Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Souad Massi : biographie

Souad Massi, chanteuse algérienne, possède une voix ensorcelante. Dans ses cordes vocales sont tissées à jamais ses racines, son vécu, l'exil. Mais cette chanteuse sensible porte l'intelligence d'aller à la découverte d'autres cultures. Et c'est cela qui la rend exceptionnelle. Considérée comme le porte-parole de la jeunesse Algérienne, elle chante l'espoir et la lumière, pour que la paix advienne pour tous les peuples du Monde.

Ses premiers pas

Massi Souad voit le jour le 23 août 1972 à Alger. Elle grandit dans une famille modeste qui joue de la musique et l'aime profondément. Ainsi, souad massi est baignée dans toutes sortes de cultures musicales: les chants traditionnels mais aussi le jazz, la pop ainsi que le rock. En même temps, elle fait des études dans l'urbanisme pour devenir ingénieur. Apprend la guitare à l'École des Beaux-Arts d'Alger, en s'intéressant aussi aux musiques arabo-andalouses. Souad Massi intègre des groupes de musiques. Dans un groupe de flamenco, puis dans un groupe de hard rock en étant elle-même guitariste.

Sa carrière

Mais le vent tourne pour elle. En effet, Souad Massi est invitée au Festival d'Algérie au Cabaret Sauvage, en 1999 à Paris. Faisant grande impression, elle y reste, signe un contrat avec Universal Music. De là naîtra son premier album "Raoui" qui sort en 2001. Ce disque est un métissage de styles et de cultures, sa voix donne à l'ensemble une puissante unité. Cet album est salué par la critique. S'en suivra une longue tournée avec ses musiciens. Quelques titres parcourent les ondes de radios, et Universal Music lui offre la possibilité d'un second album. Ainsi sort l'album "Deb" en 2003 qui creuse avec le sillon du premier disque. Elle va à la rencontre d'autres artistes comme Ismaël Lo, Florent Pagny et Marc Lavoine. Elle part en tournée internationale; elle fera aussi l'Olympia à Paris. En 2005, un troisième album "Mesk Elil", avec Manu Katché et Mino Cinelu. Elle y chante la nostalgie de son pays dans des styles plus travaillés qu'auparavant. En 2010 paraît "O Houria" qui marque un changement. Réalisé par Francis Cabrel, ce disque a des sonorités plus rock où elle chante plus en français qu'en arabe.

Son action

- Son premier album "Raoui", en 2001 gagne le Prix de la Francophonie et le Prix de la chanson étrangère de l'Académie Charles Cros.
- Son deuxième album "Deb" est nominé aux Victoires de la Musiques.
- Son troisième "Mesk Elil" en 2006, remporte lors de cette même cérémonie le prix du meilleur album des Musiques du Monde. Grande artiste, elle a aussi composé la bande originale du film "Mauvaise Foi" en 2006 de Roschdy Zem et participé à celle de "Azur et Asmar" en 2006 de Michel Ocelot.

Articles de la même catégorie Musique

Biographie et discographie de C+C Music Factory

Biographie et discographie de C+C Music Factory

C+C Music Factory est un groupe musical américain dance-pop des années 1990. David Cole et Robert Clivilles en sont les producteurs et les chanteurs varient selon le projet musical en cours. Le groupe a été récompensé 35 fois ( dont 5 Billboards Awards, 5 American Music Awards et 2 MTV Video Music Awards ).
Plastic Bertrand : biographie

Plastic Bertrand : biographie

Plastic Bertrand est né le 24 février 1954 à Bruxelles en Belgique, sous le nom Roger Jouret. Sa mère est ukrainienne et son père français. Il possède plusieurs étiquettes professionnelles, dont celle de musicien, auteur-compositeur, producteur, éditeur, ou encore animateur de télévision. C'est avec le tube "Ça plane pour moi" qu’il se fait connaître, notamment en France.
Miossec : biographie

Miossec : biographie

Né à Brest en 1964, Christophe Miossec, généralement appelé Miossec tout court, est un chanteur français qui s'est fait connaître en 1995 avec l'album Boire. Auteur-compositeur-interprète de talent, très à l'aise sur scène, il a enregistré en tout sept albums en studio.
Tout sur "l'Ode à la joie" de Beethoven

Tout sur "l'Ode à la joie" de Beethoven

L'Ode à la joie, qui est aussi appelée l'hymne à la joie, est la Neuvième Symphonie en ré mineur composée de 1822 à 1824 par Beethoven. Cette symphonie fut dédiée au roi de prusse Friedrich Wilhelm III et fut interprétée pour la toute première fois à Vienne le 7 mai 1824.