Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Rhiannon

Ses blogs

rhiannon.brequeville.over-blog.com

Une invitation au voyage à travers les époques marquantes de la littérature du XII ème au XIX ème siècle
Rhiannon Rhiannon
Articles : 71
Depuis : 29/01/2014
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

"Pensées à l'intention de l’intrigant Vicomte  Mr B " de Rhiannon Brequeville

"Pensées à l'intention de l’intrigant Vicomte Mr B " de Rhiannon Brequeville

1815, une année charnière qui va secouer la France et l’Europe. Louisa s’ennuie entre les réceptions mondaines et les visites des douairières, mariée à un puissant homme d’affaire, elle aide son époux à la gestion de ses biens et propriétés.Elle possède déjà pour l'époque un caractère bien trempé.Garçon manqué dans son enfan
Cette seconde de lucidité...moi Rhiannon ...droguée ....

Cette seconde de lucidité...moi Rhiannon ...droguée ....

J'ai connu la sensation grisante du souffle glacé de la mort...j'ai frôlé l'overdose ....plusieurs fois ...l'impression de flotter .....cette plénitude et ce besoin irrépressible ...de quitter son corps...la seconde où la peur angoissante de la mort vous envahit lorsque vous tentez vainement de vous réveiller en étant conscient que cette fo
Réincarnation

Réincarnation

Il n'ait pas de mots doux, Que l'amour véritable. Il n'ait pas de mots crus, Qui puissent me troubler. Tes baisers langoureux M'attisent et me soumettent, Aux plaisirs vaporeux Dans une chambre close. Oubliant ma raison, Je sombre dans la démence. Non! je ne t'aime pas... Impossible désir, Je refuse de t'aimer Et je me l'interdis. Aux souvenirs
Le duel

Le duel

Dans la campagne grise, Soumis au vent mauvais, Il comptait ses pas. Oh funèbre destin! Serrant dans ses mains blêmes, Un mouchoir froissé, Qui réveilla soudain, Les souvenirs divins. Un visage exquis, Un cou gracile et blanc, La naissance d'une gorge Où palpitait un coeur. Reposait en son sein, Dans l'écrin généreux, Un rubis chatoyant, Co
"Paraphe" de Louis Calaferte

"Paraphe" de Louis Calaferte

J'avoue ,j'ai peu lu Louis Calaferte, découvert grâce à Murat en écoutant l'adaptation d'un de ses textes "Noces funèbres" un texte écrit à l'encre noir et vénéneux comme je les aime.... je me suis dit alors ...quel noirceur ....quel beauté que ses mots écrits au vitriol ! J'ai voulu le connaitre un peu plus ....cet écrivain sort un peu