En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

jean bertolino

jean bertolino

Ecrivain et Journaliste Paris-Saïgon en auto-stop de 1960 à 1961. Correspondant de la Croix à Phnom penh de 1961 à 1964. Reporter de guerre de 1965 à 1980. Prix Albert-Londres en 1967. Chef du service des Grands reportages à TF1 de 1981 à 1986. Créateur et animateur de 52 sur la Une de 1967 à 2001.

Ses blogs

révolte

révolte

un blog d'humeur
jean bertolino jean bertolino
Articles : 518
Depuis : 29/10/2014
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Sonnet de ma fenêtre

Sonnet de ma fenêtre

le petit sonnet moralisateur qui va suivre me prend en plein défaut d’incohérence. Mais comment résister à ces selfies de Romane, l’une de mes petites filles, venue me faire une visite à Antibes et qui a squatté la chaise longue où chaque après midi, je fais une courte sieste Incohérent Papy Chercher dans les yeux d’autrui son propre
Sonnet de ma fenêtre

Sonnet de ma fenêtre

Poutine reçu en grande pompe à Versailles, n'a pas encore jugé bon d'inviter Macron au Kremlin, riche aussi des fastes d'antan. Peut être le fera-t-il? Quant à Trump invité pour le défilé du 14 juillet, histoire de rendre hommage à l'intervention américaine de 1917, je ne sais pas comment le dire, ça me gène. Ce mec qui se fiche des dé
Sonnet de ma fenêtre

Sonnet de ma fenêtre

Je pensais quand nous réalisions 52 sur la Une que ce cher Nicolas avait beaucoup de chance. Lui évoluait dans un environnement de rêve, nous dans un monde déjà amplement dévasté où toute une humanité menacée par les grands prédateurs industriels essayait de survivre sur des monceaux d’ordure, ou en se cachant de plus en plus loin du b
Sonnet de ma fenêtre.

Sonnet de ma fenêtre.

Sonnet de ma fenêtre. Fin de vent Il est bleu, tout bleu, et parfaitement clair Ce ciel qui jusque là se montrait si fantasque Balayé qu’il était par de grosses bourrasques Qui secouaient les branches et agitaient la mer. En une nuit à peine elle était devenue Glaciale, donc peu propice aux baignades d’été Et sur ses plages les estivant
Spleen

Spleen

Sonnet de ma fenêtre. Renata, le Paco, puis Romane, cette petite maison a connu beaucoup de tendres visites agrémentées de petites fêtes et agitations familiales. Et puis d’un coup, plus de bruit. La cour est devenue silencieuse et seules les stridulations des cigales bercent notre mélancolie. Nostalgie Il y a des matins où comme une limace
Anniversaire

Anniversaire

Aujourd'hui est un grand jour. Il a plu toute la nuit et je me croyais encore à Antibes. J'ai pensé "chouette il pleut, ça va faire du bien à nos lauriers, nos rosiers et bougainvilliers". Puis je me suis vraiment réveillé et le soleil a daigné apparaître sur Paris pour donner de la lumière à cette journée exceptionnelle. Vivaaa ! Annive
Sonnet de ma fenêtre

Sonnet de ma fenêtre

En hommage à Liu Xiaobo prix Nobel Chinois, nié par les autorités dictatoriales de son pays et enterré dans l’anonymat absolu après huit années de détention sévères dans des conditions sordides d’hygiène ; En hommage à tous les opprimés du Golfe et en particulier aux Yéménites, sauvagement bombardés par une coalition américano-s
Un déplacement déplacé.

Un déplacement déplacé.

Sonnet de ma fenêtre. Je ne suis pas très consensuel dans mes textes et ne cherche pas forcement à plaire à tout le monde, mais mes idées, vous le savez, ne me sont dictées ni par la haine, ni par un quelconque dogmatisme. Que Macron fasse des frais à Trump ne me plait guère. Qu’il en fasse à Netanyahu ne me plait pas du tout. Ce type a
Sonnet de ma fenêtre

Sonnet de ma fenêtre

Antibes veille sur ses milliardaires A Antibes on ne peut plus accéder au quai Des milliardaires. A l’exception des laquais, Employés sur les yachts monstrueux des nantis Du pétrole, tels les Saoud et les Al Thani. Or ces faux-dévots, hypocrites et tyrans Soutiennent en sous-main des groupes djihadistes Et ouvrent des mosquées aux imams acti
Sonnet de ma fenêtre.

Sonnet de ma fenêtre.

Le cap d’Antibes Hier de Juan les pins sans que cela m’inhibe Nous avons en bateau longer le cap d’Antibes Et pu voir d’assez près les palais secondaires De ceux que l’on surnomme ici les milliardaires. Pas de place en ces lieux pour le menu fretin. Il y a le coin des slaves ou des Américains, Des armateurs hellènes, des mafieux, et de