Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
les vicomtes de brageole

les vicomtes de brageole

Objet : article 2 - Cette Association à pour but de regrouper les tenants d'une certaine forme d'esprit sétois : rigolade, dérision, vérité. A l'instar des "barons de Caravettes" de Montpellier, et toutes proportions gardées, elle sera amenée à décerner le titre de "vicomte de brageole" en référence à Alexandre Dumas et à notre macaronade. Pour être nommé "vicomte de brageole", il faut présenter sa demande assortie de la condition suivante, être né à Sète, d'au moins un parent né à Sète

Ses blogs

les vicomtes de brageole sète

la rigolade, la dérision, la vérité, Sète, la macaronade, la tielle, le poufre parisien avec 1 f, Le pouffre sétois avec 2 f, le poulpe de mer du dictionnaire, les joutes languedociennes, la Saint Louis, Alexandre Dumas, les vicomtes de brageole, les haricots et la seiche farcie, la rouille de seiche, les sardines et les maquereaux en escabèche, la bourride de baudroie à la sétoise, la mandroune, l'arapète, le piste, les moules farcies, les sites remarquables en voie de disparition .... l'information décalée selon le temps .... l'astrologie setoise .... et le parlé sétois !
les vicomtes de brageole les vicomtes de brageole
Articles : 1075
Depuis : 25/09/2018
Categorie : Humour

Articles à découvrir

Le jeu de « 1 erreur » …

Le jeu de « 1 erreur » …

Jouez avec nous au jeu de 1 erreur et gagnez un mois de stationnement sous l’esplanade Aristide Briand. Ras-Poutine par joël Monnier
Ils ont osé ...

Ils ont osé ...

Ils ont osé …. défigurer le phare du mole Saint Louis à Sète. Construit en 1861 en pierre de Cassis le phare est démoli en 1944 par l’armée allemande. Il sera reconstruit en 1948 en pierre de Frontignan ou habitent nos ennemis intimes. Sur une plaque à l’entrée du phare on peut lire une citation de Paul Valéry « son œil mobile mêl
Il était une fois dans les années 60 .... La Nouvelle Floride !

Il était une fois dans les années 60 .... La Nouvelle Floride !

Faisons référence à l'histoire Publié le 8 novembre 2012 par vicomtedebrageole En perquisitionnant notre Boite à Lettre, nous avons trouvé un document dont nous vous livrons quelques extraits ..... Il vous suffira de cliquer sur chaque document pour une bonne lecture .... Bon Bain !
Les pingouins de Paris voudraient bien qu’on la ferme.

Les pingouins de Paris voudraient bien qu’on la ferme.

Avec la montée des eaux et par conséquent la diminution du trait de côte nous reconnaissons aux pingouins parisiens l’invention du « loonnge côôôôte » mais c’est tout. Les Sétois préfèrent marcher sur leur terre. Aujourd’hui, les voilà qu’ils voudraient changer le langage du Sétois. En réalité ils voudraient que le Sétois
Place Aristide Briand le projet de parking évolue ….

Place Aristide Briand le projet de parking évolue ….

Place Aristide Briand le projet de parking évolue …. Après la découverte d’un puits sous l’esplanade (voir midi libre ci-dessous) le projet est maintenu et le service à la clientèle sera amélioré ! En effet, en plus du parking il est prévu une station de lavage. Le prix du lavage sera inclus dans le prix du stationnement. Pour 10 heur
Janine la combative ...

Janine la combative ...

On dirait que Monsieur le Maire n'est pas content ! Peut-être explique-t-il à Janine Léger que distribuer des repas aux SDF sur la voie publique, ce n'est pas bien, puisqu'on vous dit qu'il n'y en a pas, des SDF. Qu'apporter des couvertures aux SDF qui dorment dehors, ce n'est pas bien puisqu'on vous dit qu'ils ne dorment pas dehors. Que garer l
"Qui mieux qu’une femme …

"Qui mieux qu’une femme …

... Peut nous parler des droits des femmes quand ils sont bafoués !" Nous avons donné la parole à Janine Yessad Léger. Ce 8 Mars, journée internationale des droits des femmes, je cède la parole à deux jeunes femmes rencontrées dans la rue. Leur témoignage est simple et direct et ce qu'elles demandent mérite d'être entendu. Appelons-les J
Le parking Aristide Briand selon bouche de baudroie

Le parking Aristide Briand selon bouche de baudroie

Devant le marché ce matin ... Arapète : Ho comment vas-tu ça fait des mois que je te vois pas Mandroune : Tu sais l’hiver je fais comme les tortues je reste dans ma coquille. Arapète : T’en fais une belle de tortue je te dis que ça. Mandroune : Et toi comment vas-tu ? Arapète : Ecoute, je vais au marché tous les jours sauf le mercredi ca