Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jérôme Libeskind

Jérôme Libeskind

Et si on parlait d'éco autrement ? Intelligemment c'est pas sûr, mais au moins positivement. Ce qui n'empêchera pas quelques énervements passagers !

Ses blogs

Et si on parlait d'éco ?

Et si on parlait d'éco ?

Un regard (le mien) sur l'éco. Positif, pédago, décrypteur et parfois énervé. Parfois, souvent, jamais ( rayez la mention inutile) avec un peu de second degré dedans !
Jérôme Libeskind Jérôme Libeskind
Articles : 41
Depuis : 23/10/2013

Articles à découvrir

L'Etat actionnaire et schizophrène

L'Etat actionnaire et schizophrène

28 avril 2014. Manuel Valls : le Pacte de responsabilité doit servir à l'investissement, pas aux dividendes. Ah, le dividende, cette rémunération de l'actionnaire, ce mal du 21e siècle. Celui qui empêcherait les entreprises d'investir pour engraisser des financiers qui n'ont finalement que le mérite de placer leur argent dans le capital de l
Michel Sapin, la carte bleue et le black

Michel Sapin, la carte bleue et le black

C'est pour simplifier la vie des consommateurs ! Voilà l'argument de Michel Sapin pour défendre sa dernière mesure : la fin de seuil minimum pour pouvoir payer avec sa carte de crédit. Bah oui, c'est vrai, au XXI siècle, il serait temps que je puisse payer partout et tout le temps avec mon morceau de plastique préféré. Evidemment derrière,
49-3 sur la loi Macron : tout est (malheureusement) dit !

49-3 sur la loi Macron : tout est (malheureusement) dit !

OK ce n'est pas la mère de toutes les réformes. D'accord, cette loi est sûrement un invraisemblable fourre-tout dont les Français ont renoncé à savoir ce qu'elle contenait vraiment. Il n'empêche qu'elle porte des réformes. De petites réformes, mais de vraies réformes. On peut discuter à l'infini du bien-fondé de la révision du fonction
Varoufakis : Rock’n’roll jusqu'au bout !

Varoufakis : Rock’n’roll jusqu'au bout !

C'est vrai qu'il avait quand même du charme Yanis. Sa gueule un peu burinée, ses cols de vestes relevés, la chemise ouverte et sortie du pantalon. Il détonne dans le monde feutré des grands argentiers. Il allait un peu les remuer, les ébouriffer, les décontracter. Hôtel California... Voilà comment il voyait l'Europe... Super d'y entrer, im
Norbert Dentressangle : c'est Steve Austin !

Norbert Dentressangle : c'est Steve Austin !

Cette histoire est fascinante. Fascinante par tout ce qu'elle nous raconte. Une marque que tout le monde connaît sans vraiment la connaître. Norbert Dentressangle. Il me semble me rappeler (mais est-ce un faux souvenir ?) des publicités à la radio quand j'étais môme, où un Monsieur Dentressangle faisait sa propre pub. A l'époque, j'avais l'
Mais au fait, c'est quoi l'Uberisation ?

Mais au fait, c'est quoi l'Uberisation ?

Ce n'est pas encore dans le Larousse, mais cela infuse doucement. L'Uberisation. En on parle, on théorise, mais au fait c'est quoi ? Et bien j'ai essayé de synthétiser la réponse. C'est un phénomène lié à l'économie numérique : - Phénomène qui s'attaque à des secteurs installés où la concurrence est réduite, où les prix sont élev
Prélèvement à la source :  le serpent de mer du casse-tête

Prélèvement à la source : le serpent de mer du casse-tête

Ca revient quand on ne s'y attend pas, et on ne sait jamais vraiment pourquoi, mais régulièrement, ce serpent de mer ressort la tête de l'eau. Le prélèvement à la source. Vous savez, vos impôts sont directement prélevés sur votre fiche de paie. Plus de déclarations de revenus, plus de tiers provisionnel, plus de date limite. L'impôt ne s
Flibustier et droit de vote double

Flibustier et droit de vote double

Toute cette affaire part d'une bonne intention. Mais comme on le sait, l'enfer en est pavé. Les droits de vote double. Kesako ? Tout actionnaire qui reste plus de deux ans au capital d'une entreprise peut avoir des droits de vote double. En clair : j'ai 1 % du capital, mais je peux peser 2 % lors de l'AG et donc valoir plus que les autres actionna
SFR-Bouygues : le faux numéro du gouvernement

SFR-Bouygues : le faux numéro du gouvernement

C'est ce qui s'appelle dégainer plus vite que son ombre. En ce premier dimanche de l'été, à peine le JDD nous apprenait que la saison serait torride du côté des télécoms, que Bercy se chargeait de refroidir les ardeurs. Dans un communiqué le ministre de l’Économie disait qu'il était opposé à ce choix. Aujourd'hui (mardi), il l'est to
Martin Bouygues : la force du nom et du non

Martin Bouygues : la force du nom et du non

10 milliards.... 10 milliards d'euros. Quel patron, quel chef d'entreprise, quel capitaine d'industrie peut dire non à une somme pareille ? Surtout quand on lui propose de racheter une filiale en perte de vitesse qui ne gagne plus d'argent depuis 3 ans. Surtout quand la somme représente 3 fois la valeur estimée de sa filiale ? Et bien ce patron