Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Anissa B.

Anissa B.

Etudiante, aime l'art, les bruns à la barbe naissante, écrit des trucs, dessine d'autres trucs, prend des photos, par-ci par-là, comme ça, et puis encore tellement de choses.

Ses blogs

OpiuManuel

Un crayon, un clavier, peu importe. Des lettres! de l'encre, des touches, on s'en fout. Des mots, une écriture ronde, time new roman, quelle différence? Des phrases, avec des mots, des mots, avec des lettres, voilà tout. Des phrases, pour des écrits, des écrits, pour une liberté. D'esprit. Une liberté, pour une vie. Et des images? Photographies... "Parce qu'une photo sait parler mieux que tous les mots"... Essayons de contredire le proverbe, avec les mots, parlons mieux. Composons.
Anissa B. Anissa B.
Articles : 108
Depuis : 14/09/2007
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Retour aux mots

Retour aux mots

Retour aux mots .. «J'étais passée à une autre phase de mon existence. Nouvelle vision des choses. Nouvelle attitude. A l'opposé de tout ce que j'avais prôné durant des années, avec conviction et acharnement, dans un combat sans relâche, harassant. Un combat soulevé par des principes indétrônables, une volonté de ralliement qui frôlai
Dernier regain de liberté

Dernier regain de liberté

Dernier regain de liberté 08/10/12 Il faut le dire, on est seul. Je croyais que l’amour supprimerait la solitude, mais j’ai eu tort. Rien ne supprime la solitude. Ici dans cette chambre et quatre murs, rien de plus, rien de moins, déjà tant, tellement rien. Juste la nuit, et moi. Pourquoi vit-on, je ne sais pas. Pourquoi l’existence, allez
Souvenirs d'une ville

Souvenirs d'une ville

Roubaix, un matin… Un doux matin d’hiver, je marchais seule dans les rues désertes, d’une ville encore endormie. Je marchais, perdue une fois de plus dans le tumulte de mes pensées. Dans mes oreilles, une musique entraînante jouait du violon et chantait des mots sensés. Ces moments où seul avec vous-même, vous regardez la vie en face. S
Les Hommes rêvent de gloire

Les Hommes rêvent de gloire

Les Hommes rêvent de gloire « Je marchais seule dans ces rues désertes, et je n’éprouvais aucun besoin, de rien, ni de personne. Aucun individu ne me manquait, je ne voulais voir personne en particulier, ni parler à quiconque. Je me sentais comme planant au-dessus du bitume, dans un calme et une tranquillité absolus. Je pensais à ceux pour
Une occupation qui tourne mal pour les sans-papiers de Lille

Une occupation qui tourne mal pour les sans-papiers de Lille

Une occupation qui tourne mal pour les sans-papiers de Lille Ce mardi 06 mars, le CSP (Comité des Sans Papiers) de Lille, a occupé les locaux de l’association d’entre-aide AIDA-Emmaüs à Wazemmes, structure à laquelle il reproche un manque d’appui envers ses membres. Depuis la matinée jusqu’en fin de soirée, 120 à 130 personnes ont a
Accepter l'absurdité

Accepter l'absurdité

Accepter l’absurdité Un soir de décembre, tandis que la nuit s’installait, je sombrais une fois de plus dans le tumulte de mes pensées. Ces moments, où vous regardez la vie en face, avec ses défauts. Et les vôtres. Ce ne sont pas de glorieux moments. J’avais tendance à trop souvent faire le bilan. Ce qui est ardu, c’est de ne faire q
Thème choisi : Les OEuvres de Maël Titre : Absurdité de l’Existence

Thème choisi : Les OEuvres de Maël Titre : Absurdité de l’Existence

Absurdité de l'existence Des couleurs souvent chatoyantes, vives et variées, mais des images exprimant chaque fois une sorte de malaise : prenantes, suggestives et tourmentées. Maël Nozahic nous propose en peinture, grâce à la nuance poétique entre la couleur et l’« objet », une représentation de la nature humaine et de la finalité de
A l'horizon, quelque part

A l'horizon, quelque part

A l'horizon, quelque part 3 Je crois qu’il y a de ces solitudes, existentielles, mais propres uniquement à un certain type de personnes bien déterminé, car ressenties que par elles seules. Incompréhensibles pour les autres. Ceux qui, par nature, abordent les choses simplement, sans « complication ». Ceux qui ne se posent jamais les bonnes q