Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Chloé Dudouyt

Chloé Dudouyt

Ses blogs

Bruissement d'aile

Laissez sur Terre tous vos maux, Et prenez votre envol, votre envol vers le ciel. Au fil de quelques mots, Et telle une hirondelle, Voyez plus loin que votre rivage : Mettez les voiles. Atteignez les nuages, Atteignez les étoiles. Dans un bruissement d'aile, Vos rêves deviennent réels.
Chloé Dudouyt Chloé Dudouyt
Articles : 44
Depuis : 31/08/2014
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Miroir déformant

Miroir déformant

Là où tout se déforme par des spirales de joie Là où tout se dérègle et où l'incertitude est loi Là où disparaît toute cette morosité sévère Là où la prison est un éphémère mirage Là où ne triomphe plus l'empreinte austère Là où tout chant toucher les nuages Là où la larme se métamorphose en soleil Là où le chagrin se r
Le toit de tuile

Le toit de tuile

C'est un toit de tuile, avec une gouttière de fer Sur une petite maison de brique, de ciment et de pierre. Lorsqu'on regarde ce toit de loin, toutes les tuiles sont grises. Mais lorsqu'on s'approche c'est une autre surprise : Car même si elles sont toutes ressemblantes Du blanc, du noir... en passant partout : Le gris-clair, le gris souris, le ja
Le merle et la rose

Le merle et la rose

Un oiseau chante sur un nuage, quelque part dans le ciel. Il a le vent et le bonheur sur ses plumes et son chant résonne dans l'immensité. Une petite fleur prend le Soleil quelque part sur la Terre. Le merle sent le parfum de la fleur, il est enivré par ce parfum, il va vers la fleur, il descend du ciel. Cette fleur est rose, elle vient d'Orient
Lady Lilith

Lady Lilith

Elle se fait belle pour un amour perdu Et derrière sont les fleurs Qu'elle ne retrouvera plus La fenêtre est l'échappée en couleur Sa chevelure rousse en flammes - de douleurs - La longue robe telle la blancheur de son âme Et la couronne de fleurs Qu'elle ne porte plus sur elle ni dans son cœur Son regard...regret, tristesse ? On y sent l'apa
Nous sommes tous Charlie

Nous sommes tous Charlie

Douze âmes s'envolent La paix s'étiole Les assassins frappent par la mort Mais nous devons tous rester forts Ils se disent musulmans Mais ils sont criminels Les vies partent atrocement Dans un bruissement d'aile Ne laissons pas la haine Envahir notre Nation Le pays s'enchaîne Apportons-lui nos créations Battons-nous avec les mots Et non avec le
Secret

Secret

Je te chuchote un secret Que jamais je ne répèterai Il est doux comme un souffle de vent Ne dis jamais qui te l'a dit Je te le chuchote, dérivant Je te le glisse dans la nuit Je suis une elfe, une nymphe, une fée Et je danse avec tes rêves Je vais te garder, te protéger De tous les cauchemars qui t'enlèvent Deux grandes ailes, petit enfant D
Éblouissement

Éblouissement

L'amour est un Soleil Qui éclaire le Monde Illumine des merveilles Les feux dont il inonde Perçoivent la Nature D'un regard différent Permettant, d'un œil mur, Les éblouissements Étoiles d'une averse Camélias, myosotis C'est par flots qu'elles se versent Jusqu'au fond de l'iris
Suspendre le temps

Suspendre le temps

Je veux saisir le temps qui passe Le temps qui se déroule Et ne laisser aucune impasse À la vie qui s'écoule Ne pas laisser une seule seconde S'échapper hors de notre Monde Et ne laisser aucun instant Se prendre dans le flux du temps Je veux gravir, de la vie, chaque échelle Et faire de l'espoir, un ciel Ne jamais se perdre dans l'infini Ne pa
L'hiver se confond

L'hiver se confond

Chaque fois qu'on imagine dans les recoins de l'ombre Briller un nuage d'une lumière sombre Désespoir on croit voir que l'hiver s'y cache Et on confond la neige, la pluie sans qu'on le sache. La neige est le souffle des bateaux de l'hiver Car la vraie neige c'est une immaculée voile Qui navigue et tournoie sans pause sur la mer Dans l'océan des
Concours Paul Verlaine

Concours Paul Verlaine

Je suis lauréate du concours organisé par l'assocation des amis de Verlaine, grâce au poème À l'infini qui sera publié dans la revue L'Actualité Verlaine.