Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
PS

Ses blogs

Encore un blog sur le Cine

Quelques critiques de films, si possibles plus évoluées qu'une simple note...
PS PS
Articles : 136
Depuis : 28/01/2008
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Jeunesse rêve-toi, visions d’une génération

Jeunesse rêve-toi, visions d’une génération

Comment se porte la jeunesse ? Le cinéma 2010 se sera questionné sur le sujet de façon récurrente. En 2009, les films s’attachaient davantage à l’adolescence (revoir Les beaux gosses , Lol , Neuilly Sa mère , ou plus anciennement Hellphone). Exit les teenagers à quelques exceptions prêts, les réalisateurs suivent la génération du des
Edgar Wright, créateur d’univers

Edgar Wright, créateur d’univers

Il appartient aux réalisateurs de la génération années 2000, à cette génération nourrie au cinéma de genre et à la télévision, côtoie ces compagnons de jeu cinématographique et s’impose comme un trublion du film de genre. Edgar Wright commence à se creuser une place confortable, malgré une difficulté à être révélé au grand pu
Dollhouse ou l’apogée de la série évènementielle

Dollhouse ou l’apogée de la série évènementielle

2010 aura marqué un certain changement dans le règne des séries. Alors qu’elles sont devenues un objet de consommation courante, les séries auront enfin rencontré de façon officielle et récurrente un salut critique. Différentes revues se sont plus à rédiger des dossiers entiers sur le sujet jusqu’aux Cahiers du Cinéma (Juillet 2010).
Double Take, l’autre c’est moi.

Double Take, l’autre c’est moi.

Hitchcock rencontre son double, un double plus âgé de vingt ans. De cette confrontation, une seule issue se profile : la mort d’un des doubles. Nixon affronte Brejnev dans la course à la domination de la Guerre Froide. Le lien entre ces deux histoires, Johan Grimonprez le fait par un montage incroyable. Double Take est né. Dès le départ, il
The Social Network

The Social Network

500 millions d’amis, cela représente toujours 500 millions de spectateurs potentiels et ça n’est pas négligeable. Voilà de quoi donner envie de lancer toute une campagne de promotion autour de Facebook, avec une bande annonce à moitié interactive et des vidéos Internet, petit tour de passe-passe pour donner l’illusion que le spectateur
Supercherie artistique, Faites le mur

Supercherie artistique, Faites le mur

Il est de ces noms qui font saliver le monde de l’art, de ces mythes modernes qui s’inscrivent dans l’actualité avec un air sulfureux. Banksy en fait partie depuis une dizaine d’années, ce génie du street art sévit à l’origine en Angleterre avant d’œuvrer de par le monde, mélangeant illogique d’apparence et investissement polit
Champagne

Champagne

C’en est déjà fait de 2010. Les « meilleurs moments de l’année » sont mis en boîte et prêts à être archivés. Nouvelle année, nouveau bilan et nouveau palmarès des films qui auront marqué les douze derniers. La notion a toujours de quoi intrigué tant elle varie selon la personne, le média qui l’aborde et son objectif. S’agit-i
The American, l’art du filmmaker

The American, l’art du filmmaker

Pour comprendre The American, le nouveau film de Anton Corbijn (réalisateur de Control), il convient d’étudier la première scène qui prend forme en Suède. Le long métrage s’ouvre sur un plan d’ensemble, un paysage de campagne hivernale suédoise. Tout est blanc et cadré dans le pur respect de la règle des trois tiers : le ciel, une tr
La Vénus broie du noir

La Vénus broie du noir

Elle est là, droite et rigide, sous son grand drap blanc, cette Vénus Hottentote mystérieuse. Georges Cuvier, le naturaliste, annonce ses découvertes, le terme de son exploration de l’espèce Hottentote devant une assemblée de savants dans un de ces amphithéâtres du dix neuvième siècle. Dévoilant le corps de la femme, ce corps d’ébè
Incendies / Curling, perspectives du cinéma québécois.

Incendies / Curling, perspectives du cinéma québécois.

Le cinéma franco-canadien (le terme sera plus correcte que cinéma québécois bien que la majorité des films sortent du Québec) est hélas peu connu et peu visible en France. A l’exception d’un ou deux longs métrages de Denys Arcand et de Crazy, les Français semblent peu attirés par ce cinéma, qu’il s’agisse d’une mauvaise connais