Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

L'Ermite

L'Ermite

Je suis fils de la route, la terre ma mère et l'humanité ma patrie, ma vie est la plus inattendue des aventures. J'ai connu tour à tour l'amour et le chagrin, la rose et l'épine.
Tags associés : poemes

Ses blogs

Le blog de l'Ermite

Le blog de l'Ermite

J'aime les mots et la gymnastique des mots!! J'aime faire des mots des malades schizophrènes! J'aime la laideurs car sans elle la beauté serait insignifiante et le premier poète ne serait pas né, j'aime la tristesse sans laquelle la joie n'aurait pas de sens!
L'Ermite L'Ermite
Articles : 7
Depuis : 24/03/2009

Articles à découvrir

Antonymos

Antonymos

Antonymos « Musique ! » ordonna l’empereur, « Je veux danser avec mes morts ». Un verre, un deuxième et un troisième. Il rejoint mon rêve de la veille. Le derviche danse, Tourne encore et encore. Dans le creux de ses mains, Le blasphème et la repentance. Les mots voguent au grès des vertiges. Le brouillard épais étreint … Une lumièr
Ode à un rêve !

Ode à un rêve !

Je veux aller dans ce jardin, M’agripper à ce regard, M’étendre sous son ombre Et contempler ce ciel … bleu ! Je veux aller dans ce jardin, Chanter avec ces rossignoles, Ruisseler le long de ce ruisseau Et sentir le parfum de cette rose. Je veux aller dans ce jardin, Dire bonjour à ce soleil, Danser avec ce lys Et embrasser ce printemps. J
Je veux ... !

Je veux ... !

Je veux que tu sois à moi ! Et que tu ne sois pas à moi ! Je veux que tu sois à moi, Ce que la vérité est aux philosophes, Une idée, à la fois saisissable et insaisissable, Claire et ambiguë. Je veux que, chaque jour, mon désir de toi, Renait hors du temps, Vigoureux et étincelant. Je veux que tu sois, Ce souvenir vague et beau, Qui habit
ليت أنا الذي كان

ليت أنا الذي كان

ليت أنا الذي كان ليت أنا الذي كان قبل لقياكِ ياغادة ٠٠٠ عادَ ،لسلكت به أنأى الدروب وعن لقياكِ به أنأى٠ ٱلآن ياغادة وقد كان لقياكِ قدري ، فبين أنا و أنتِ أجهل من أنا٠ من أنتِ ياغادة؟ من أيِّ مكان
علميني...

علميني...

!...علميني ,علميني كيف أكتُب أشعاري فبين سطورك ضَيَّعْتُ أقلامي .وبعثرت أوراقي ، علميني كيف أُمجد أحزاني ففي عشقك نسيت أفراحي .و دفنت كبريائي علميني كيف أَمتطي أقداري وأسافر بين ثنايا أيامي .ففي
Nous nous verrons un jour!

Nous nous verrons un jour!

Nous nous verrons un jour! Nous nous verrons Et le ciel nous éclairera Ou ... nous pleurera, La terre nous accueillera Ou ne nous accueillera… pas! Nous nous verrons un jour Et nous pleurerons Ou ... nous jubilerons. Nous murmurerons des mots loquaces Ou nous crierons des mots muets. Nous nous verrons un jour! Sur le quai d’une gare fantôme.
Le conte de ma vie !

Le conte de ma vie !

Je suis le fils de la route, la terre ma mère et l'humanité ma patrie, ma vie est la plus inattendue des aventures. J'ai connu tour à tour l'amour et le chagrin, la rose et l'épine. Mes yeux ont vu mille lieux, mes mots ont adouci mille peines et souffrances, sans jamais apaiser le chagrin qui pèse sur mon coeur et la tristesse de mon regard,