En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jehanne des Rivières

Jehanne des Rivières

Vous qui voulez savoir, vous en saurez moins car apprenez que la sagesse commence par l'ignorance.
Tags associés : fables, histoire d'en rire, pensees

Ses blogs

Le blog de lescontesdelasemaine.over-blog.com

Le blog de lescontesdelasemaine.over-blog.com

Fables, contes et autres billevesées à lire, penser ou réfléchir c'est selon.
Jehanne des Rivières Jehanne des Rivières
Articles : 59
Depuis : 01/05/2010

Articles à découvrir

LE CHEVAL ET LE COCHON

Un cheval de trait labourait avec sa sueur un champ de peine. Tout le jour, il arpentait la terre, creusant son sillon droit et profond. C’était la saison des labours et notre animal ne ménageait pas sa besogne. Puis viendrait le moment des semis avant celui de la pousse, et de la récolte. Ainsi était ce courageux qui, à chaque saison, impri

Une plume accompagnée de bois...

Une plume accompagnée de bois. Du bois clair au touché dans son écrin estampillé. Une plume pour écrire. Un écrit pour vivre sans contrainte, ni heurt. Un écrit pour s'exprimer, s'affirmer et exister. Du bois pour se sentir libre. Du bois pour durer, s'enraciner et manifester toute sa grandeur. Une simple plume accompagnée de bois, Pour mie

LE BOURDON ET L'ABEILLE

Une abeille butineuse allait et venait au milieu des fleurs et des prés, slalomant d’ici delà à la recherche du pollen tant convoité. L’abeille était travailleuse et ne ménageait pas sa peine, Fière elle était, de participer aux réserves de la ruche. Heureuse elle se trouvait, de voler au centre de mère Nature. Soudain, alors qu’ell

LE DERNIER VOTE

Un petit matin voyait s'élever un timide soleil dont la lumière naissante venait lécher des murs blancs en pierre de taille. Le bâtiment municipal s’éveillait à la mesure du levé du jour ; classé monument historique il faisait l'orgueil de son maire. Pourtant, la petite commune se sentait perdue dans cette Ile de France aux pouvoirs natio

AUTANT EN EMPORTE LE TEMPS...

Le temps est un fluide qui s'étend, se répand et s'écoule...sans autre forme que le temps de le dire. Le temps est un maître qui s'éprend, se reprend et s'attend dans un lit que nul ne peut atteindre Ami ou ennemie, le temps ne se lie qu'avec lui-même, pour autant il emporte et transporte tout à chacun. Présent, passé ou avenir, il est tou

Les boules, le Marseillais et les touristes

Un petit village de Provence. Un soleil de Provence venait écraser une petite bourgade perchée sur une faible colline entre la vigne, la lavande et la garrigue. Il n'avait l'air de rien ce village. À l'écart de tout, quelques dizaines de maisons en pierre de pays s'accrochaient au mieux à cette terre de grillons chanteurs, d'oliveraies perdues

Il était une fois une manifestation

Le jeune loup se tenait nerveux au fond de son siège ; ce siège au tissu usé d'en avoir tant supporté avant lui. Le regard à l’affût, les palpitations de son cœur d'innocent trahissaient ses doutes, mais il restait calme malgré tout. Lui qui sentait bien qu'après ce jour il ne serait plus tout à fait le même, attendait comme les autres

LA MORT ET LA LOUTRE

Une loutre vint un jour à perdre son compagnon. C’est qu’il n’était plus tout jeune, le bougre, et qu’il fallait bien qu’il trépassât. Car, après tout, la vie sur cette terre n’est pas éternelle. Mais la malheureuse ne l’entendait pas de cette oreille. Tout le jour, elle arrosait de ses pleurs le souvenir meurtri de son tendre d
Histoire d'en rire...

Histoire d'en rire...

Histoire d'en rire... Une nouvelle rubrique juste comme cela en passant. Aujourd'hui : Un jeune. Où l'aventure passionnée d'un jeune de retour chez lui... A clicquer et à lire pour en rire ou pleurer c'est selon...

UN CONTRIBUABLE EN VADROUILLE

L’arrivée… Un contribuable vint un jour se présenter sur la place administrative de sa bonne vieille ville. Point n’est besoin de dire qu’il était fier de cet espace, lui l’imposé, que ces impôts locaux, à la limite de l’excès, avaient contribué à construire. Car le lieu était neuf et centralisait autour de lui maints bâtimen