En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Ariane Dadier-Hénaut

Ariane Dadier-Hénaut

Depuis mon arrivée à Montréal en juin 2012, je prends des instantanés de la ville sous un angle poétique, décalé ou humoristique. Toutes les photos de ce blogue sont créditées : © Ariane Dadier-Hénaut.

Ses blogs

Montréal, les caribous et moi

Montréal, les caribous et moi

Montréal regorge de petites curiosités visuelles que je propose de présenter dans ce blogue.
Ariane Dadier-Hénaut Ariane Dadier-Hénaut
Articles : 209
Depuis : 05/12/2013
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

Germ Dee

Germ Dee

Germ Dee a eu l'idée lumineuse de puiser dans le large registre du cartoon pour s'exprimer avec enthousiasme sur les murs de Montréal. Depuis plusieurs mois, il n'est pas rare de croiser ses personnages familiers aux traits arrondis et dédoublés. La signature de l'artiste, elle-même, suit des courbes répétitives. Les héros de Germ Dee, empr
L'Halloween

L'Halloween

En août, les magasins à une piastre comme Dollarama, déclinent déjà leurs articles de l'Halloween. Un mois avant la fête du 31 octobre, publicités, bars, vitrines et maisons, se mettent au diapason. Le jour J, certains Montréalais font preuve d'une imagination débordante. À partir de 17 h 30 environ, les enfants costumés sonnent à la po
Mono Sourcil

Mono Sourcil

Avec leurs airs très sérieux, renfrognés et pas toujours avenants, les personnages de Mono Sourcil éveillent la curiosité. Tous ont pour similitude d'arborer des sourcils reliés entre eux, broussailleux et froncés. Réunis en diaporama, ils forment une galerie de portraits hétéroclites : hommes cravatés en costume serré, vampires, monstr
Les dragons de Gwan

Les dragons de Gwan

Gwan avait déjà fait sensation en 2016 avec des collages amusants éparpillés généreusement dans les rues montréalaises. L'artiste crée encore une fois la surprise avec une série de dragons chinois. Les reptiles imaginaires se déclinent sous la forme d'affiches collées ou de peintures. Ils illuminent les murs ternes avec leurs couleurs vi
Leonard Cohen

Leonard Cohen

Montréal a été une source intarissable d'inspiration pour Leonard Cohen. L'illustre auteur-compositeur y est né et y a vécu. Sa disparition en novembre 2016 a provoqué une vive émotion chez les Montréalais. Anonymes ou artistes de rue ont voulu à leur manière lui rendre hommage, à l'instar du muraliste Kevin Ledo qui a exécuté en juin
Les oxymores

Les oxymores

Ô flâneurs pris dans le tourbillon de la vie ! Et s'il fallait apprendre à nous presser lentement et observer l'invisible qui nous entoure ? Par un simple tag, des poètes de l'ombre s'amusent à jouer avec une figure de style bien particulière : l'oxymore. En rapprochant de façon inattendue deux mots opposés, ils créent la surprise et donc
Des statues ad libitum

Des statues ad libitum

À l'été 2017, une nouvelle création déclinée à volonté (ad libitum) a fait son apparition dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Sur les murs d'un immeuble désaffecté, une porte... un artiste non identifié a représenté, sous la forme d'une statue romaine, une tête entière ou partielle découpée en bandes. En utilisant du gris
Les visiteurs

Les visiteurs

C'est un secret de polichinelle ! Les envahisseurs ont bel et bien débarqué en ville. Des artistes identifiés (Germ Dee, Roc514, Andrew the alien) ou anonymes les mettent en scène de façon poétique, décalée ou terrifiante. Venus de planètes intergalactiques, les personnages de science-fiction et leurs soucoupes volantes s'emparent de l'env
Lost Claws

Lost Claws

Des entités curieuses ont fait dernièrement leur entrée en scène. Avec toujours le même mode opératoire, l'auteur de ces illustrations inscrit une sentence en anglais tout en apposant sa griffe Lost Claws et une petite tête de mort. "Laisse la pluie tomber", "Rien de beau n'est parfait", "Je t'ai seulement aimé avec ma tête et mes manière