Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Vincent Fortune

Vincent Fortune

Travailleur métis, trans' mec plutôt bi, sportif dilletant, malade chronique, hepcat, qui aime autant la solitude que ses potes et l'Islam que les girl groups des 60's

Ses blogs

Récits d'un non-flamboyant

Ce qui compte pour moi : Islam - Poésie - Luttes révolutionnaires - Solitude - Rhythm'n'blues - Cinéma asiatique - Foot féminin. A vous de voir
Vincent Fortune Vincent Fortune
Articles : 122
Depuis : 21/12/2010
Categorie : Politique

Articles à découvrir

PRIDE POLITIQUE CE SAMEDI 4 JUILLET 16H À PIGALLE !

PRIDE POLITIQUE CE SAMEDI 4 JUILLET 16H À PIGALLE !

Suite à l'annulation de la Marche des Fiertés parisienne, plus d'une soixantaine de collectifs LGBTI et féministes ont choisi de ne pas enterrer ce moment fort de lutte afin de récupérer l'espace public pour faire entendre ces revendications plus que jamais nécessaires. Car les personnes LGBTI les plus précaires ont vu leur condition de vie
Vent

Vent

Les fenêtres ont cédé sous son poids nocturne. Mais au lieu que la lumière ne s'engouffre par la fente frontalière pour éclairer et remplir le vide intérieur, la Main, le Coeur et l'Esprit indécis, de lui-même et de nous-mêmes, dans un mouvement inverse mais mêlé, pulvérisa la tempête par cette trace même. Provided to YouTube by The
A Giselle

A Giselle

Qui avait défendu, en 1973-1974, l'amie guadeloupéenne de ma mère, qui avait été violée... Pour son combat pour l'avortement libre, pour les condamné.e.s du FLN dans sa guerre d'indépendance et contre la torture en Algérie, contre le viol mais aussi - on le dit moins - contre sa gestion toute carcérale, bourgeoise et raciste contre les se
Amy Marvin - The First Trans Poem (02/11/2019)

Amy Marvin - The First Trans Poem (02/11/2019)

Spéciale Kasdédi à Océan, 1er artiste trans français ! La participation d'Amy Marvin à la Proletarian Poetry Party : soundcloud.com/amyrmarv/proletarian-poetry-party-amy-marvin
Entre

Entre

Mon adolescence était cette étrange période où, au crépuscule, les branches des arbres s'épaississaient pour progresser par ma fenêtre et finir dans mes orbites. Et une belle traduction du poème en français dans l'ultime édition française de Stone butch blues : https://hysteriquesetassociees.org/sbb/