Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

FMSL & Leto

FMSL & Leto

FMSL a rejoint le milieu du cinéma indépendant à Paris en 2007. Il est aujourd'hui producteur. Leto a successivement travaillé dans les milieux du sponsoring sportif, des relations publiques et de l'entrepreneuriat.

Ses blogs

L'humeur des Atréides

L'humeur des Atréides

Critiques de films, actualités et réflexions sur des fragments de cinéma.
FMSL & Leto FMSL & Leto
Articles : 167
Depuis : 30/09/2009
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Oh no... they Cannes

Oh no... they Cannes

Deux Atréides déambulent sur la Croisette cette année, un troisième y travaille. Pas le choix, l'humeur des Atréides sort de sa stase pour une édition spéciale "from la Croisette". Les Cannois regrettent déjà...
El Jodo

El Jodo

Théâtre de la Croisette, un orateur inattendu se fait appeler : Nicolas Winding Refn présente Alejandro Jodorowsky au public, non sans une profonde admiration dépassant le cadre convenu des politesses en vigueur à Cannes. Tonnerre d’applaudissements d’un public affamé. Le monstre sacré le rejoint alors et remercie son « fils spirituel
Du film de genre au film gore

Du film de genre au film gore

Si le cinéma de genre trouve voix au chapitre cannois, c’est principalement grâce à la sélection de la « Quinzaine des réalisateurs ». Deux films en incarnent l’expression : Blue Ruin de Jermey Saulnier pour le genre film de vengeance et We are what we are réalisé par Jim Mickle dans le style thriller horrifique. Blue Ruin expose assez
Jodorowsky et ses 12 salopards

Jodorowsky et ses 12 salopards

« J’avais besoin de guerriers. Des guerriers spirituels pour m’aider à accomplir une mission sacrée », ainsi Alejandro Jodorowksy introduit-il ses souvenirs lorsqu’il évoque, face caméra, la genèse de son film le plus ambitieux, le plus fou et sans doute le plus mégalomane : « DUNE », l’adaptation cinématographique du roman culte
Martha Marcy May Marlene, de Sean Durkin // Oslo 31 août, de Joachim Trier

Martha Marcy May Marlene, de Sean Durkin // Oslo 31 août, de Joachim Trier

MARTHA MARCY MAY MARLENE et OSLO 31 AOÛT ont planté leur sinistre drapeau rose bonbon dans un agenda cinématographique de fin d’hiver moribond. Les deux films déploient un degré de connexion tel - par leur thème, leur genèse et leur traitement - que leur confrontation dans les salles, à seulement une semaine d’intervalle et par le truch
Cannes 2012 - Holy Motors, de Léos Carax

Cannes 2012 - Holy Motors, de Léos Carax

A la fin des années 90, le jeu vidéo The Nomad Soul marqua considérablement les esprits. L’âme du joueur était alors propulsée dans un monde futuriste où l’on naviguait de corps en corps, s’immisçant dans d’autres vies que la notre, s’incarnant ici et là au gré des rencontres dont une, formidable, avec un David Bowie dématéria
La Folie Almayer, de Chantal Akerman

La Folie Almayer, de Chantal Akerman

La Folie Almayer sonne comme le titre d’un film de F.J. Ossang. Quelque part entre Le Trésor des Iles Chiennes et L’Affaire des Divisions Morituri. Mais laissons-le à C. Akerman et même J. Conrad qui baptisa ainsi son premier roman. Il est des titres qui, similaires à des rêves prémonitoires, nous projettent dans un imaginaire qui se mêl
MILLENIUM, bande son furieuse et incandescente

MILLENIUM, bande son furieuse et incandescente

Après avoir fait leurs premiers pas en tant que compositeurs cinématographiques auprès de David Fincher pour son précèdent film, The Social Network, Trent Reznor et Atticus Ross officient à nouveau dans la version américaine du film Millenium. Trent Reznor est le fondateur, chanteur, multi-instrumentaliste, producteur et compositeur du group
Cannes 2012 - Killing Them Softly, de Andrew Dominik

Cannes 2012 - Killing Them Softly, de Andrew Dominik

Cogan est l’employé d’une mafia tenue par des comptables, entendez par là des hommes du monde de la finance, chargé de régler une histoire de braquage d’un de leurs tripots clandestins. Larcin opéré par deux loosers qui vont donc sacrément morfler. Killing them Softly propose une histoire de gangsters, classique dirons-nous, qu’Andre
Cannes, ça gondole

Cannes, ça gondole

Cannes, jour 1. Il pleut. Putain, fuck, quoi. C'est ça Cannes ? Tu te fais pisser dessus toute la journée et tu croises des pisseuses poseuses sur-gaulées perchées sur leurs haut-talons, le tout sous une arche de parapluies sombres le long des chemins étroits de la Croisette ? Ah oui, il y a les escabeaux aussi. Une horde de tarés souriants q