Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Nora J Fontaine

Nora J Fontaine

courts articles, psychologiques ou littéraires ayant pour objectif de decrire l'humain et ses facettes fascinantes

Ses blogs

Eclaireuses de Vies

Eclairer la vie par des textes sympas; Thèmes familliaux, récits, nouvelles, portraits, articles ...Textes qui touchent avec humour.
Nora J Fontaine Nora J Fontaine
Articles : 57
Depuis : 18/01/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

changement de genre

changement de genre

Élisa Lotte en avait marre de sa vie étriquée de bonne sœur ! Dans le couvent des Carmélites de Saint-Sulpice, elle quitta son habit – une seule froque, vœu d’humilité oblige -, son nom d’emprunt, et ses sandales de pauvresse qu’elle déposa sur le lit de sa cellule. La porte silencieuse se referma derrière elle… On placarda sur l

Batailles de la Meuse, texte du concours 2018

À partir du diorama d’Alfred Bastien, ( www.bataillesdelameuse.be ), l’auteur racontera une histoire en rapport avec le contexte au travers d’un personnage, animé ou non, présent sur la toile. Le texte comportera un maximum de 10.000 caractères espaces compris, quel que soit le genre choisi (soit environ 4 pages). Voici notre texte collec
Tes mains (Vers de sept pieds).

Tes mains (Vers de sept pieds).

Au premier regard, tes mains Sont le prolongement des bras, Longs, fermes, costauds, anodins. Mais au second examen, Elles s’en détachent un chouia : Douces, tendres, un air humain, Accueillant comme un aimant La caresse bleue du vent. Un chouia Je les vis la première fois Tenir en laisse mon chien Obéissant à ta loi Que précisément tes doi
Un parfum d'anis, roman

Un parfum d'anis, roman

Parfum d'anis, roman , de Nora Fontaine Deux jeunes femmes réunies par un hasard professionnel... Marie, l'assistante sociale, regrette sa vie morne et routinière, rêve d'amour. Adèle, sa pupille, préfère s'occuper des chats errants plutôt que de venir aux rendez-vous. Leur rencontre ponctuée d'imprévisibles leur permet de se découvrir de

Merci pour ces actes manqués.

Merci pour tout ce que vous oubliez. Les bonjour, les merci, les au-revoir, les bisous, les passages à côté ! Cela nous permet d’être attentifs à nous même. Merci pour les colères rentrées. Les silences, les inattentions, les commérages, les médisances ! Cela nous apprend à pardonner. Merci de ne pas venir le moment adéquat, Cela nous
Quand j’étais vieille.

Quand j’étais vieille.

Nous entrons dans la résidence. L’équipe composée seulement de deux personnes, mon preneur de son et moi, est accueillie par la directrice, une femme svelte, la quarantaine joufflue, veste en lin fleurie sur pantalon, un jeans classique. Gros plan sur ses chaussons qui ressemblent aux pantoufles que portent les résidents, d'habitude, dans ce
vie de chat

vie de chat

Vie de chat. 7 h du matin. C’est ELLE qui me réveille. Encore ensommeillé, je m’étire et la réprimande : je t’en donnerai, moi, des pichenettes et des miaous réprobateurs, est-ce une heure pour renaître de ses cendres ? Elle insiste, ma parle comme à un adolescent : « ah, tu as fait la java toute la nuit, mon doux, mon prince, alors m
Comme le colibri;

Comme le colibri;

Les magasins étaient tous fermés, les écoles organisaient les activités des enfants par internet ; le peuple assigné à résidence ne sortait plus, les restaurants, les cafés avaient reçu l'interdiction d'ouvrir leurs portes, y compris les friteries. Bien que ces dernières fussent considérées par l'État comme des « commerces alimentaire
J'avais 6 ans

J'avais 6 ans

J'avais six ans, ou peut-être huit ? Nous habitions dans la grand-rue qui donne vers Waterloo et dans ce quartier, encore paisible à l’époque, se trouvait une petite épicerie où ma mère nous envoyait, pour un oui pour un non, chercher quelques broutilles oubliées pour le repas du soir. Ce jour-là, c’était le pain. J'avais dévalé la p

Les 4 éléments.

Je rêve souvent que je sais voler. Sans aile, car je suis humaine. Je prends mon élan face au soleil, me place sur le ventre et avance, à plat comme une plie qui ne touche pas le sol. Mes bras le long du corps, je ressens une force énergisante. Des rayons lumineux me traversent et me guident là où je veux aller. La distance qui me sépare de