Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Philippe et Amandine

Philippe et Amandine

Deux personnalités évoluant dans deux univers bien différents : la gastronomie pour l'un, la communication et l'enseignement pour l'autre !

Ses blogs

Le Coin des Bouquins

Vous aimez découvrir, apprendre, voyager à travers la lecture, échanger des points de vue ou tout simplement vous divertir... ? Voici notre boite à idées de lecture. Bienvenue dans notre bibliothèque presque idéale!!!
Philippe et Amandine Philippe et Amandine
Articles : 117
Depuis : 12/09/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

100 pages blanches, Cyril Massorotto

100 pages blanches, Cyril Massorotto

Drôle d'héritage que celui-ci : à la disparition de son grand-père, un jeune homme (le personnage principal du roman n'a pas de prénom, c'est comme ça !) ne reçoit en tout et pour tout qu'un carnet aux pages blanches. Après quelques explications transmises par le notaire, il apprend que ces pages lui serviront de portes pour voyager dans se
L'Homme invisible, H.G. Wells

L'Homme invisible, H.G. Wells

Un client pas comme les autres vient séjourner dans l'auberge d'une petite bourgade tranquille. Nul n'avait, jusqu'alors, rencontré un individu aussi étrange, et rapidement on se questionne : pourquoi est-il enrubanné de bandelettes, toujours emmitouflé dans son pardessus et coiffé d’un chapeau ? Que cherche-t-il à cacher avec cet accoutre
Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan

Deux ans après la mort de sa mère, Delphine a toujours du mal à comprendre. A faire son deuil. Il faut dire que rendre visite à sa mère pour la trouver dans son lit quelques jours après son suicide, ça a de quoi vous tournebouler et vous hanter. A partir de ce drame familial, l’auteure décide de plonger au cœur de son histoire familiale
Le procès-verbal, J.M.G. Le Clézio

Le procès-verbal, J.M.G. Le Clézio

On me reprochera certainement des quantités de choses. D'avoir dormi là, par terre, pendant des jours ; d'avoir sali la maison, dessiné des calmars sur les murs, d'avoir joué au billard. On m'accusera d'avoir coupé des roses dans le jardin, d'avoir bu de la bière en cassant le goulot des bouteilles contre l'appui de la fenêtre : il ne reste
Roses à crédit, Elsa Triolet

Roses à crédit, Elsa Triolet

Martine est issue d’une famille des plus modestes et son désir est de se soustraire à sa condition. Quand son amie d’école, dont la mère, Mme Donzert, est coiffeuse, parvient à ce qu’elle vienne vivre chez elle, c’est la libération : elle va enfin quitter ses nombreux frères et sœurs, sa mère aux mœurs volages et la saleté enviro
Le maître des illusions, Donna Tartt

Le maître des illusions, Donna Tartt

Richard, un étudiant fraîchement débarqué de sa Californie natale, intègre le cercle très fermé des étudiants du professeur de grec Julian Morrow. Petit à petit, il se fait accepter par la petite bande à part, constituée de Bunny, les jumeaux Camilla et Charles, Francis et Henry. Il entre alors dans un drôle d’univers, où l’on s’
Les hommes cruels ne courent pas les rues, Katherine Pancol

Les hommes cruels ne courent pas les rues, Katherine Pancol

Toute sa vie, elle a cherché l’amour des hommes. Formatée par les relations que son père a entretenues avec elle, c’est de façon maladroite qu’elle se lie au sexe fort. Dès que les liens sont trop serrés, dès que ça devient sérieux, elle panique et fait tout capoter. Peur d’être oubliée, peur de ne plus exister ou d’étouffer,
Le livre sans nom

Le livre sans nom

Un soir, à Santa Mondega, une ville damnée d’Amérique du Sud, un inconnu sème la terreur et répand le sang. Nul ne sait d’où il vient, nul ne connaît son identité ni même son visage. Mais tous redoutent son retour, un jour, vu l’état dans lequel il a laissé la ville ce soir-là. Cinq ans plus tard, alors que le jour de l’éclipse
La route, Cormac McCarthy

La route, Cormac McCarthy

L’homme et le petit avancent, comme ils peuvent. L’incertitude et la peur tissent le canevas de leur quotidien. Entre recherche de nourriture, d’abri et évitement des autres survivants, ils portent le feu et s’accrochent l’un à l’autre pour continuer. Je viens de refermer ce livre, de quitter La route. Et ce que j’en ressens va plut