Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
jean-louis bec

Ses blogs

Natures cachées

blog de Jean-Louis Bec
jean-louis bec jean-louis bec
Articles : 267
Depuis : 30/05/2010
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

La joie un trait de mémoire me raccroche au ciel l'onde surgit à plein poumon pour secouer la cage l'éclaircissement des yeux allume l'infini et l'élastique de chaque os le saut de chaque mot déroulent leurs pensées en roues libres chocs étreintes bousculades caressantes la densité de l'air se perd et vacille légère sur les ailes frémiss
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

L'horreur une torsion me fourrage et ferme ses mâchoires la sueur se déverse le long de la voix blanche corps décomposé en tremblements et suie le monstre est dans la place et dans son nid de boue traînent en mordant ses cent lames assassines la survie sidérée s'emmêle dans les codes et l'édifice s'effondre parmi les signes morts il n'exis
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

Le repos la lenteur colle au corps et plombe la parole langue baveuse qui rampe maladroitement sur son fil partout la somnolence cogne à grands coups de rayons coule du fondu dans les artères ouvertes univers amoindri aux membres étirés vibrations ténues de la vie assagie un mouvement s'échappe et s'écroule en sable un autre suspendu susurre
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

L'étrangeté regarde dans ton dos l'insaisissable marche alors marche avec lui cette route file entre les bornes déplace les montagnes coutumières il est des soleils froids face auxquels tanguent les lignes droites il est du vertigineux qui se glisse dans l'inconnu de soi se loge dans les coins sombres et délaissés de la pensée et de l'émoti
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

La curiosité il y a toujours quelque chose derrière le brouillard nous flatte et nous caresse parle de son côté écarte nos bras tendus qui se faufilent par ses minces ouvertures mais savoir vouloir savoir il y a quelque chose derrière alors remonter les pentes la respiration poussée vers l'avant tenter se laisser tenter l'envie et le désir
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

La série Humeurs géographiques est intégralement publiée sous forme de carnet 25x20cm, 60p, texte d'introduction, 25 photographies accompagnées de 24 poèmes. Edition limitée. Vous pouvez le commander en me contactant à l'adresse mail jlbec@orange.fr ou par les messageries de FaceBook (compte Jean-Louis Bec) ou d'Instagram (compte @becjeanlo
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

L'espoir au delà c'est au delà le crâne clos arcbouté sur ses secrets les yeux fermés gardent la pupille ardente je ne reconnais que le temps aux multiples parcelles il tressaute dans mes mains en cherchant une issue le serrer contre moi alors le serrer le garder que ses pulsations filent nerveusement jusqu'au plus fin des os qu'il envahisse t
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

La mémoire les mains dehors en recherche de sphère lorgnent d'une pulpe fébrile la coupole du crâne géologie fantasque effleurée lentement son écriture rampe de plein en délié je marmonne des bosses tout en rêvant de creux je creuse les sommets et ravale les pentes la mémoire roule se dévide reprend des instants endormis où sombrer cor
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

La colère une attente pétrit un "non" et il s'avance nageant dans son poison il est la mèche sensible du coeur tempête du corps avide de grands traits de noirceur de masses coupantes à l'inertie tapageuse système centrifuge concentré d'étincelles ses ellipses amputées filent vers le basculement le non-retour et l'appel soudain à densité
Humeurs géographiques

Humeurs géographiques

Le désir un point d'incandescence a rejoint la limite dans son aube le corps nourrit la fête rouge l'organique hennit et court de pointe en pointe le temps aiguillonné tressaute à ses côtés il va son feu se contorsionne aucune surface n'est assez lisse aucune forêt assez dense aucun relief assez haut ou profond il passe sème derrière lui d