : DES NOTIONS CORRELATIVES ?

QUALITE ET SATISFACTION : DES NOTIONS CORRELATIVES ?

Abstract L'idée prévaut que pour satisfaire un client et le fidéliser il faut lui offrir un produit de “qualité”... Cette manière de poser le problème appelle une question primordiale : la qualité implique-t-elle systématiquement la satisfaction ? En dépit de la proximité perceptuelle, la corrélation entre les deux notions n'est null
IMPERIAL HUBRIS : UNE DERIVE MORALE SANS NOM

IMPERIAL HUBRIS : UNE DERIVE MORALE SANS NOM

Les officiels étasuniens se pavanent à la face du monde, remplis d’autosatisfaction, la main sur la crosse du revolver. Ils s’introduisent en tous lieux, se mêlent de tout, flagornant les uns, menaçant les autres. Ils ne sont pas très appréciés en fait… et ils le savent. Allez voir le consulat américain à Casablanca : le summum de la
UNIVERSITE : ASSOCIER L'ENTREPRISE A LA FORMATION DISPENSEE

UNIVERSITE : ASSOCIER L'ENTREPRISE A LA FORMATION DISPENSEE

A l’heure actuelle, il est question plus que jamais de maîtrise des coûts, d'encadrement de qualité, d'amélioration constante des performances. Les cadres d'entreprise sont appréciés non pas selon leur ancienneté ou leur propension à se soumettre, mais eu égard à leurs compétences, à leurs capacités d'initiative, à leurs disposition