Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Marc

Marc

Ses blogs

Le blog de Marc Rousset

L'actualité moulinée ...
Marc Marc
Articles : 30
Depuis : 29/01/2007
Categorie : Économie, Finance & Droit

Articles à découvrir

Le retour du come-back

Oui, celà faisait effectivement plutôt longtemps que je n'étais pas venu m'exciter sur mon blog. Pour comprendre un petit peu le cheminement, j'ai laissé l'édito que j'avais écrit au début de l'année, et j'ai rajouté un édito bis pour novembre 2007. Deux coups d'oeil à gauche de la page vous permettront de comprendre. Avis à ceux qui se
Sarkozy : après la classe américaine, la classe rhétorique ....

Sarkozy : après la classe américaine, la classe rhétorique ....

Le passage remarqué et largement commenté du Colonel Kadhafi à Paris m'amène à faire à mon tour quelques remarques. Il semblerait que nous assistions au retour triomphal d'une phase de bonne grosse realpolitik à l'ancienne. Le soutien plus ou moins affiché à un dirigeant peu respectable sous bien des aspects se trouve imparablement justifi
Chez Sarkozy, on travaille plus pour travailler plus

Chez Sarkozy, on travaille plus pour travailler plus

Un des grands thèmes économiques de la campagne de Sarkozy est la réhabilitation du travail. Une de ses mesures serait donc de libérer la possibilité de travailler plus pour ceux qui désireraient gagner plus (ou pour les masos qui voudraient tout simplement travailler plus pour travailler plus). Un bon article des Echos du 6 mars 2007, « Dr
Bolufer, ça rime avec ....

Bolufer, ça rime avec ....

Encore une victoire de canard. Nous avons pu constater toute la puissance dudit journal la semaine dernière. Révélation du scandale de l'appartement de Jean-Paul Bolufer le mercredi 19, démission jeudi 20, débrieffing du limogeage dans le canard suivant le 26 décembre. Propre et efficace. Plus efficace en tout cas que pour Hervé Gaymard, qui
Facebook transcende le net ...

Facebook transcende le net ...

Il ne se passe plus une semaine sans que je n'entende parler (d'une manière ou d'une autre) du phénomène facebook. Le plus généralement, c'est un de mes amis qui me fait subtilement remarquer qu'il est tout à fait incompréhensible et anormal que je ne sois toujours pas sur Facebook, alors qu'on s'y amuse tellement. Du coup, je n'ai pas pu me

A poil EDF

Un titre du monde d'hier m'a particulièrement interpelé : "L'Etat vend 2,5 % des actions EDF pour financer les universités". J'y adjoindrais bien "Un couple vend son armoire pour payer ses repas au restaurant" puis "une entreprises cède ses locaux pour payer sa facture d'électricité". Il me semble qu'il y a comme une inadéquation entre le mo
Les profs vont-ils voter Bayrou ?

Les profs vont-ils voter Bayrou ?

Bayrou effectue une percée nette dans les sondages (c’est déjà un début). En effet, il semble que les personnalités « spéciales » des candidats des deux grands partis change un petit peu la donne du vote traditionnel de droite ou de gauche : certains socialistes vont avoir du mal à voter Ségolène et Sarkozy ne fait pas non plus l’una

le slalom national(iste)

Il semblerait qu’un bon candidat à l’élection présidentielle doive également être doué en slalom discursif. En effet, il faut régulièrement envoyer des messages bien de droite, puis bien de gauche, afin que chacun puisse dans les discours d’exhibition trouver une phrase qui lui plaise et ainsi arriver à la conclusion qu’il n’est
La politique de la compassion

La politique de la compassion

Le candidat à l’élection présidentielle est un personnage qui ne peut se permettre de rater une occasion de témoigner sa compassion et sa sensibilité extrême quant au malheur des français. Plutôt que de parler de choix économique (je n’ose dire « cohérence politique »), il est important de réagir à chaque coup dur et de bien montr

Ca passe pas

Dans la famille "ça sent le roussi", un nouvel indicateur, subtil, mais indicateur tout de même. J'espère n'apprendre à personne que les finances publiques françaises sont moribondes. Tout le monde a certainement déjà entendu parler de la dette de la France mais peu, me semble-t'il, réalisent l'ampleur des dégâts. Je ne peux m'empêcher d