Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
ANNICK DURAND

ANNICK DURAND

J'écris dans cet art nouveau, pour moi, avec une palette couleur amour, joie, humour, folie, réflexion et sensualité. Ce tableau littéraire, je vous l'offre.
Tags associés : amour, constat, famille, jeu de mots, nature, societe

Ses blogs

Mes Mots Fous

Textes illustrés de photos
ANNICK DURAND ANNICK DURAND
Articles : 66
Depuis : 27/11/2014
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Message

Message

A peine rentrée, qu'elle m'attire vers elle. Je cherche à l'ignorer et à oublier son corps jusqu'à vouloir détester la caresser. Elle est là, droite devant moi, arrogante. Connaissant mes faiblesses à son égard, elle me nargue. Comme si elle me disait, glisse ta main, sur mon col, sur mon cou, aie le culot de me prendre, là, debout. Il ne

QUI EST-ELLE ?

En silence, j'ai mené un mortel combat. Elle n'était pas la pluie, je n'étais pas le soleil pour créer un arc-en-ciel. Ni au Nord, ni au Sud, hélas sous le même pôle avec aucune chance magnétique pour nous attirer. Elle ne se promenait jamais dans le jardin de la reconnaissance. Parfois, je me demandais si la maladie d'Alzheimer ne l'avait

Vive la fête

A la Mère Lachaise, on sirote  quelques verres Moi, sur une chaise, je m’envoie en l’air Mon père n’aimait guère les expressions cavalières Ma mère m’a élevée dans la prière Tout cela, je n’en ai plus que faire Dans notre tombe, pas question de faire la bombe Je ne suis ni de marbre, ni une colombe J’aime m’amuser, m’enivre
Ici

Ici

Ils sont partis "d'ici" un jour de mars et de juin. Ils n'étaient ni en avance, ni en retard. Ils n'avaient aucun rendez-vous. Ils y allaient, c'est tout ! Même la destination et le retour étaient inconnus. Petit ou long séjour ? Qu'en savaient-ils ? Par hasard, ils sont arrivés au même endroit. Comme moi, ils n'avaient ni prévu, ni organis
Ma muse lierre

Ma muse lierre

Ton souffle me donne des ailes Pour courir sur les consonnes et les voyelles Toi, du bout de tes doigts, tu m'écris des poésies Que je lis, sur mon corps, avec boulimie Tu es le miroir de mon imagination Nos phrases naissent dans de subtiles orchestrations Toujours grandissant, je ne sais ni pourquoi, ni comment Mon amour, pour toi, s'accroche av
Minuscule guerrière

Minuscule guerrière

Minuscule guerrière, tu es partout. Dehors, il n'y a personne. Dedans, personne ne sonne. Ma voix résonne, tout dans ma tête tourbillonne. J'ai soudain du temps auquel je me soumissionne. Ce temps, qui, à personne je ne donne, Je le triture, je le tâtonne, je l'affectionne. Selon l'heure, je mitonne, saucissonne ou gueuletonne. Je découvre de
CHAMPION

CHAMPION

J'attends ce moment ! Où, à la descente du train Il courra vers moi Avec ses grands yeux câlins Il ne parlera pas... Il sautera, se frottera, me bousculera Pour dire que je lui ai manquée Son agitation ne sera pas déplacée. Sans le prendre dans mes bras Je lui donnerai des caresses en veux-tu, en voilà Il se calmera pour marcher, avec élég
Blond des blés beaucerons

Blond des blés beaucerons

Si tu étais une Botte de foin, je serai, à tes côtés, ton ballot guettant une tige qui bouge, admirant un épi qui pointe tel un sein. Soudain, dans un même tourbillon, nous serions corps à corps emportés par un tracteur à grande vitesse, déplacés, empilés et gardés collés serrés quelques mois. Puis, le moment venu, séparés, dérou
VISION

VISION

Vous emportez tout sur votre passage Vous chantez dans nos pensées, vous réveillez nos sens Vous nous étourdissez dans vos méandres, tantôt lente et fuyante Tantôt enroulée, voluptueuse, raide ou tourbillonnante Vous n'hésitez pas à nous écrire des lettres, des formes exubérante, des vagues Traduites, à la guise de notre esprit et selon

VAGUE À L'AME

Ne me compare pas, ne me touche pas si tu ne sais pas pourquoi J’ai été trop frôlé, caressé, bousculé Ne ris pas, ne crie pas, ne parle pas, souris ! Arrête de m’étudier, « écoute-moi » Ne joue pas avec moi Sors-moi de mon univers, emmène-moi Dans un autre pays, tant pis, tant mieux Les voyages je connais, ici ou là-bas, « écoute