Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

natuo

natuo

on a deux vies, la seconde commence quand on a compris qu'on en avait qu'une

Ses blogs

Le voyage de Natuo

Le voyage de Natuo

Natuo est le nom choisi avec mon frère pour ce Melody sorti des chantiers Jeanneau en 1977. Double hommage à nos origines paternelles corses et maternelles Normandes. Où est le lien me direz-vous ? "Néhou", nom de ce petit village du Contentin où nous vécumes tous deux dans notre tendre enfance chez Mémère Jeanne, trouve en fait sa traduction dans l'île de Beauté par "Natu o". Mais c'est sous le signe de Chaphil que pour ce premier voyage il voguera vers le port de Meze, car s'approprier un bateau en le rebaptisant ça ce mèrite et cha file pour un Ch'ti d'adoption ça a de la gueule, non ?
natuo natuo
Articles : 296
Depuis : 19/06/2014

Articles à découvrir

Le nœud du problème.

Ce voyage aurait pu connaître une issue catastrophique si cette panne n'était survenue. En effet l'un des supports du moteur etait cassé et les trois autres étaient pliés prêts à rompre à leur tour. Après mise a sec du bateau il s'est avéré que l'arbre de l'hélice n'était plus aligné et avait reculé de 5 bons centimètres. A l'origin

État des lieux

Coincé sur un quai à proximité du terminal des ferries assurant la maison entre Tarifa et Tanger, j'attends de trouver un mécanicien susceptible de déjà faire un diagnostic pour le moteur. Sans eau, ni électricité , le port n'a pas de structures pour accueilliŕ les plaisanciers, j'avoue que ce séjour forcé n'est pas des plus agréable ma
Tarifa

Tarifa

Sans ce problème de moteur qui risque d'hypothéquer la suite du voyage, Tarifa aurait pu être l'une des plus belles étapes d'un parcours qui depuis Gijon m'a souvent déçu d'un point de vue touristique. Nonobstant l'inconfort du port, qui n'est pas dédié à la plaisance, ni eau ni électricité sur les quais exposés, Tarifa est un beau peti
La souricière de Tarifa

La souricière de Tarifa

Pour bien comprendre pourquoi le port de Tarifa, en dépit de l'attractivité touristique, est une escale problématique qui peut se révéler une souricière en cas d'avarie, il faut connaître les particularités météo locales. Hormis là´direction du vent aucune prévision ne vous décrira sa force si ce n'est que vous avez toutes les chances

road movies

Il avait un côté surréaliste ce road movies à travers la péninsule hiberique. Les panneaux défilaient annonçant les ports où il devait faire halte. Dans la voiture s'entassait tout ce que qu'il possédait et dans son portefeuille une liasse de billets lui permettant de repartir un léger cran au dessus du zero. Le temps d'une longue journé

Bientôt l'heure du bilan

Chaphil est vendu, Avec son nouveau proprietaire nous avons mis a profit une acalmie pour le mettre en sécurité à sec. Mon frère m'a rapatrié chez lui dans l'Herault où il va m'héberger le temps de me retourner et de réfléchir à la suite. Bientôt l'heure du bilan de cette experience a faire sereinement, avant de cloturer ce blog.

L'heure des choix

Vous êtes quelques uns à suivre ce blog qui a pour objectif de conter une expérience humaine avec ses heurs et malheurs, avant de clôturer ce feuilleton, dans l'esprit de mon précédent article je poursuis donc le récit de ce qui sera certainement la fin de cette aventure. Pour l'heure, je n'ai de choix que de stationner ici encore au moins u

Du Levante au Poniente

Une belle histoire va s'achèver ici, sous le soleil de Tarifa balayée par les assauts du Levante m'ayant invité à une séparation après un périple fantasmatique. Et j'ai appris, peut être pas tout ce qu'il fallait pour qu'elle dure, mais j'ai appris. Et j'ai vécu, heurs et malheurs, intensement, du jouissif au douloureux, entre volonté, ha

"Le con c'est celui qui ne choque pas"

Disait avec sagesse un célèbre navigateur. Pour moi ça signifie accepter la proposition de l'acheteur qui doit normalement doit venir à Tarifa dimanche. Dans cette partie de pokeŕ´avec le hasard, j'ai déjà beaucoup perdu et l'équation est simple ou je relance avec un jeu pas terrible ou j'abandonne avec un petit pécule me permettant de re

Du rêve au cauchemar

Vents de 50 nœuds attendus pour les deux jours à venir, autant dire que ça va secouer sur les quais et qu'il serait plus que déraisonnable d'essayer de filer à Gibralataŕ pour bénéficier de conditions de stationnement plus confortables. Par ailleurs, aucun mécanicien disponible sur place avant au moins une semaine. Statuo quo donc en atten