En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

jean bertolino

jean bertolino

Ecrivain et Journaliste Paris-Saïgon en auto-stop de 1960 à 1961. Correspondant de la Croix à Phnom penh de 1961 à 1964. Reporter de guerre de 1965 à 1980. Prix Albert-Londres en 1967. Chef du service des Grands reportages à TF1 de 1981 à 1986. Créateur et animateur de 52 sur la Une de 1967 à 2001.

Ses blogs

révolte

révolte

un blog d'humeur
jean bertolino jean bertolino
Articles : 672
Depuis : 29/10/2014
Categorie : Politique

Articles à découvrir

 L’aigle et le coq

L’aigle et le coq

En réponse à Dame Elisabeth Renoire qui m’avait envoyé une courte vidéo d’un coq sirotant un verre de vin, j’ai composé cette fable qui, je l’espère répondra à son attente. Bonjour à toutes et à tous gentes dames et séduisants sigisbées. Une reine des aigles possédait une terre Tout près d’un poulailler gouverné par un coq
Ah ! l'Europe...

Ah ! l'Europe...

J’ai l’impression que comme les indiens Koguis de la Sierra Nevada de Sainte Marthe en Colombie, l’ami Jean Claude Perpère et moi arrivons parfois à mettre nos pensées en commun. Tandis que je composais « Comme des fauves en cage", lui s’attaquait à « C’était une si belle idée l’Europe » Entre cet aède occitan et le petiou de
A moi les Communards !

A moi les Communards !

Aujourd’hui, je suis très en colère. Quand je vois avec quelle détermination le gouvernement s’acharne à détruire le rêve égalitaire de quelques zadistes en mobilisant 2000 gendarmes pour l’étouffer et aussi quand je constate l’indifférence des multitudes devant le libéralisme guerrier de nos gouvernants au service des spéculateu
Le bélier et son troupeau.

Le bélier et son troupeau.

Bon, je dois avouer que j’en ai un peu marre de parler ou d’écrire au sens propre. A force on devient redondant. Alors m’inspirant du grand Jean de La Fontaine je vais essayer, à mon petit niveau, la parabole animalière. C’est un exercice amusant. De vieux béliers bêlants menaient le grand cheptel Depuis des décennies. Les uns marchai
Le rat des villes et le rat des champs

Le rat des villes et le rat des champs

Bon inutile de vous préciser la source d’inspiration de cette fable. Je crois que nous sommes nombreux à imaginer un monde qui aurait pu être très différent si l’homme ne s’était pas laisser envahir par l’instinct de domination, lequel dès l’aube des temps a déterminé notre évolution. Faute de voir émerger cette société idéa
Hulot tu dors…

Hulot tu dors…

Que fait donc ce cher Nicolas ministre de l’écologie alors que la zad, cette zone humide désormais protégée et en train d’être saccagée par les hordes casquées et caparaçonnées sensées être des gardiennes de la paix ???? Hulot Tu dors Ton 4/4 ton 4/4 va trop vite Hulot tu dors Ton 4/4 ton 4/4 va trop fort Comme la ritournelle célèb
Le gouvernement des rats

Le gouvernement des rats

Bis repetia. Je « relafontainise ». Hier on parlait des moutons. Jetons aujourd’hui un œil intéressé sur les rats. Peut-être nous apprendront-ils quelque chose. Des rats très avisés régnaient sur un Etat De droit, pour disaient-ils mieux régir leur nation. Les gris et les blancs présentaient leurs candidats Depuis des décennies à cha
Les trois frères

Les trois frères

Allez mes douces tourterelles et galants tourtereaux, je vous invite à méditer sur cette fable inspirée par le moineau païen, infidèle et goy qui ce matin selon son habitude s’est fugitivement posé sur la rambarde de ma fenêtre. Trois frères aimaient un Dieu qui n’était pas le même Yahvé était le nom du Dieu qu’aimait l’ainé Di
Les tueurs de liberté

Les tueurs de liberté

lls sont passer à l'attaque. Une troupe en arme contre une centaine de gens qui milite sans déranger le monde pour une autre forme de vie : le partage du travail, le troc, la fraternité. Il aurait été si simple de leur louer leur lopin et de les laisser vivre. Mais non le libéralisme est un système qui contrairement à ce que pourrait laisse
 Le perroquet la perruche et le cacatoès

Le perroquet la perruche et le cacatoès

Voici ce que m’ont inspiré les deux interviews récentes de Macron. La première avec Jean Pierre Pernaut sur TF1, la seconde avec Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel sur BFM. Un jeune cacatoès fut élu président, Dans un pays peuplé par des psittacidés, Cet oiseau vigoureux, parfois outrecuidant Chercha par quels moyens promouvoir ses idée