Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Denise Doderisse

Denise Doderisse

Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs portant le même intérêt à toutes formes d'art...

Ses blogs

www.lesrosesdelavie2.com

le blog de Denise Doderisse Mes créations (enfin la plupart ) en toute liberté...et selon l'humeur du jour !
Denise Doderisse Denise Doderisse
Articles : 629
Depuis : 23/10/2010
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Fin d'été

Fin d'été Rondes et bécarres jonchent le sol déshabillé de son blé Et entament une douce litanie Denise Doderisse

HaÏku

Lambeaux de tissu noir flottant dans le ciel Vol de corbeaux
Oh! Souvenir du passé...

Oh! Souvenir du passé...

Ennio Morricone - A Fistful of Dynamite (From "A Fistful of Dynamite / Giù la testa") Oh ! Souvenir du passé de ces jours où les joies s'effeuillaient comme roses au vent tournoyant lentement si doucement dans le vent bonheurs enfuis plaisirs brûlés Oh! Nostalgie du passé des chemins éperdument suivis résonnant de nos rires miroir de notre

Jeux d'ailes

Lascivement les alizés lisent dans le ciel les volutes légères des lumineuses lucioles Folles à délier l'enlisement lactée où elles s'élancent Denise Doderisse

Confinement

mouettes et cygnes absents Seine désertée confinement Denise Doderisse
Septembre

Septembre

Œuvre de Camille De Sousa - 10 ans Les tournesols fatigués rendent grâce et inclinent avec élégance leur tête auréolée de flammèches dorées devant le dieu-soleil Denise Doderisse

Lune

Lune laiteuse Ses caresses maternelles pour la nuit trop noire Denise Doderisse

Absence

Tu génères des gouttes de silence Dans le désert aride du bruit Tu siffles des refrains sur Les branches de la nuit Tu captes le temps et Le retient prisonnier Tu ensevelis le passé sous Des couches d'amour Qui masquent le regard Tu es absent Denise Doderisse

Août

Août Et mon cœur s'éparpille En mille gouttes d'eau Qui hantent mon visage Délitent ma peau me changent en un puits La rivière alourdie par lentisques et algues épanouit son corps mort Aucune feuille ne vit Aucun brin ne respire Atmosphère angoissante Denise Doderisse

Tu as laissé...

Tu as laissé dans l'herbe et dans la boue tant de jours si longs souffrir mon corps désarticulé et douloureux mon cœur et mon âme déstructurés se dégrader sous la torture que je n'existais plus Mais la mort n'a pas voulu de moi elle t'a seul emporté Denise Doderisse *Le premier vers en italique est de Guy Goffette