Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Anne

Anne

Je m'appelle Anne, je suis prof de français, j'aime le bleu, j'aime la course des nuages dans le ciel, suivre le fil d'un fleuve, j'ai deux chats, et des piles à lire...

Ses blogs

Des mots et des notes

Je m'appelle Anne, je suis prof de français, j'habite en Belgique, pas très loin de Lille. Découvrez des mots lus, goûtés, appréciés, des notes écrites, entendues... Quelques aperçus musicaux et littéraires... sur fond de bleu.
Anne Anne
Articles : 611
Depuis : 09/08/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

C'est lundi... et le blog est en chantier

Si vous avez l'habitude de vous connecter ici, vous costaterez de petits désordres sur ce blog : par exemple, des logos ont disparu et sont remplacés par le logo d'Over-blog (pas de volonté de pub gratuite de ma part, rassurez-vous). Simplement le blog est en chantier, c'est normal, on est en période de rentrée, les grands travaux reprennent !

Je déménage !

Bonjour à tous et à toutes Dimanche dernier, je vous offrais le poème de Baudelaire L'invitation au voyage, et lundi je vous informais que le blog était en travaux. En réalité, j'étais carrément en train de préparer les cartons ! Pourquoi, me direz-vous ? Certains d'entre vous le savent sûrement, Over-blog nous promet des changements dans
Ici ça va

Ici ça va

Quatrième de couverture(que j'ai un peu élaguée car je n'ai pas enie de tout révéler, le roman est déjà assez court comme ça...) : Un jeune couple s’installe dans une maison apparemment abandonnée. L’idée ? Se reconstruire en la rénovant. Tandis qu’elle chantonne et jardine, lui – à pas prudents – essaie de retrouver ses souve
Nous étions faits pour être heureux

Nous étions faits pour être heureux

Quatrième de couverture : "C'est étrange comme il suffit d'un rien pour qu'une vie se désaccorde, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur." Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 62 ans il

La joie est belle...

En ce dimanche, je vous propose un nouvel extrait du deuxième roman de Thomas Vinau, Ici ça va . Son écriture poétique convient tout à fait à un dimanche sur ce blog ! "La joie est belle. La joie est simple. Avec le temps je vois ça comme une sorte de sport. De régime. Une discipline. Une acuité du coeur et de l'oeil. Il y a des ressources

L'invitation au voyage

Fin de vacances, clin d'oeil à ceux qui partent seulement maintenant, aspiration à un ailleurs mystérieux... Renouons avec Baudelaire en ce dimanche. L'INVITATION AU VOYAGE Mon enfant, ma soeur, Songe à la douceur D'aller là-bas vivre ensemble ! Aimer à loisir, Aimer et mourir Au pays qui te ressemble ! Les soleils mouillés De ces ciels brou
Quelques jours et quelques mots sur Paris

Quelques jours et quelques mots sur Paris

Au début du mois d'août, nous sommes partis à Paris pour fêter les 10 ans d'Adèle, ma nièce unique et préférée (!). Occasion de re-découvrir cette ville et de chercher des balades et activités susceptibles d'intéresser quatre adultes et une fille de 10 ans ouverte à beaucoup de choses. C'est ainsi que j'ai découvert ceci : Voici la pr
Cézembre noire

Cézembre noire

Quatrième de couverture : Quese trame-t-il à Cézembre, cette île mystérieuse de la côte bretonne ? Petite terre, riche d’Histoire et, interdite aux touristes. Cette question, Berty, tueur à gages intérimaire, vieux rocker parisien, tourmenté et endetté jusqu’au cou, ne se la pose pas. Sa cible il devra l’atteindre coûte que coûte.
C'est lundi, que lisez-vous ?

C'est lundi, que lisez-vous ?

Les lectures du lundi, à retrouver chez Galléane Ce que j'ai lu la semaine dernière : Cézembre noire, de Hugo Buan (avis demain !) Toute passion abolie, de Vita Sackville-West (avis dans la semaine aussi) Ce que je suis en train de lire : Suite logique de la lecture de Vita Sackville-West : Je vois des jardins partout, de Didier Decoin Ce que j
Toute passion abolie

Toute passion abolie

Quatrième de couverture : Le jour même de la mort de son mari Henry Holland, comte de Slane, lady Slane décide de vivre enfin sa vie. Elle a quatre-vingt-huit ans. Lady Slane surprend alors son entourage en se retirant à Hampstead. Dans sa nouvelle demeure, toute passion abolie par l’âge et le choix du détachement, lady Slane se sent libre