Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jocab

Jocab

Poètes, frères de lumières, Engouffrons notre amour au cœur de chaque mot. (Marcel Chabot)

Ses blogs

Poètes, frères de lumières, Engouffrons notre amour au cœur de chaque mot. (Marcel Chabot)
Jocab Jocab
Articles : 99
Depuis : 23/08/2006

Articles à découvrir

Réflexion : Dieu : Évidence ou Légende ?

Réflexion : Dieu : Évidence ou Légende ?

Dieu : Évidence ou Légende ? Ce qui m'est évident, c'est que ceux qui croient en Lui, ne se posent pas la question de son existence ; Il est l'Évidence. Par contre parmi ceux qui n'y croient pas, nombreux passent leur temps et leurs efforts à vouloir démontrer qu'Il n'existe pas. Pourquoi s'ingénier à vouloir démontrer ce qui n'existe pas
Mots et émotion.

Mots et émotion.

Quand les mots jaillissent de ton cœur, oblige-les à un passage par ton cerveau avant qu'ils ne détonent sur tes lèvres.
Le fantôme de noël.

Le fantôme de noël.

À toutes les Marie de Noël ! Marie, le nez épaté sur la grande vitre du salon, contemple la neige qui, dehors, voltige paresseusement, puis s’évanouit sur un tapis lilial que la nuit attriste de sa couverture enténébrée. Une lampe, derrière elle, diffuse sa lumière à l’extérieur de la maison, étirant l’ombre de l’enfant jusqu
L'horizon du passé.

L'horizon du passé.

L'horizon du passé J'exhale mon ennui sur les rives désertes D'un horizon sans joie attristé de langueur, Dans le décor cloîtré de ces portes ouvertes Qui n'approuvent l'accès qu'à un espoir fugueur. Robinson échoué dans un port de chimère, Je parcours l’avenir sur les mers du passé Dénudant le désir d’un amour éphémère Qui cha
Sur le mariage.

Sur le mariage.

Sur le mariage - Réussir le mariage, c'est savoir concilier deux êtres différents: celui que l'on est et celui que l'autre aimerait qu'on soit. - Le mariage c'est vouloir partager ses soucis en les multipliant par deux.
Le poète est ainsi.

Le poète est ainsi.

Le poète est ainsi. Esseulé dans ses jours, il arrache une page À l'histoire sans fin des rêves imprécis, La dorlote d'un nom, redessine l'image Et en fait l'ambition des rêveurs indécis. Victime de l’attrait, maître de l’insolence, Il dérobe un rayon au soleil de l'amour, Embrase ses ardeurs dans un verbeux silence Aux vestales donnan
Un fait d'hiver.

Un fait d'hiver.

Un fait d'hiver. L'hiver souffle du nord. Dans les parcs citadins, Des gamins chaud vêtus se vautrent dans la neige, Pourchassent les flocons, heureux de ce manège Que le vent amusé offre à leurs jeux anodins. Des parents attentifs surveillent la marmaille, Débâtent chaudement de leurs frais de saison, Des trous dans leur budget pour chauffer