Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Emmanuelle Caminade

Emmanuelle Caminade

Passionnée de littérature et d'opéra, amoureuse de la langue italienne, j'aime aussi la peinture, le théâtre et le cinéma...

Ses blogs

L'Or des livres

L'Or des livres

Du compte-rendu à l'analyse, ce blog de critique littéraire s'intéresse à la qualité et à la singularité des livres sans tenir compte de leur médiatisation. Il ne se limite pas à l'actualité, même s'il privilégie les auteurs contemporains. Et, depuis mars 2009, il propose systématiquement des extraits du livre critiqué en fin d'article afin d'en donner un aperçu objectif. Pour la quasi-totalité des auteurs de langue italienne (lus en v.o.), ces extraits sont de plus donnés en italien.
Emmanuelle Caminade Emmanuelle Caminade
Articles : 561
Depuis : 09/09/2008

Articles à découvrir

Hemlock (à travers les meurtrières), de Gabrielle Wittkop

Hemlock (à travers les meurtrières), de Gabrielle Wittkop

Alors que Hemlock (P resses de la Renaissance, 1988) était depuis longtemps épuisé, les éditions Quidam ont eu la bonne idée de rééditer ce monument littéraire à l'occasion du centenaire de la naissance de son auteure Gabrielle Wittkop. Et elles nous en offrent l'édition définitive, revue par cette dernière, qui abandonne le sous-titre
Il tram di Natale / Le tram de Noël, de Giosuè Calaciura

Il tram di Natale / Le tram de Noël, de Giosuè Calaciura

Dans Il tram di Natale / Le tram de Noël , publié en Italie en novembre 2018 et venant de sortir en France dans la traduction de Lise Chapuis (et dans une version illustrée par Jacques Dubois), Giosuè Calaciura s'inspire ostensiblement (1) de A Christmas Carol (2) , un conte de Dickens marqué par la lutte des classes et porteur d'un message so
La bonne histoire de Madeleine Démétrius, de Gaël Octavia

La bonne histoire de Madeleine Démétrius, de Gaël Octavia

Dans son second roman La bonne histoire de Madeleine Démétrius , Gaël Octavia continue d'explorer avec finesse la complexité et l'ambiguïté des relations humaines et notamment des relations entre femmes, qu'elles soient d'amour ou d'amitié, de solidarité et de bienveillance ou de rivalité, de mépris et de haine. C'est un roman à la tonal
Strates, de Kathleen Jamie

Strates, de Kathleen Jamie

Kathleen Jamie, poète écossaise reconnue dans son pays où ses ouvrages ont reçu de nombreux prix, est aussi auteure de récits. Surfacing (Pinguin Books, septembre 2019) qui vient de sortir sous le titre Strates dans une traduction de Ghislain Bareau aux éditions suisses La Baconnière, est son troisième recueil (1) de petits récits de voyag
Le Banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs, de Mathias Enard

Le Banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs, de Mathias Enard

Mathias Enard se renouvelle toujours à chaque livre et son septième roman Le Banquet annuel de la Confrérie des Fossoyeurs ne laisse pas de nous surprendre, à commencer par son titre. C'est un ouvrage jubilatoire dont la drôlerie et la vitalité supplantent la mélancolie dans une débauche d'humour et d'érudition, de fantaisie et de poésie.
L'Amort Fraternel, de Jack Boland

L'Amort Fraternel, de Jack Boland

D'emblée le titre, L'Amort Fraternel , annonce la tonalité grinçante de ce petit texte fictionnel de Jack Boland ne dépassant pas une soixantaine de pages effectives. C'est une nouvelle à la chute savoureuse dans laquelle cet homme de théâtre met en scène avec maîtrise un court et vigoureux récit non dénué de suspense, le poussant vers
Belleville Mamie Blues, de Jean-Jacques Fradet

Belleville Mamie Blues, de Jean-Jacques Fradet

Jean-Jacques Fradet retrace l'histoire de sa grand-mère maternelle, Juive polonaise ayant quitté en 1939 la Galicie de ses ancêtres avec ses parents et ses sept frères et sœurs aînés pour fuir la violence des pogroms. S'installant à dix-huit ans avec son père Aron et sa mère Rosa à Belleville, quartier parisien métissé, «terre d'exil
Les singes rouges, de Philippe Annocque

Les singes rouges, de Philippe Annocque

Philippe Annocque est l'auteur de nombreux livres qui, bien que très disparates, déclinent diverses facettes d'un même thème : « Quand on lui demande de quoi parlent ses livres, maintenant il répond «d'identité» ». Et Les singes rouges, «aussi autre qu'il paraisse», n'y fait pas exception. Ce n'est pas un roman mais d'abord un recueil d
Freshkills, Recycler la terre, de Lucie Taïeb

Freshkills, Recycler la terre, de Lucie Taïeb

Au centre de ce nouveau livre écrit en 2015 mais publié en France (1) seulement cinq ans après, un thème récurrent dans l'œuvre de l'auteure : celui du déni de réalité, de cette illusion rendant invisible ce qui trouble notre confort et altérant notre perception du monde. La «séparation mentale» née de cette dissonance entre surface l