En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Bruno Guitton

Bruno Guitton

Tags associés : litterature, philosophie

Ses blogs

Dialegein

Dialegein

La formation philosophique ouvre l'esprit à la considération de la diversité des objets. Ce blog d'un professeur de philosophie propose des articles thématiques variés.
Bruno Guitton Bruno Guitton
Articles : 34
Depuis : 26/05/2006
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Vieilles évidences…

Vieilles évidences…

Vieilles évidences… Il est intéressant de lire ou de relire l’André Gide du Retour d’Union Soviétique. Texte de 1936 qui relate le voyage de l’écrivain en terre stalinienne. Pourquoi ? Parce que les génies, lorsqu’il s’engage en politique, sont toujours passionnants. Non seulement parce qu’ils disent autrement ce que des militan

Quelques richesses du Rire de l’ogre.

Quelques richesses du Rire de l’ogre. Nous ne sommes plus en guerre. Notre génération, celle née dans les années 60, considérait la seconde guerre mondiale comme fort lointaine, ignorait l’Indochine et se trouvait trop jeune pour s’impliquer dans la guerre d’Algérie. Vivons donc heureux dans la paix, voilà ce que nous nous disions, o
Le visage de Varlam Chalamov

Le visage de Varlam Chalamov

Il faut laisser reposer les écrits de Varlam Chalamov(1), non pour qu’ils reposent en paix, dans l’oubli universel ou dans les sarcophages du Panthéon des oeuvres monumentales, mais pour prendre de la distance. Avec le recul, les ouvrages du grand russe laissent des traces, propagent leurs effluves. Les Récits de la Kolyma ont leur temporali
Existentialisme oui, moralisme non ?

Existentialisme oui, moralisme non ?

Existentialisme oui, moralisme non ? “L’existentialisme contre le moralisme” Cette phrase a-t-elle véritablement un sens ? Entendons-nous d’abord. Appelons moralisme la tendance à la plus extrême rigueur morale. Définissons la morale comme un ensemble de règles, commandements, obligations, à respecter dans les pensées, les relations

La géométrie variable de Bordaçarre

La Géométrie variable de Bordaçarre « Je suis un rouleur éternel meurtri. » Olivier Bordaçarre , Géométrie variable. Fayard, 2006. Le type est musculeux, bien planté, la mine un brun austère. Son livre s'intitule Géométrie variable. Il m'est recommandé par un connaisseur des livres et des mots. Donc je lis. Et j'avais en débutant l'o
De l’introspection chez Michel Del Castillo

De l’introspection chez Michel Del Castillo

De l’introspection chez Michel Del Castillo On ne peut tout lire. Certes. Mais quand même… Ceci ne peut valoir de justification quand on prend conscience que l’on est passé à côté d’un très beau livre où littérature et philosophie s’articulent harmonieusement : Vie mentie de Michel Del Castillo (1). Encore un roman sur le « je »

Qu’y a-t-il de plus dans l’art que dans la réalité ?

Qu’y a-t-il de plus dans l’art que dans la réalité ? « L’art est le réel absolu ». Cette affirmation du poète Novalis pose problème tant on aurait plutôt tendance à penser que l’art est le réel relatif, relatif à l’individualité de l’artiste ou à la singularité du génie, donc à un réel qui est son réel. Et si l’on im

Autour d'un palais des congrès

Les gens affluaient à l’entrée du Palais des Congrès et j’avais envie de les regarder. Qui pouvaient-ils être ces membres du FN qui défrayaient la chronique depuis les 18% du candidat Le Pen à la présidentielle ? Je scrutais les visages, détaillais les tenues, m’essayais aux classifications. Les cheveux rasés des quelques skin heads

Parution du livre: LE DERNIER CERCLE

PARUTION EN JUIN DE MON SECOND OUVRAGE : LE DERNIER CERCLE Le Dernier cercle présente deux récits sur l’univers des camps nazis. Dans le premier, Le petit bois , Bruno Reich, ancien professeur de philosophie servant la SS-Totenkopfverbände, écrit dans son journal ses réflexions sur son travail à Auschwitz. Une question peu à peu l’obsèd
La découverte de Jean Meckert

La découverte de Jean Meckert

L’homme qui n’aimerait pas la littérature de Jean Meckert nous inquiéterait quelque peu. Serait-il indifférent à la tendresse ou plus gravement, en serait-il dépourvu ? Les personnages de Meckert sont des petites gens, c'est-à-dire quelque part ce que nous sommes : des êtres dans un monde social injuste, mesquin, hypocrite, fort contraig