Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Frédéric L.

Frédéric L.

Entrepreneur dans le domaine des énergies renouvelables, je souhaite faire connaître mon activité et partager des informations sur l'écologie.

Ses blogs

PHOTOVOLTA CLEAN LAMY EIRL

entreprise de nettoyage écologique à La Réunion - énergies renouvelables - océan Indien et des îles
Frédéric L. Frédéric L.
Articles : 704
Depuis : 11/08/2011
Categorie : Entreprises & Marques

Articles à découvrir

Vague de Ouf !

Vague de Ouf !

Chaque vague sait qu'elle est la mer. Ce qui la défait ne la dérange pas car ce qui la brise la recrée. Lao Tseu
Les  cirques

Les cirques

"Quand on a marché deux heures dans une montagne, on est plus intelligent.” Coline Serreau / La Belle Verte
Que la montagne est belle

Que la montagne est belle

Ils quittent un à un le pays Pour s'en aller gagner leur vie Loin de la terre où ils sont nés Depuis longtemps ils en rêvaient De la ville et de ses secrets Du formica et du ciné Les vieux ça n'était pas original Quand ils s'essuyaient machinal D'un revers de manche les lèvres Mais ils savaient tous à propos Tuer la caille ou le perdreau E
Et la lune dis !

Et la lune dis !

"Quand le soleil s’éteint et que l’ombre est venue, Quand la lune se lève au-dessus de la nue, La mer autour de toi roule, mouvant miroir ; Des cieux l’astre des nuits blanchit les vastes dômes, Et tu vois les vaisseaux, comme de blancs fantômes, Glisser à l’horizon dans les vapeurs du soir." Auguste Lacaussade, "Le Piton des Neiges".
"Regarde le ciel, il te voit"

"Regarde le ciel, il te voit"

À Aurore La nature est tout ce qu’on voit, Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime. Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit, Tout ce que l’on sent en soi-même. Elle est belle pour qui la voit, Elle est bonne à celui qui l’aime, Elle est juste quand on y croit Et qu’on la respecte en soi-même. Regarde le ciel, il te voit, Embrasse
La cascade

La cascade

Quelle flèche a percé le ciel et le rocher ? Elle vibre. Elle étale, ainsi qu’un paon, sa queue Ou, comme la comète à minuit vient nicher, Le brouillard de sa tige et ses pennes sans nœuds. Que surgisse le sang de la chair entr’ouverte, Lèvres taisant déjà le murmure et le cri, Un doigt posé suspend le temps et déconcerte Le témoin
Bateau... Fantôme...

Bateau... Fantôme...

“Je partirai vers la côte où jamais un navire n'aborde ; il s'en présentera un, un drapeau noir à l'arrière. Les rochers s'écarteront. Je monterai.” “Timonières, comètes violette et rouge, timonières du bateau fantôme où guidez-vous votre cargaison de putains et de squelettes dont le superbe accouplement apporte aux régions que vo
Une plage

Une plage

Un jour, par le sentier qui descend vers la plage, Ton regard enivré d’ambitieux mirages Erra sur l’Océan peut-être sans le voir. Anne-Mary de Gaudin de Lagrange (1902 † 1943), Montgaillard, Poèmes pour l’Ile Bourbon.
Pitit fi

Pitit fi

Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants. Léopold Sédar Senghor