Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

gerard MORLAND

gerard MORLAND

LE SITE DE MON ACTIVITE LUCIUS LUCIDUS (tout début de notre air, l' histoire se passe en bourgogne cote chalonnaise) D' AUTRES ROMANS A PUBLIER DANS UN AUTRE GENRE LE BLE D HIVER ( ANNEES 50 L'ACTION SE PASSE DANS LE LOT) LE PLUMIER (g

Ses blogs

Le blog de gerard MORLAND

Le blog de gerard MORLAND

Lucius Lucidus , l'histoire se passe au tout début de notre ère Ensuite paraitra le Blé d 'hiver années 50 dans le lot, puis "le Plumier" 1870/1914 dans la Sarthe
gerard MORLAND gerard MORLAND
Articles : 15
Depuis : 24/12/2009

Articles à découvrir

La Chasse aux Mauvais Esprits

La Chasse aux Mauvais Esprits Tandis que je me prélassais auprès de Persycorne et des siens, au Camps des chasseurs de Château Beau, toujours par je ne sais quel mystère - et je ne la saurais jamais - Kouschnick et les siens préparaient mon retour. Comment avait-il été prévenu? Par le Chaman sans doute. Et le Chaman, lui? Par les « Forces

CHAPITRE 2 (suite) LE CHAMAN

N Nouis avions repris notre cheminement et vers le soir, nous aperçûmes une bande d’hommes qui arrivaient de la droite, parmi les grandes herbes. Ils avaient l’air inquiétant, lourdement armés de gourdins et de bâtons. Ils avaient fait mouvement avec la plus grande discrétion et déjà ils formaient une ligne qui se refermait sur nous. Je

L 'HOMME AUX YEUX USES chapitre 3

Chapitre 3 L’HOMME AUX YEUX USES Une douce quiétude nous berçait sur ce sable tiède, tiède était aussi l’ air ambiant et la fatigue nous garda endormis une bonne partie de la matinée; tandis que les gens d’ici s’affairaient bruyamment à leurs occupations de pêcheurs. Un délicat fumé de poisson grillé et d ’herbes aromatiques eu

des Géants Grands Comme.ça suite

Enfin de l’autre côté de la rivière-ou du fleuve-je n’en savais rien, au fait! À nous le Soulvègue! Dans ce calme sacré dont jamais je n’aurai imaginé la profondeur, venant d’un monde si bruyant, un immense flot tumultueux fendit l’air. Un troupeau chevaux blancs énormes s’élançait à son tour sur le gué, ne faisant pas le mo

LA DAME DE CHATEAU-BEAU chapitre 1

Cet après midi se présente sous les meilleurs auspices. Il fait beau, le soleil brille généreusement, l’air est doux. Je marche le long de cette pente sur une terre fraichement remuée. Le sol est uniforme, mes chaussures laissent leur empreinte à chaque pas. Soudain, je butte sur une grosse pierre qui émerge du labourage, je continue. Apr

LE RETOUR DU CHOISI

Le retour du « Choisi » Athobaryfolens, satisfait de ma prestation avait organisé un grand festin. À cette occasion et définitivement, le village de huttes fut reconstruit dans la verte prairie, parmi les bouquets d’arbres qui croissaient tout près de la large et paisible rivière aux eaux si limpides que Persycorne et moi aimions tant. Pou

LE CAS DES GEANTS

LE CAS DES GÈANTS Quel dommage de devoir quitter cette région si belle et agréable, Persycorne était de cet avis. La pensée viscérale de Cherrubinella me revenait sans cesse et me poussait à ne pas déserter de la mission qui désormais était la mienne. J’ expliquais à Persycorne que là où se terminai la grand plaine aux Aurochs, comme

Des Géants Grands comme-ça Chapitre IV

tiny_mce_marker DES GÈANTS GRANDS COMME. ÇA! ---Vieil homme, comment te nommes-tu? ---mon nom est Théophalybolloo je suis gardien du village en l’ absence de notre chef Athobaryfolens qui guerroie dans les grandes plaines herbeuses du Soulvègue au côté de ses hommes. Tous les villages du Corti-Soulvègue se sont unis dans ce combat acharné

LA DAME DE CHATEAU-BEAU nouveau roman

Bonjour, La Dame de Château-Beau est mon nouveau roman, je me propose de vous le faire découvrir en avant première, le "Blé d'Hiver " vient d' être publiè et il est disponible sur "dédicaces.biz, tout comme "Le Plumier" qui connait un grand succès auprès de ma clientèle professionnelle, voisins, amis... Gérard MORLAND

CHAPITRE 2 LE CHAMAN

La nuit devenait de plus en plus bleue au fur et à mesure que nous grimpions, Kouschnick et moi suivions le sentier en direction des rochers. Le jour affinait sa venue. Le ciel distillait avec parcimonie le scintillement de ses dernières étoiles, alors que, regardant vers l’Est, la chaine encore endormie des Alpes alignait son filigrane au des