En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Koffi Olomidé : biographie

Koffi Olomidé est un artiste chanteur compositeur d’origine de la République Démocratique du Congo (RDC). Se faisant également appeler "Mopao Mokonzi", "Sarkozy", et tout récemment "Benoît XVI", Koffi Olomidé est l’un des principaux portes-flambeaux de la Rumba congolaise, du Ndombolo et de la soukous (genres musicaux originaires de l’Afrique centrale).

Ses premiers pas

Koffi Olomidé (à l’état civil Antoine Agbepa Mumba) est né le 13/08/1956 à Kisangani (RDC) d’un père Congolais (Charles Agbepa Mumba) et d’une mère Sierra Leonaise (Amy).
Sa carrière dans le domaine de la musique n’était pas prévisible, car il rêvait depuis tout petit de devenir footballeur. Toutefois, encore adolescent, Koffi Olomidé apprend à jouer à la guitare sous la conduite d’un voisin de quartier.
De plus, sa rencontre avec Papa Wemba (un ami à son frère aîné), alors un des principaux leaders du groupe Zaïko Langa Langa, marque son entrée dans la sphère musicale. Olomidé éblouit Papa Wemba par ses qualités de composition, ils gardent alors des liens très étroits.
Après l’obtention du baccalauréat, Olomidé part en France pour poursuivre ses études. Il y décroche, plus tard, un diplôme en sciences commerciales.

Sa carrière

Lorsque Papa Wemba, suite à des dissensions dans le groupe Zaïko Langa Langa, poursuit une carrière en solo, il sollicite les talents de composition de Koffi Olomidé.
La carrière professionnelle de Koffi Olomidé débute en 1978, il avait alors vingt-deux ans. En vacance à Kinshasa, il enregistre cette année, son premier disque "Onia" qui connaît un succès mitigé et obtient, par ailleurs, le titre de meilleur compositeur pour la chanson "Anibo" (duo avec Papa Wemba).
Sa carrière d’artiste chanteur décolle en 1985 avec la sortie de l'album "Diva". Un an après, il crée le groupe "Quartier Latin International".
L’année d’après, des informations infondées annoncent la mort de Koffi Olomidé, alors qu’il résidait en Europe. En réponse, il compose la chanson "Le revenant", où il répond à ses détracteurs.
En 1993, il sort "Noblesse Oblige" qui enregistre un grand succès (1er disque d’or) et marque le début de son succès international. En plus de trente-trois ans de carrière, il a sorti trente albums.
En 1994, Mopao est consacré Meilleur chanteur aux Africa Music Awards. Cette mise en avant sur la scène musicale internationale lui permet d’accéder aux plus grandes salles de spectacles européennes dont l'Olympia, le Zénith et Bercy.
Olomidé a su adapter sa musique à l’évolution du temps, tout en restant fidèle à son genre musical.

Son action

Ses albums ont remporté : 5 disques d'or (1994, 1999, 2000, 2002, 2008), 4 trophées aux Kora Music Awards en 2002.
Olomidé a également remporté le titre de Meilleur artiste de la décennie en 2005 aux Kora Music awards.

Articles de la même catégorie Musique

Pierre Robert, compositeur du XVIIe siècle : biographie

Pierre Robert, compositeur du XVIIe siècle : biographie

Pierre Robert a été entre autres compositeur à la cour de Louis XIV avant qu'il ne s'installe à Versailles. Contemporain de Jean-Baptiste Lully, il s'est illustré principalement dans le genre du grand motet, une pièce de musique religieuse typique de l'époque baroque dans laquelle il évolue. Voyons les grands événements de sa vie qui l'ont amené à créer ces œuvres que l'on redécouvre doucement au XXIe siècle.
George Frideric Handel : biographie

George Frideric Handel : biographie

Georg Friedrich Haendel (ou Geroge Frideric Handel comme il l'écrivait lui-même en anglais) était un compositeur de musique originaire d'Allemagne et naturalisé britannique. Avec Bach, on le considère comme le plus grand compositeur de musique baroque. La partition la plus connue encore aujourd'hui est sans doute celle de l'oratorio "Le Messie". Il fut un virtuose que ce soit à l'orgue ou au clavecin et composa une quarantaine d'opéras italiens.
Tout sur la chanson "Son of a Preacher Man" de Dusty Springfield (histoire, genèse, traduction, etc)

Tout sur la chanson "Son of a Preacher Man" de Dusty Springfield (histoire, genèse, traduction, etc)

Chanson écrite par John Hurley et Ronnie Wilkins, "Son of a Preacher Man" est enregistrée en 1968 par l’Américaine Dusty Springfield, qui la sort sur son album "Dusty in Memphis". Succès commercial instantané, le morceau connaît alors une carrière internationale florissante, renforcée vingt-six ans plus tard par son utilisation dans le film "Pulp Fiction", de Quentin Tarantino.