Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Catherine Picque

Catherine Picque

Auteur de poèmes, pièces de théâtre, roman policier. "Décharges et Surcharges", comédie Editions Art et Comédie 2013

Ses blogs

blablakisvanpa

Ecritures contemporaines
Catherine Picque Catherine Picque
Articles : 177
Depuis : 26/12/2013
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Suricate

Suricate

Au revoir Sarah, Merci de m'avoir transmis une partie de ta résilience. Aujourd'hui, je vais me tenir droite en pensant à toi. Catherine A Dieu Vat ! Ceux qui vous appâtent Avec une image de Goliath en carton-pâte Finis les squats de Spartiate Qui vous barattent la rate Si on me formate, je me carapate Au Pilates, je suis une lauréate immédia
Timbale théâtrale

Timbale théâtrale

Pierre philosophale cantonale En une escale pascale Décrocher la timbale théâtrale Un bourg aux alentours de Fribourg Au secours de mes jours gourds Un discours devant des troubadours Du frugal bocal lexical A la martingale conviviale La cigale se régale, savoure Un séjour, où son humour Sans four, sur du velours Se rembourre côté cour Phot
Céans

Céans

Triomphant tournant De mes quarante ans Foisonnant maintenant De tes onze ans Céans, tu déconcertes L'experte en dissertes Avec tes étonnants Certes et Manants Bon Anniversaire V A L E R I A N
Rimbaud après 68 Acte I scène 1

Rimbaud après 68 Acte I scène 1

Un salon particulier dans le bar d'un établissement thermal de luxe. Deux hommes sont installés, séparément, dans des fauteuils capitonnés. Ils ont tous les deux la soixantaine. Un serveur arrive avec un plateau, sur lequel trône une bouteille d'eau minérale . Hippolyte , l'employé de l'établissement thermal Voilà votre eau minérale, Mon
Vortex du cortex

Vortex du cortex

Mieux vaut s'incliner Sans fulminer, s'évacuer Du vortex qui me vexe Avant d'être mise à l'index
Rimbaud après 68, Acte I, scène 2

Rimbaud après 68, Acte I, scène 2

Acte I, scène 2 Une salle de massage et de cardio-training d'un établissement thermal de luxe. Vladimir Komska en jogging, une serviette autour du cou est assis sur un vélo, mais ne pédale pas, la porte s 'ouvre et il cache précipitamment un journal de turfistes sous son sweat-shirt. Hugo Ecriteau apparaît dans un peignoir, il sort visiblemen
haïku#3

haïku#3

Dans mes archives Jamais goût de vinaigre N'eut le vin de Pirive
Sensibles  Acte I, scène 1

Sensibles Acte I, scène 1

La cuisine d’une mai son dans un village de montagne, la sonnette retentit, arrive du jardin un homme d'une trentaine d'années du papier aluminium à la main Fils J'arrive, j'arrive ! Il ouvre la porte sur laquelle on voit plusieurs logos alertant sur les dangers des ondes électromagnétiques et sur les produits chimiques. Un homme à la tête