Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Blacjac

Ses blogs

Le caïman est dans le marigot

L'extraordinaire aventure d'un français VIE qui partit au Sénégal
Blacjac Blacjac
Articles : 24
Depuis : 05/11/2014
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Opération: Brahmane

operationbrahmane.over-blog.com
Blacjac Blacjac
Articles : 22
Depuis : 17/07/2013
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Articles à découvrir

Azimut Cap-Skiring

Azimut Cap-Skiring

La Tabaski, aussi connue dans le maghreb sous le nom d’Aid al-Kabir, est une fête religieuse qui a une importance toute particulière dans le monde musulman. A quelques jours de la fin du calendrier lunaire, la cérémonie dite du « grand sacrifice » commémore la soumission d’Abraham à Dieu par le sacrifice de son fils. La Tabaski est souv

Retour au bercail

Cinq mois jours pour jour après mon arrivée, je me trouve à nouveau dans l’aéroport de Chennai, pour prendre l’avion dans l’autre sens. Je suis arrivé au lever du jour et je repars la nuit ; en somme je n’ai passé qu’une journée sur place. Une dernière galère était bien entendu indispensable, une manière indienne de dire « au

Pourquoi la vache qui rit?

La dernière semaine de mon volontariat au Sénégal s’est déroulée à Dakar. 6 jours passés essentiellement parmi les volontaires français à Dakar, à essayer de réaliser à quoi peut ressembler leur quotidien. Sans surprise, c’est très différent de Tamba. En fait, ça n’a rien à voir avec Tambacounda. A Dakar, il y a des problèmes
L'enfer du Boundou

L'enfer du Boundou

Selon une théorie complètement farfelue d’un penseur dont le nom sera tu, les villes, régions et autres lieux porteraient les noms de leurs caractéristiques principales. Par exemple, « Dakar » a des allures de « drakar », fiers vaisseaux vikings, c’est pourquoi les navires sont nombreux dans cette ville portuaire. Dans le même style,
Diwali, Guerre ouverte

Diwali, Guerre ouverte

Divali, Jour 3 Venues du nord de l’Inde, les détonations résonnent maintenant dans les rues de Chennai et du Tamil Nadu. Levé avec le soleil, je suis parti en ville pour tenter de trouver une connexion internet. Le spectacle est ahurissant. Les magasins sont fermés, impossible de trouver de quoi manger. Il serait facile de se croire dans une
Trichy & Tanjore, villes cultes

Trichy & Tanjore, villes cultes

L'avantage d'un pays aussi flexible que l'Inde, c'est que les religions sont tellement bien intégrées que tous les jours fériés sont acceptés. Rien que cette semaine par exemple, trois jours fériés figuraient au calendrier officiel. Un tombait dimanche (Dushera, célébration hindoue de la victoire du Dieu rama sur le démon Ramana), l'IIT a
Y’a des palmiers au Kerala la la lala la la (version locale)

Y’a des palmiers au Kerala la la lala la la (version locale)

Comme prévu (vous ne vous rendez pas compte de l’incompatibilité de ces deux mots avec le monde Indien), les exams terminés, je suis retourné dans le Kerala, invité cette fois-ci par Mohandas dont la famille s’est installée à Vellinezhi. La maison de mes hotes La maison de Mohan Vellinezhi est complètement inaccessible aux touristes, to
Inde mouvante

Inde mouvante

Ouai, ça m’avait manqué, l'odeur de la pisse, des épices, de la merde et de l'encens. Quatre délicieux parfums en faisant moins de vingt pas me fait remarquer Antoine. L’arrivée était nickel, à la sortie de l’aéroport un chiar nous accueille en rendant sont petit déj. Inde chérie, te voici à nue, sans maquillage aucun. Et pourtant,
A plu!

A plu!

J’ignore s’il existe un mot français pour exprimer le sentiment qui animait les Sénégalais ces derniers temps. La pluie, elle est attendue avec impatience et redoutée dans le même temps. Les discours traduisaient cette impatience, à coup de « il fait chaud depuis trop longtemps », « il faut qu’il pleuve plus cette année que l’an d
Au Sénégal, l'angle droit bout à 100°C

Au Sénégal, l'angle droit bout à 100°C

La maxime du titre prononcée par un de mes directeurs tentant de me décrire la mentalité sénégalaise a pris tout son sens ces derniers mois. Elle ne signifie pas (toujours) que les Sénégalais sont dyslexiques au point de mélanger systématiquement leurs cours de maths et de physique. Ce que cache cette phrase, c’est un sens de la logique