Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
En finir avec ce monde

Ses blogs

en finir avec ce monde

La dynamique du capitalisme ne peut plus aujourd’hui se comprendre dans une logique d’aggravation quantitative : sa compréhension nécessite de prendre en compte la transformation de sa rationalité historique dans le temps. La critique du capitalisme ne peut plus se concevoir comme la critique d’un processus continu, mais doit s’interroger sur sa transformation "qualitative".
En finir avec ce monde En finir avec ce monde
Articles : 97
Depuis : 01/02/2019
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Le retournement du spectacle

Le retournement du spectacle

Le concept situationniste de spectacle doit être « retourné » : le spectacle n’est pas une falsification du réel, au sens où la réalité serait falsifiée par les pouvoirs institués, à des degrés variables d’intentionnalité, avec pour objectif de faire ou laisser croire que la réalité effective serait un leurre : mais plutôt, le s
L’imbroglio des crises et des impasses d’un passé qui ne passe plus

L’imbroglio des crises et des impasses d’un passé qui ne passe plus

Le propre des catastrophes est d’être toujours vécu sur le mode de l’extériorité, de l’aléa, de la gratuité, de la fatalité, etc. Le propre des catastrophes modernes est de plus en plus de ne plus pouvoir correspondre à cette définition classique : si le moment précis de la survenue et de l’irruption d’un tel événement reste d
Bruno Boulestin, Approches de la guerre préhistorique, 2020

Bruno Boulestin, Approches de la guerre préhistorique, 2020

Le titre original de cet article, paru dans la revue Paleo, est : Bruno Boulestin, Ceci n’est pas une guerre (mais ça y ressemble) : entre doctrine et sémantique, comment aborder la question de la guerre préhistorique ? Paleo - Revue d'archéologie préhistorique 2020 (https://journals.openedition.org/paleo/5073) En ces temps troubles où le b
Jack Goody, Le vol de l'histoire, Gallimard 2010

Jack Goody, Le vol de l'histoire, Gallimard 2010

Le vol de l'histoire, Comment l'Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde L’objet de ce livre est de montrer que la prétention occidentale à incarner une spécificité historique – construite téléologiquement à partir de l’Antiquité classique, le féodalisme, la Renaissance et finalement le capitalisme lui-même – n
Xavier Pedrol et Jordi Torrent Bestit - Le continent Castoriadis

Xavier Pedrol et Jordi Torrent Bestit - Le continent Castoriadis

• Auteur d'une œuvre théorique aussi vaste qu’irréductible aux catégories disciplinaires communément admises par l’Alma Mater, Cornelius Castoriadis (1922-1997) demeure, vingt-cinq après sa mort, une sorte d’exemple de maquisard de la pensée émancipatrice. Par la forme non systématique qu’elle adopte, par le « style » singulier
Esclavage, guerre, État

Esclavage, guerre, État

Il y a un fait dont ce monde a, semble-t-il, perdu la conscience : celui qui fait de l’esclavage une constante de l’histoire longue de l’État. L’esclavage apparaît depuis les origines être consubstantiel de la naissance et du développement de la logique étatique, au même titre que la guerre, au point que la guerre aura été par excel
Gabriel Martinez-Gros, Brève histoire des Empires, Seuil 2014

Gabriel Martinez-Gros, Brève histoire des Empires, Seuil 2014

Approche tout à fait remarquable par sa description du fonctionnement historique des empires et des logiques impériales, qui s’inspire largement de la philosophie politique et historique d’Ibn Khaldûn (1332-1406). Ce qui caractérise selon lui l’État-Empire, c’est la dissociation radicale entre les fonctions militaires et sédentaires d