Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Serge

Serge

Tags associés : poemes

Ses blogs

Le blog de Serge

Poésies, textes et photos
Serge Serge
Articles : 52
Depuis : 23/11/2008
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Loin des villes

Loin des villes

Dès l'aurore embrumée, Je me suis équipé Pour parcourir les cimes Où les abeilles oublient le régime. Le battement des ailes Résonne dans mes oreilles. Le vent tourbillonnant Laisse entendre son chant. Devant moi un e sauterelle Déploie ses ailes Et sur ma main se pose Pour écouter ma prose. Dans la forêt les cerfs brament. Ces appels son

Les maux des mots

Tu échanges avec un être inconnu Des mots plutôt confus. Tu imagines son visage, Difficile d’avoir une image. Sous la plume glissent Des mots sans malice. Des mots trop difficiles à dire, Des mots que tu ne peux qu’écrire. Au plus profond de toi, Résonnent les mots avec émoi. Sur le papier se gravent les mots, Qui parfois te donnent des

Marie

Elle s’appelle Marie, A la vie elle sourit. C’est une personne de raison, Qui ne fait pas de façon. En Picardie elle vit, Son sourire me ravit. De regarder les fleurs elle ne se lasse, Et veille que personne ne les ramasse. Pleine d’énergie, Elle combat la maladie. Certains jours ne sont pas gais, Mais rien ne l’effraie. Son amitié, elle

Lorsque j'étais enfant

Lorsque j'étais enfant, Je rêvais d'être grand. Lorsque j'étais enfant, J’en voulais à mes parents. Interdit de gaspiller le pain à table, Obligé de sortir avec des chaussures convenables. Interdit de jouer dans le tas de sable, Obligé après l’école, d’ouvrir mon cartable. Avec mes frères, nous étions insoumis, Ma mère d’autori
Feu d’artifice

Feu d’artifice

Dans un ciel illuminé De toutes fleurs parsem ées, Loin des chaumières, Un spectacle son et lumière. Une palette de couleurs S’offre aux peintres amateurs. Divertissement radieux A en avoir plein les yeux. Le bouquet final C’est toujours un régal. Une dernière salve explose C’est l’apothéose. Scènes Ephémères Pleines de mystères.
La Bohémienne

La Bohémienne

La bohémienne assise sur un banc, Était toute vêtue de blanc. Ses cheveux farouches, Embellissaient sa frimousse. Comme hypnotisé, Je ne cessais de la regarder. Elle prit un pinceau Et se mit à peindre un tableau. Je restais bouche bée, Face à ce talent inné. Puis elle se leva, Sans mot dire, elle flâna Et alla de chemin en chemin, Vers un
Le voyageur

Le voyageur

De ville en campagne, Sans aucun détour, Je voyage sans compagne. Je ne pense pas à mon retour. Dès le lever du soleil, Je m'arrête sur le bord de la route, Je sors de mon sommeil. Personne n'est à mon écoute. Jusqu'à la tombée de la nuit, Je vais aller voir ailleurs, Mon ombre fidèle me suit. Si le monde est meilleur. Sur la place du marc
Un soir d’orage

Un soir d’orage

Un soir d’orage sous un arbre je me suis abrité. Je commençais à m’assoupir, Quand soudain un coup de tonnerre vint me réveiller Et m’empêcha de sombrer dans mes souvenirs. En cette nuit d’été, il pleuvait. La lune avait oublié de briller, Dans mes vêtements la pluie s’infiltrait, J'étais bien trempé. Un éclair illumina tout a

Solitude, attitude

C omment fuir la solitude, Pour ne pas être désespéré ? Comment trouver béatitude, A une solution il faut arriver. Les canards sont dans la mare, La météo est mélancolique. De ce temps j'en ai marre. Je me mets à l'informatique. Seul devant l'ordinateur, Sur des sites je dialogue. En quête d’un interlocuteur, Parfois c'est du monologue.
Vous...Tu...

Vous...Tu...

Assis devant ce tapis bleu, Tout nous semble merveilleux. Le Vous est devenu Tu, Cela nous a convenu. Je te donne ma main, Pour faire notre chemin. Je t'offre mon coeur, Pour faire ton bonheur. Pourquoi n'es-tu pas là Chaque jour dans mes bras ? Que devient la vie sans toi Si tu n'es pas auprès de moi ? Soyons frère et soeur Pour écouter nos co