En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Noellia Lawren

Noellia Lawren

Passionnée d'écriture et tout particulièrement de romans, je souhaite partager mes rêves avec vous.

Ses blogs

LaPlumeDeNoellia.over-blog.com

LaPlumeDeNoellia.over-blog.com

L'odeur de l'été, un esprit qui s'envole. savourer l'instant présent tout en laissant votre coeur vagabonder au fil de la Plume de Noellia, des pages de ses romans ... Bonne lecture
Noellia Lawren Noellia Lawren
Articles : 98
Depuis : 29/08/2014

Articles à découvrir

Le secret d'Alice

Le secret d'Alice

Croquant dans sa pomme à pleine dent, Alice sautille gaiement. Au détour d'une rue, un vieillard est assis sur une marche d'escalier, recroquevillé sur lui-même. Naufragé de ce monde, injustice d'une vie bénie par Hadès, ses souvenirs brûlent sa mémoire. Sous un pont, sa maison de carton. L'enfant tapote sur son épaule, l'homme sursaute,
Requiem pour un sourire .

Requiem pour un sourire .

Mon soleil s'est éteint et morte la colombe. Le temps n'a pas de rive. D'automne en automne, l'arbre de ma vie s'effeuille, voici venir les neiges éternelles. L'oiseau crépusculaire étend son aile noire. Au cadran de l'église, les aiguilles se chevauchent. Minuit sonne ! Doucement, je referme sur votre sourire, la dernière page du grand livre
Tes adieux .

Tes adieux .

Mon ciel se lézarde Engloutit les étoiles. L'aube sonne tes adieux. Le jour vole un pan de baldaquin à la nuit. Ma plume se brise, l'encrier se renverse. Maculant de ténèbres mon coeur en lambeaux. L'automne cultive ma mélancolie , sublimant mon chagrin. Pourquoi ce silence ? J'ose la folie , le temps de l'oubli. Noellia Lawren Tous droits r
Fleur du sahel

Fleur du sahel

Petite princesse Djelika Fleur du sahel Pieds nus sur le sable brûlant, habillée du courage de la lionne Elle chante la complainte des braves, portant avec fierté sa calebasse d'eau Précieux liquide puisé au prix de la souffrance. En rythme, accompagnée des femmes de son village , Djelika pile le millet Avec toute la force de son enfance. Baf
Natalia

Natalia

Une lune blonde, couronnée d'étoiles, veille sur la belle Saint-Petersbourg. Bal est donné au palais d'hiver. Les violons jouent à l'unisson. Tableau onirique . Désirs exaltés par leurs regards complices, Alexeï et Natalia, insouciants, grisés , valsent et s'abandonnent. " Danse, danse Natalia, mon amour."susurre Alexeï. Dans ses bras auda
Rutebeuf

Rutebeuf

Poète médiéval français du XIII éme siècle sous Louis IX ( Saint Louis) , né vers 1230 il meurt vers 1285. Ruteboeuf était jongleur, ayant reçu une formation de clerc, il parlait le latin. En contradiction avec la poésie courtoise la "Fin'amor" il verse dans le satirique , poèmes écrits envers les puissants de son temps, puis Ruteboeuf
Je m'habille d'étoiles.

Je m'habille d'étoiles.

Le monde me fait peur. Je change de demeure. J'éteins mon soleil. M'habille d'étoiles. J'habite mes rêves. Le temps d'une trêve. La violence assassine Voit ce monde qui se dessine. Noellia Lawren Tous droits réservés.
Le vieux paysan.

Le vieux paysan.

Mains noueuses aux veines saillantes. Chaque grain de sa peau respire le terroir. Sa chair pétrie de la terre de son pays. Une peau brunie sous le soleil des moissons. L'accent de sa campagne accroché à sa vie. Il est de ce bois que l'on ne brûle pas. Il aime lire dans les nuages. Assis sous un noyer centenaire, il regarde danser le blé au ryt
Les marionnettistes

Les marionnettistes

Scellés sur la porte, clap de fin. Des hommes sans espoir cheminent vers la misère. Pauvres retraités, l'aumône pour survivre. Gratification d'une vie de labeur, d'honnêteté. Dans ces pays en guerre, ils naîssent sous les bombes, chérubins au sang ro uge, peu importe la couleur de leur peau. Honte sur le monde. Bravo marionnettistes ! Virtu
Les nymphéas.

Les nymphéas.

Sous la voûte céleste dansent les étoiles. La harpe du vent égrène quelques notes cristallines. Au bord de la mare, l'iris d'eau exhale son parfum. Dieux aquatiques, les nénuphars rivalisent de couleurs. Essaim de rêves envoutants. Sensuel, mon corps habillé d'Eve se fait liane , épouse ton ombre. A fleur de mots, je chuchote ton nom. A ce