En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Colimasson

Ses blogs

Critiques de Colimasson

Critiques de Colimasson

Critiques de films, bandes dessinées, livres.
Colimasson Colimasson
Articles : 852
Depuis : 01/03/2011
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Les Prairies bleues (1954) d'Arthur C. Clarke

Une histoire symbolique conçue d’après une vision cyclique des évènements fondateurs de la civilisation humaine. Le souffle épique des Prairies bleues, nouvelle qui servit à l’élaboration du roman éponyme, trouve ici son élan dans la description du processus de domination de l’homme sur l’animal par le biais de la domination. « [

Il Viccolo di Madama Lucrezia (1846) de Prosper Mérimée

Agrandir cette image Mérimée ne se faisait guère d’illusions sur ses qualités d’écrivain. Sa correspondance mérite peut-être plus d’intérêt que ses nouvelles en cela qu’elle laisse apercevoir la lucidité d’un homme réfléchissant aux raisons qui le poussent à écrire, alors que cette activité semble être une besogne plus qu

Les Monstres - Si loin, si proches (2013) de Stéphane Audeguy

Agrandir cette image Monstrueuses sont les archives dans lesquelles Stéphane Audeguy s’est faufilé pour extirper quelques fringants morceaux qu’il expose entre les pages de son livre sobrement intitulé Les Monstres. Avec délectation, on découvrira des illustrations, reliques et sculptures assez rares pour captiver une attention qui se croy

Retraite de la Terre (1938) d'Arthur C. Clarke

Bien avant que Bernard Werber s’intéresse aux Fourmis, Arthur C. Clarke avait relevé le potentiel philosophique des sociétés insectes, capable d’assener une claque virulente aux prétentions de toute-puissance humaine. Ici, les termites sont au centre de la réflexion. Dans le contexte du voyage spatial, la complexité de leur organisation

Karoo (1998) de Steve Tesich

« Quand je mens, j’ai l’impression de vraiment me cacher de la vérité. Ma terreur, c’est que si jamais je cessais de me cacher de la vérité, je pourrais découvrir qu’elle n’existe même pas. » Est-ce l’histoire d’un homme ou est-ce l’histoire d’un monde ? En tant qu’homme, Karoo s’est toujours senti isolé. Il tire son

Sur les cimes du désespoir (1934) d'Emil Cioran

De la lassitude à l’exaltation, de la critique au lyrisme, du dégoût à la passion, Emil Cioran parcourt toutes les contradictions qui le constituent et que ses veilles nocturnes ont révélé, pareilles aux éclairs de lucidité de l’homme illuminé. S’il a pu gravir les Cimes du désespoir plutôt que de mener l’existence plus classiqu