Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
C'est Nabum

Ses blogs

Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.
C'est Nabum C'est Nabum
Articles : 4835
Depuis : 25/02/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Un bec hors de l'eau - chapitre 4 -

Un bec hors de l'eau - chapitre 4 -

4 14 mai 2022 Bavarde comme une pie « À la pie, ne dis que ce que tu diras en public » Une spécialiste des oiseaux est justement de passage pour une conférence à la médiathèque d’Orléans. Fille d’un ornithologue mondialement connu pour ses enregistrements afin d’identifier les oiseaux à leur chant, Marie-France Loiseau porte un nom
Cultive ta différence !

Cultive ta différence !

Petits pois deviendront grands. Il était une fois Gustave un vieux jardinier amoureux de son labeur. Il avait l’honneur d’être le maître d’œuvre du merveilleux potager de Villandry dominant la vallée du Cher. L’homme avait une aide précieuse, toujours derrière lui pour l’aider dans sa tâche, c’était Jacquenote sa petite fille d
Raboliot libère la Sologne

Raboliot libère la Sologne

Une forêt sans entrave Il était une fois notre ami Raboliot, prince en sa forêt, gueux parmi les gueux. Il n’avait que sa chemise et quelques effets personnels. Sans terre ni maison, il vivait dans une cabane faite de branchages et de récupération. Qu’importe, il avait la Sologne pour territoire, la liberté sous ses chaussures et son fusi
Passer les bornes, il n'y a plus de limites.

Passer les bornes, il n'y a plus de limites.

Renaissance verte. La politique a ceci de merveilleux qu'il est toujours possible de faire dire ce qu'on veut à un choix, une décision, une orientation, pourvu qu'on y mette avec subtilité les éléments qui conviennent pour lier les ingrédients, épaissir la sauce afin que prenne la mayonnaise au risque de confondre un brouet et une émulsion.
Du vase à la coupe

Du vase à la coupe

Ce que l'histoire de France doit à l'orfèvrerie. Le bon Clovis n'en finit pas de titiller l'imagination des faiseurs d'histoires. Est-ce son baptême qui en fit du pain béni pour les hagiographes de tous poils ? C'est tout à fait possible d'autant plus que pour asseoir son baptême sur le trône d'un pays à bâtir, il ne lésina pas sur les mi
Un Paradis électoral lui est promis.

Un Paradis électoral lui est promis.

La course à l'investiture d'un félon notoire. Le temps est venu d'assister au bal des hypocrites, les candidats de circonstance qui choisissent leurs nouvelles couleurs, le petit doigt mouillé, à la recherche du vent dominant. Plus l'électeur observe les girouettes plus lui vient l'envie de vomir cette caste sans conviction, disposée à toute
Pauvre Albert

Pauvre Albert

Quand le pronom se fait relatif. À vous de les compter ... Quiconque se lance par inadvertance, vocation ou bien par nécessite dans l'écriture, découvre soudainement que la phrase, grande sœur du SMS, ne se satisfait pas de sa forme lapidaire : Sujet – verbe – complément. L'introduction de la complexité, tout comme l'expression plus éla
Le Coucou de Barcelone

Le Coucou de Barcelone

Un drôle d'oiseau Une maman coucou gris déposa un jour Son précieux fardeau dans un nid tout rose C'est ainsi que se déclencha la névrose De ce drôle d'oiseau volant à contre-jour Le bébé dévora tous ses colistiers De curieux œufs dont le blanc était rouge Depuis cela, sans cesse il faut qu'il bouge À la manière des contrebandiers Tra
Pour que le soufflet ne retombe pas

Pour que le soufflet ne retombe pas

Le piano à Grenelle. Il était une fois un jeune Prince brillant qui aimait à jouer du pipeau pour distraire les manants, les gueux et les crédules. Il parvenait à les envoûter un peu à la manière d'un charmeur de serpents sauf que c'est le musicien qui distillait savamment son venin. Si la chose n'était pas pour lui déplaire, elle le priv
Le bruit et les odeurs.

Le bruit et les odeurs.

Des urbains fort peu patelins L'exode rural fut la plaie qui vida nos campagnes durant le vingtième siècle, laissant sur place les derniers représentants d'une nation qui jusqu'alors était essentiellement constituée de campagnards, de culs terreux, de bouseux, de ploucs selon les diverses appellations qu'aimaient à leur accoler les gens des v