En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Ann F Border

Ses blogs

Manhattan, people and locations

Manhattan, people and locations

Short stories sur New York, les gens, les lieux. Vision new yorkaise d'un écrivain.
Ann F Border Ann F Border
Articles : 249
Depuis : 11/09/2005

Articles à découvrir

Speed dating in New York city. The man and the girl made of air

Speed dating in New York city. The man and the girl made of air

— … I'm leaving you, tonight. The bell had rung a while ago. She had looked at him like she knew him forever. She didn't introduced herself, didn't even say hello. Then she had begun to talk. Dot dot dot, I'm leaving you, tonight. There they were. — I had heard this line in a song an hour before. Without it, I think that I wouldn't have left
Le conte de la fleur noire et du pêcheur d'âmes

Le conte de la fleur noire et du pêcheur d'âmes

Il était une fois l’histoire vraie, si l’on y croit, d’Alicia Becker-Thomass et du pêcheur d’âmes qu’elle rencontra dans les profondeurs de la rivière Hudson. Les évènements se déroulèrent comme si tout allait de soi. Comme si tout était écrit depuis longtemps dans un livre poussiéreux reposant sur un rayon de la bibliothèque
L'âme soeur

L'âme soeur

Mark pensait à la boite dans la poche intérieure de sa veste. Il se demandait si c’était le moment de l’ouvrir. N’y aurait-il pas de moments plus graves encore ? Il devait réfléchir vite. Le type qui le menaçait avec un couteau criait de plus en plus fort, cependant, il ne semblait pas tenir sur ses jambes et transpirait comme en plein
Sally's hands

Sally's hands

Il avait assez d’argent pour s’acheter un hot-dog et un soda. Ou deux hot-dog et un café. Il opta pour deux hot-dog. Un qu’il achèterait tout de suite et un plus tard dans la journée. Seulement il était possible qu’il perde son argent entre temps, et qu’il ne puisse pas acheter le deuxième hot-dog. Perdre des billets, ça lui était
Speed Dating in New York City. Lisa Lindbergh et Archie Cooper

Speed Dating in New York City. Lisa Lindbergh et Archie Cooper

Tintement de cloche. Lisa Lindbergh est la dernière à s'assoir. Tous les hommes présents l'ont déjà remarqué. Tous se sont demandés ce qu'un top model de classe internationale pouvait bien faire dans un speed dating. Car il ne fait aucun doute que cette fille est mannequin. Tous sont intimidés, angoissés et excités à l'idée de se retrou
You're new here

You're new here

Elle s’assoit sur les marches d’une Brownstone de Mt Morris Park West. Elle regarde l’heure sur son téléphone. 2h36. Un nuage noir recouvre lentement le soleil et s’immobilise parce que le vent qui le déplaçait a changé de couloir. Des sons lui parviennent de l’immeuble. Des voix d’hommes et de femmes, des bruits de vaisselle, des
Speed Dating in New York City. Dylan Daniels et la Sharon Stone de 1992

Speed Dating in New York City. Dylan Daniels et la Sharon Stone de 1992

Tintement de cloche. Dylan Daniels se faufile dans la semi-pénombre vers la table qu’on lui indique. Il regrette le costume en lin, déjà froissé. Quand il s’assoit, la femme lève rapidement les yeux vers lui, puis les replonge dans son sac à main, où ses mains s’agitent. Il lui semble qu’elle a les yeux vairons. Un iris vert, l’aut
Speed dating in New York City. Billy et Milly

Speed dating in New York City. Billy et Milly

Tintement de cloche. Il s’appelle Billy, elle s’appelle Milly. Ça les fait rire un moment. Surtout lui. Un petit rire sautillant assez désagréable. Il porte une chemise Lacoste chlorophylle et le parfum Azarro pour Homme. Elle remarque ses ongles manucurés et son teint matifié. Il pose sur la table une feuille A4 contenant trente questions
Speed dating in New York City. Nashe Pozzi et Anna Karénine

Speed dating in New York City. Nashe Pozzi et Anna Karénine

Soirée black-out. Les ombres s'étirent sur les parois ou s'aplatissent au sol à la faveur des flammes de bougies posées sur les tables et le long du comptoir. Tout semble mobile et instable. La semi-obscurité le rassure. Elle rassure toujours les hommes laids, non ? Dissimule leurs imperfections. Oui, mais demain il fera jour. Il secoue la tê