Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Mermed

Mermed

Mermed, aussi Dogberry et Holophernes, que j'aime peu; je lui préfère Olophernes quand je le rencontre à Holipherne, là où Judith rencontre Shakespeare.

Ses blogs

Effleurements livresques, épanchements maltés

J'ai écrit et j'écris les textes de ce blog; beaucoup sont régulièrement publiés en revues; j'essaie de citer mes sources, quand je le peux; ce sont des poèmes ou des textes autour des gens que j'aime, la Bible, Shakespeare, le rugby, les single malts, Eschyle ou Sophocle, la peinture, Charlie Parker ou Sibelius, la définition de l'infini de David Hilbert, les marches ici et ailleurs...Et toujours cette phrase de Halldor Laxness: 'leur injustice est terrible, leur justice, pire encore.' oliphernes@gmail.com
Mermed Mermed
Articles : 1074
Depuis : 23/10/2015
Categorie : Religions & Croyances

Shakespeare, William

Voici ma dernière traduction des sonnets, elle tente de prendre en compte les prononciations à l'époque Elisabéthaine. J'accompagne également les sonnets - certains - de commentaires ou - oui, j'ose - de poèmes. Et j'ai voulu ne jamais oublier l'art poétique de William, qu'il a résumé dans la bouche de Touchstone (As You Like It, III,3) 'No, truly, for the truest poetry is the most feigning, and lovers are given to poetry, and what they swear in poetry may be said as lovers they do feign'
Mermed Mermed
Articles : 132
Depuis : 22/12/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Souvenirs de la maison des à-côtés

Tous ces textes ont été écrits en prison.
Mermed Mermed
Articles : 11
Depuis : 06/12/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Capelas Imperfeitas

Capelas Imperfeitas

Capelas Imperfeitas à Batalha (Portugal) Je n'ai pas le savoir des bâtisseurs des Capelas imperfeitas, chapelles jamais achevées pour tous les rêveurs, en quête des mots perdus d'une Babel, pour dire les rêves des pierres, garde-fous des abîmes de l'avant et de l'après ; il est déjà trop tard, aussi pour nous, quand des amours ne reste pl
Roman, chapitre 4

Roman, chapitre 4

4 Le vendredi commence de la même manière que la veille, les informaticiens saisissent toujours avec enthousiasme. Elle a l’impression de voir un amphi… A la prison, ils commencent à interroger des détenus plus âgés, plus expérimentés. Blanc rencontre un type qui est là depuis deux ans et qui a encore un an à faire. Il a été condamn
Les passagers de la nuit

Les passagers de la nuit

Je me suis posé une question tout au long de ce film charmant, je reviendrai sur cette question, je ne voudrais qu'elle pollue mon approche (et la vôtre) de ce film. Tout y est charmant, même les chagrins, qui ne durent pas. C'est la vie comme elle va, entre rêves, regrets, amitiés, amours, galères. Et le tout illuminé par le sourire aussi d
Roman

Roman

J'ai écrit ce roman en vingt-trois jours, dans une cellule individuelle; cela pour que vous soyez indulgent, non pour le sort du détenu, mais sur les difficultés d'écrire sans dictionnaire, avec peu de lumière et beaucoup de bruit; je ne l'ai pas corrigé. Mermed Dark shall be my light and night my day; To think upon my pomp shall be my hell
DH Lawrence lit Shakespeare

DH Lawrence lit Shakespeare

D. H. Lawrence, (11 Septembre 1885 - 2 mars 1930 When I read Shakespeare I am struck with wonder that such trivial people should muse and thunder in such lovely language. Lear, the old buffer, you wonder his daughters didn't treat him rougher, the old chough, the old chuffer! And Hamlet, how boring, how boring to live with, so mean and self-conscio
Évhémérisme

Évhémérisme

C'était le temps qui permettait d'attendre Galles – Italie, quelques lignes, viriles mais correctes...Désormais, nous attendons les calendriers bouleversés... Évhémère, nom bien précaire... évhémérisme naïf de la vie des visionnaires de toutes les religions aux sagesses précaires, même celle née d'un marchandage de trente hyperpère
Toi qui pâlis au nom de Vancouver….

Toi qui pâlis au nom de Vancouver….

Marcel Thiry Belge 1897 - 1977 Toi qui pâlis au nom de Vancouver…. ….. peut-être ne pâlis tu pas, et peut-être te vouvoies tu, n’est-ce pas ? Quand dans un rade du petit port de la Désirade tu te souviens un peu ivre de fatigue et de poésie, de ce livre qui avait mené ton âme pérégrine jusqu’aux confins de la Bucovine, où tu ava
Roman, chapitre 8

Roman, chapitre 8

8 Mermed se dit que pour la première fois il a parlé de Béa à des gens qui ne la connaissaient pas, il a parlé de Béa, qui était son cœur, son âme, la moitié de leur corps et qui a été tout cela pendant ses années ici. J’aurais peut être du raconter toute l’histoire à la flic, je l’aurais peut être fait si elle avait été seu
Sonnet 13

Sonnet 13

Le Chevalier d'Éon (1728 - 1810) un autre hésitant entre deux sexes O! that you were your self; but, love, you are No longer yours, than you your self here live: Against this coming end you should prepare, And your sweet semblance to some other give: So should that beauty which you hold in lease Find no determination; then you were Yourself agai
Roman, chapitre 3

Roman, chapitre 3

3 Il avait passé une nuit en garde à vue avant d’être présenté au juge d’instruction. Il ne connaissait pas d’avocat, il avait choisi au hasard. - Trois personnes vous ont vu donner un coup de poing à Monsieur Dore. Il est mort. - Oui. - Vous reconnaissez les faits? - Oui. Le juge lui avait demandé pourquoi il avait tué cet homme. Il