Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Smara

Smara

Quinqua curieux, un peu velléitaire. Philosophe épicurien, tendance fataliste. Gourmand dans les limites de la bonne santé, généreux de ses bonnes fortunes mais pas de son temps. Préfère les hérissons humanistes aux coqs charismatiques.

Ses blogs

L'Alblog

L'album de regards sur la vie, le monde, la quotidien et l'actualité. Ancien blog de Jacques Beaumier.
Smara Smara
Articles : 76
Depuis : 07/06/2007
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

L'économie selon Ruskin

Je viens de finir la lecture de "Unto this last", recueil de quatre essais sur les principes d'économie politique écrits par John Ruskin en 1860, et qui lui ont valu de nombreux désagréments : courrier injurieux, insultes publiques, exclusion du magazine qui publiait ses articles... Qu'est-ce qui justifiait donc un tel discrédit de ce critique

Ecologie et communication

Ayant choisi de participer à la primaire des écologistes je me suis naturellement retrouvé sur la liste des coopérateurs destinataires de mails visant à nous convertir en membres actifs d'EELV. Il se trouve que suite à quelques cafouillages de diffusion chaque destinataire de ce fichier s'est trouvé non seulement en situation d'écrire à to

L'âge de l'ersatz

Ersatz : un mot désagréable, qui évoque surtout les privations en temps de guerre, et qui a resurgi dernièrement dans l'actualité à propos du"minerai de viande" utilisé dans la préparation de plats cuisinés. Le dictionnaire propose la définition suivante : "produit de consommation destiné à remplacer un produit naturel", et cette défin

Un non-événement

C'est lundi matin et je n'aime pas les chantiers de centre ville. Accéder au plus près en évitant les sens-interdits, trouver une place, décharger le fourgon... heureusement que c'est le mois d'août, la circulation réduite et le stationnement gratuit. C'est en tout cas ce que je crois. Il y a une petite rue en face du chantier. Pas facile d'a

Utopies sélectives

J'ai reçu un petit ouvrage des Éditions Utopia, créées par le mouvement du même nom qui a pour vocation : "d’imaginer et de construire ensemble un projet de société fort, humaniste et fraternel, écologiste et altermondialiste, dépassant le système capitaliste et la logique productiviste." Sous le titre "Le travail, quelles valeurs ?" le

Un escalier orphelin

Hier et ce matin j'ai fait de la menuiserie. Grosse journée de travail assez peu productive à vrai dire, puisqu'elle a été entièrement consacrée à l'usinage et l'assemblage de huit pièces de bois, montants et traverses constituant un pré-cadre de porte et la structure d'un petit cloisonnement de bois. A ma décharge, il faut dire que tout

Hulot à la machine à café

La machine à café est au cadre ce que le zinc est à l'ouvrier. Le lieu familier et protecteur où il peut lâcher péremptoirement des jugements définitifs sans trop de risque d'être rappelé au sens commun. Il en profite pour se débarrasser de l'aigreur qui lui gâte la digestion en condamnant sans appel quelque figure publique qui ne sera p

Le canard à l'orange d'Albi

Si le canard occupe une place de choix dans la gastronomie albigeoise, il est néanmoins peu probable qu'un restaurant de cuisine régionale vous le propose laqué ou à l'orange. C'est pourtant dans cette belle ville d'Albi que j'ai découvert les secrets de composition de ce dernier. Pas dans un établissement d'enseignement hôtelier comme on po

Le séchoir de Saint Pierre

Ce n'est pas du pêcheur devenu gardien du paradis, ni de séchoir à poissons, dont il sera question ce soir mais du séchoir à bois du village de Saint Pierre, quelque part dans les montagnes, et de son patron. Le séchoir est un genre de bâtiment chauffé à plus de soixante degrés et capable de ramener en trois semaines quatre vingt mètres

John Ruskin et la coiffeuse

Quelques fortes chaleurs s'étant écrasées sur la ville ces derniers jours, j'avais décidé de me faire couper les cheveux pour mieux sentir les rares souffles d'air sur ma nuque et mes tempes. Je me suis donc rendu ce matin chez mon coiffeur habituel, prêt à attendre un quart d'heure ou vingt minutes en compagnie de John Ruskin (1819-1900). O