Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Castanier

Ses blogs

Singulier Témoignage

Écrits
Michel Castanier Michel Castanier
Articles : 2229
Depuis : 06/01/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 11

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 11

NOMBREUX APPLAUDISSEMENTS AUX TERRASSES Sylvain Fauconnet prit conscience de sa situation définitivement – ou du moins, complètement – dans ce qu’il appellera l’Entretien des désillusions sur le pont aux Arts. Arlette tenait pour acquis que l’existence si pitoyable et d’une singulière absence d’intention qui était jusqu’à pré
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 5

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 5

UNE SAISON INQUIETE Justine – fé brile, effarée – tomba sur son derrière dans un tapis d’aiguilles de pins à la lisière d’une pelouse. Ayant échap pé à l’attaque du din don ra geur et postillon nant, ce n’est qu’en relevant un peu plus les yeux qu’elle re marqua enfin être obser vée par une ombre énorme. La monstrueuse ma
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 9

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 9

UNE SAISON INQUIETE Notre Grand Ecrivain avait une propriété du XIX ° siè cle au fond d’un parc, une villégiature d’été parfaite ment se crète der rière un haut mur d’enceinte. Un vieil ascen seur montait le grand homme jusqu’à la ro tonde de la demeure où il recevait ses hôtes à dîner. Mamore s’aventurait rarement dans leur
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 10

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 10

UNE SAISON INQUIETE L’heureuse rencontre avait eu lieu dans un naturel charmant. Justine s’était attardée pour observer son joli reflet dans la vitrine de la librairie (un petit visage et un embrouillamini de che veux blonds sur de lourds yeux tristes), l’Auteur retenant son stylo à pompe Mont Blanc au-dessus de la dédicace qu’il venait
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 12

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 12

[Hossein Zare] FINES FLEURS DE L’EUROPE Jamais ses hôtes n’auraient imaginé que leur invité n’eût pas de voiture, bien sûr, ni même de permis, et Norbert Mouche avait estimé inopportun de le leur apprendre, non que cette bizarrerie ne l’aurait servi – buvant seul de la bouteille de Saint-Emilion qu’on n’avait ouverte que pour l
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 14

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 14

LE ROI ET NOUS Alain ne s’aperçut même pas de la défection de ses amis. Il avait assez peiné pour acheter son commerce et s’en faisait une gloire modeste mais sûre. À soixante ans il eut le sentiment d’avoir enfin mûri. Les fruits confits et les bonbons rapportaient de quoi gagner honorablement sa vie. Alain n’avait plus de colère.
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 8

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 8

[Picasso] NOMBREUX APPLAUDISSEMENTS AUX TERRASSES Or Sylvain Fauconnet n’allait pas tout à fait chuter de l’aimable attention de sa première parisienne, car il con tinua de conserver son estime : l’incompréhension éper due de son interlocuteur et l’extrême confusion de son exis tence la distrayait. Il était trop bien élevé pour lui
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 6

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 6

UNE SAISON INQUIETE George Mamore revenait parfois dans la région dont il était natif, pour pas ser l’été dans sa propriété familiale, et il n’y avait rien de plus fastidieux ni de plus rémunérateur que ce séjour pen sif. Activité régu lière, paisible et monacale, dès l’aube, le treuil de la machin erie soulevait de son lit médi
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 7

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 7

[Giacometti] NOMBREUX APPLAUDISSEMENTS AUX TERRASSES Sylvain Fauconnet reçut la séduisante dame – il semblait impossible de lui donner un âge – à son hôtel dans une confiance qui s’avéra exa gérée. Il aura d’ailleurs régulièrement un no table temps de re tard dans la compréhension des événe ments de son séjour pari sien. S’i
Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 13

Le Pavillon des servitudes – Écrits croisés – 13

UNE SAISON INQUIETE Caressant leurs caniches et buvant leur thé vert, les trois sœurs Mamore se tenaient aux balcons de la vieille demeure. Comme d'habitude plaisantant, taquines – bénéficiant de la bonne entente de celles qui sont entre elles – on rappela avec satisfaction certaines vacances passées. – Mamore a dit que le pauvre garçon