En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Emilie Hanrot

Emilie Hanrot

Tags associés : extrait

Ses blogs

C'est quand la récré?

C'est quand la récré?

On va tous y passer... par l'école!
Emilie Hanrot Emilie Hanrot
Articles : 74
Depuis : 24/01/2014

Articles à découvrir

Absurdité, rire et désolation

Absurdité, rire et désolation

Un billet un peu sombre… teinté de colère et de fatigue. Une fois n’est pas coutume, promis, demain ça ira mieux… La journée commence sous de bons hospices, je ne suis pas de service de récréation, j’ai le temps d’aller faire pipi avant la nuit. Je me décide pour les toilettes du rez-de-chaussée. Ils m’inspirent. Cela fait un mo
A poil la maîtresse

A poil la maîtresse

Salouane se plante devant moi par une belle après-midi de juillet. Il me toise. - T'es en pyjama? Je plisse les yeux pour sonder l'assaillant. Se moque t-il ouvertement de moi ou est-ce une de ces délicieuses -mais néanmoins vexante- vérité enfantine prononcée sans penser à mal? Je ne décèle aucune malice chez Salouane qui semble vraiment
A chacun sa crêpe

A chacun sa crêpe

J'ai préparé un super exercice de maths que j'affiche au tableau. Je lance pleine d'espoir: - A votre avis, que faut-il faire? Je m'interromps aussi sec parce que personne ne s'intéresse à mon magnifique tableau à double entrée. Il y a de l'animation sur le banc à droite. - Tu pleures Léo? - C'est Maël, il m'a mangé ma crêpe! Je réponds
Magical maîtresse

Magical maîtresse

Mes élèves pensent que j'ai un pouvoir magique. Tout est parti d'un malentendu, une petite boutade qu'ils n'ont pas comprise. Qu'y puis-je? J'ai essayé de me démentir. Ils ne veulent rien savoir. Régulièrement, ils me demandent d'opérer de la magie sur Farah. Farah. Je ne vais pas vous la décrire, ses camarades le font très bien pour moi.
L'instant de grâce

L'instant de grâce

- Maîtresse, je peux prendre des gommettes ? - Oui, bien sûr, tu sais où elles sont rangées ? - Même les dorées ? interroge Maddy avec espoir. Je perçois dans ces trois petits mots toute une foultitude de trucs. Un je ne sais quoi très poli qui semble dire « je ne voudrais pas abuser, je sais bien que ce n’est plus Noël, mais je les tro
L’amour est dans le préau

L’amour est dans le préau

Un petit attroupement de poulettes glousse autour de Greg. Il est drôle, espiègle, un brin bagarreur. Il plait aux maîtresses et aux filles de 5 ans. Sania le presse de répondre à une question de Magdalena. Greg regarde au loin, fait mine d’être ailleurs. - Magdalena ? Je connais pas. Sania rit déjà. - Mais si, Magdalena, qui est là, à
C'est MA maman!

C'est MA maman!

En classe, la discussion s’oriente vers les métiers des parents. Julieta: - Ma mère elle est fleuriste. Mehdi: - La mienne, elle est journaliste. Alya, ravie de participer, annonce non sans fierté: - Et moi, ma maman, elle est triste.
Le retour de récré

Le retour de récré

La récréation est un moment divin... quand je ne suis pas de service de surveillance. Je sirote un breuvage chaud dans une tasse ébréchée, assise, seule ou entourée d'adultes, ce qui est rare dans ma journée de prof. Le moment arrive pourtant où j’entends les collègues taper dans les mains, ce qui signe la fin de ce moment de répit. Il
T'es de service?

T'es de service?

Immanquablement, à un moment de l’année, je vis cet instant terrible où ma matinée bascule. Le cauchemar. Je pénètre en salle des maîtres d’un pas détendu, soulagée de pouvoir me poser cinq minutes. Délestée pour une fois du déplaisant « service de récréation », je fantasme sur un breuvage chaud, je me délecte à l’idée que
La bave de Sékou, la mort des gendarmes

La bave de Sékou, la mort des gendarmes

Maîtresse, il y a Sékou qui te bave dessus. Je sais Castille. Je la sens la bave qui coule sur mon poignet, entre mes bracelets, le long de mes doigts. Mais je choisis de ne me pas m’essuyer et de laisser la bave couler le long de mes dits doigts. Parce qu’il est sur mes genoux, parce qu’il est sage. Parce qu’il y a bien une douzaine de m