En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

jean bertolino

jean bertolino

Ecrivain et Journaliste Paris-Saïgon en auto-stop de 1960 à 1961. Correspondant de la Croix à Phnom penh de 1961 à 1964. Reporter de guerre de 1965 à 1980. Prix Albert-Londres en 1967. Chef du service des Grands reportages à TF1 de 1981 à 1986. Créateur et animateur de 52 sur la Une de 1967 à 2001.

Ses blogs

révolte

révolte

un blog d'humeur
jean bertolino jean bertolino
Articles : 467
Depuis : 29/10/2014
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Adieu les Canaries, Adieu...

Adieu les Canaries, Adieu...

Le soleil qui nous avait boudé hier après midi et que nous n'avions d'ailleurs pas beaucoup aperçu durant notre séjour a daigné nous offrir la veille de notre départ, au dessus de la Gomera que nous voyons de notre fenêtre, cette magnifique sanguine que je tiens à vous montrer. J'ai regretté que les Canaries au lieu d'opter pour un tourism
Adieu Tenerife, Adieu…

Adieu Tenerife, Adieu…

Allez quelques quatrains nostalgiques car le mauvais temps aux Canaries n'a pas pu altérer le plaisir que j'ai éprouvé à découvrir les hommes qui vivaient jadis ici, sur lesquels ont couru tant de légendes. Anéantis pas les conquistadores, étaient-ils les derniers survivants de l'Atlantide??? Le mystère persiste et avec lui le souvenir de
Mon moineau de Paris

Mon moineau de Paris

Ciel, qu’il est bon de se réfugier dans la poésie quand les tintamarres politiciens nous harcèlent. Pour fuir ces discordances clivantes, je me réfugie dans ma thébaïde, un bureau étroit aux murs tapissés de bouquins où presque chaque matin un petit copain vient me dire bonjour. Mon moineau de Paris. Fini l’éclat de rire des mouettes
J’ai bien mangé et j’ai bien bu…

J’ai bien mangé et j’ai bien bu…

A l’âge des douleurs on oublie les excès Que l’on commettait tous avec grands succès. Quand on faisait jadis des fêtes à tout casser, On ne pensait qu’à vivre, pas à nous tracasser. Notre sang était chaud, notre cœur increvable. Les vieux, ce n’étaient pas nous, c’étaient nos parents. On cédait chaque jour comme des insatiable
 Les Canaries, et le mythe de l’Atlantide

Les Canaries, et le mythe de l’Atlantide

Revoici une petite collecte d’info sur les Canaries que demain aux aurores nous partons explorer après deux jours de flânerie le long de l’océan. Les Canaries, et le mythe de l’Atlantide. Les îles Canaries sont connues depuis l’antiquité sous le nom « d’Îles Fortunées ». On sait que les Phéniciens et les Carthaginois y abordère
Une catastrophe urbanistique.

Une catastrophe urbanistique.

Bon, nous avons fait le tour de l'île. En un mot, c'est une catastrophe urbanistique moderne. Tout ce qui est ancien est beau mais les vieilles villes sont rares. En dehors de Garachico, La Orotava et Candélaria qui dégagent un charme authentique, les autres agglomérations et les bords de mer sont saccagés par des successions de lotissements b
Il n'y a plus de chèvres au pays des Guanches

Il n'y a plus de chèvres au pays des Guanches

Bon, comme Malcolm Lowry me voici au-dessous du volcan et j'avoue que sans aller à me cuiter comme lui, un petit remontant me ferait du bien. Il ne fait pas chaud la-haut à 2000 mètres mais au moins le ciel est bleu. Au bord de la mer, en revanche, de gros nuages et un petit vent froid ne nous encouragent pas à faire trempette. Jadis les Guanch
Le secret des Canaries.

Le secret des Canaries.

Qui parmi les nombreux touristes qui déferlent sur les Canaries s’intéressent aux premiers habitants de ces îles ? Fort peu je présume. Eh bien votre serviteur, lui a voulu savoir, et voici ce qu’il a trouvé. Les premiers habitants des Canaries s’appelaient les Guanches. C’étaient probablement des Berbères antiques vaguement apparent
Les bons et les méchants requins.

Les bons et les méchants requins.

Bon ce matin c'est le grand départ pour les Canaries en quête d'un peu de soleil et de dépaysement. Un petit dernier avant de vous quitter, histoire de vous distraire pendant que vous buvez votre café du matin. Viva! Les bons et méchants requins` Le vieux rouspéteur, Le piètre rimailleur, L’éternel fugitif, Part pour Ténérife. Il vous d
Un dernier regard…

Un dernier regard…

Nous vivons actuellement un étrange phénomène météorologique aux Canaries et plus particulièrement sur l’île de Tenerife où le nord nous évoque par endroit les brumes et les pluies d’Irlande et où le Sud, situé derrière une chaîne de montagnes volcaniques, devrait en principe être beaucoup plus tropical. Je dis bien, en principe,