En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

polmoresie

polmoresie

Action sociale et politique, initiative, histoire

Ses blogs

Polmorésie, blog d’histoire

Polmorésie, blog d’histoire

Histoire politique, locale, du mouvement ouvrier, de la résistance, de l’économie sociale et des initiatives pour l’emploi.
polmoresie polmoresie
Articles : 336
Depuis : 21/05/2012
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Eugène Hainsselin, naissance du socialisme à Versailles (2/8)

Eugène Hainsselin, naissance du socialisme à Versailles (2/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. Louis Gentil Hainsselin naît le 21 avril 1866 à Paris (7e arr.). Sa mère, Louise Adelphine Durant, est papetière tandis que son père, Eugène Médéric Hainsselin est cordonnier. Lui-même fera usage du prénom d’Eugène. Commençant à travailler à 16 ans, devenu menuisier, Eugène Hainsselin
Eugène Hainsselin et le syndicalisme à la Belle époque (4/8)

Eugène Hainsselin et le syndicalisme à la Belle époque (4/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. Continuant son activité d’ouvrier scieur, Hainsselin est victime d'un accident de travail qui a nécessité l'amputation de trois doigts et a provoqué une incapacité de travail de neuf semaines. Il fait appel en mars 1898 à la solidarité des libres-penseurs, arguant qu’il doit subvenir à l'ex
Eugène Hainsselin, ouvrier arriviste et chicaneur (1/8)

Eugène Hainsselin, ouvrier arriviste et chicaneur (1/8)

Début de la biographie d’Eugène Hainsselin. Nous allons consacrer plusieurs articles à Louis Gentil Hainsselin, dit Eugène Hainsselin (1866-1933). Ouvrier scieur à la mécanique, travaillant dès son adolescence, il aura des responsabilités nationales dans le milieu associatif, régionales en matière syndicale et locales sur le plan politi
Eugène Hainsselin, juge colonial (7/8)

Eugène Hainsselin, juge colonial (7/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. En prévision de la fin de son mandat de conseiller prud’homme, Hainsselin, qui a abandonné son métier d’ouvrier scieur, entreprend des démarches pour se trouver une activité rémunérée. En 1904, il sollicite un emploi d'inspecteur du travail auprès du conseil général. En 1908, il espère

Eugène Hainsselin, la prud’homie pour carrière (5/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. Les conseils de prud'hommes, instances discrètes jusqu’au début de la troisième République, étaient devenues en 1882 un enjeu électoral au sein du mouvement ouvrier. Le parti possibiliste de la Fédération des travailleurs socialistes de France (FTSF) voulut les investir pour appliquer les pri
Eugène Hainsselin, naissance et fragmentation du socialisme à Joinville (6/8)

Eugène Hainsselin, naissance et fragmentation du socialisme à Joinville (6/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. Les travaux d’extension de la gare Montparnasse avaient provoqué l’expropriation du logement loué par Hainsselin, 47, rue du Château à Paris (14e arr.) en juin 1899. Il s’installe alors à Joinville-le-Pont (Seine, act. Val-de-Marne) où il renoue avec une action politique publique. En févri
Eugène Hainsselin, libre-pensée et pratiques contestées (3/8)

Eugène Hainsselin, libre-pensée et pratiques contestées (3/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. Revenu à Paris en 1897, Hainsselin est secrétaire d’un comité de défense de la Verrerie ouvrière d’Albi (Tarn). Il s’installe avec sa famille rue du Château (14e arr.). Son engagement public prend alors deux formes principales : la libre-pensée et le syndicalisme. Membre de l’Union des l

Élie Flinois ou la chute d’un commerçant prospère (2/2)

Suite de la biographie d’Élie Flinois En août 1876, Flinois acquiert une épicerie 25, rue de Paris, à Joinville-le-Pont (Seine, act. Val-de-Marne). Il rejoint l’intermédiaire qui a participé à cette négociation, Henri Buguet, sur la liste républicaine qui l’emporte lors des élections municipales de janvier 1878 à Joinville. Flinois
Eugène Hainsselin en paix et en justice (8/8)

Eugène Hainsselin en paix et en justice (8/8)

Suite de la biographie d’Eugène Hainsselin. Moins de deux semaines après le scrutin municipal de mai 1912 à Joinville, Hainsselin est nommé juge de paix à Chambon (Creuse). Cependant, son prédécesseur refusant de rejoindre sa nouvelle affectation à Saint-Girons (Ariège), Hainsselin demande et obtient ce nouveau poste. Au moment de son d

Élie Flinois, bourgeois communard (1/2)

Début de la biographie d’Élie Flinois Élie Théophile Flinois naît le 30 octobre 1835 à Neuilly-sur-Seine. Il est le fils de Catherine Dauchy et de son époux Élie Joseph Flinois, jardinier. Devenu commis voyageur, il épouse à Paris (18e arr.) en juin 1863 Élise Célestine Bassière, maîtresse d’hôtel garni ; il s’établit ensuite