Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Hadda

Hadda

J'écris
Tags associés : divers, poemes, poemes plus oses

Ses blogs

Coin de Poésie et Autres Réfléxions

Coin de Poésie et Autres Réfléxions

De la poésie, des messages que j'ai envie de faire passer aussi. Mes écrits, mes envies. Ce blog est un parcours qui part d'une éclosion à une explosion, une part de moi
Hadda Hadda
Articles : 246
Depuis : 10/01/2008

Articles à découvrir

Engagement

J'engage ici plus que mes lèvres. J'engage Âme, Coeur et Corps. Je continue de tisser l'histoire, il y a longtemps commencé.
Indélébile

Indélébile

Comme une empreinte indélébile, l'amour marque chaque jour de ma vie.

Plus fort

Plus Fort que Moi cet Amour là, Mon Corps me l'a crié.

09/04/2014

Funambule, somnambule, désormais incrédule.

Triste Sire

Triste Sire, retirez vous de ma demeure. Le masque de la bouffonerie fait illusions auprès de votre cour Pour ma part, j'ai sondé et connais votre Cœur , sa mélancolie, ses peurs, ses noirceurs Vos doutes entre Ombre et Lumière. And I can't walk any more with you dark side.

Infidèle

Mon cœur, cet infidèle Prête à me trahir à la première occasion A sortir de sa réserve A poursuivre rêves et chimères Il ne grandira donc jamais Ne sera jamais sage Te voilà encore sur les routes Prêt à t'enflammer Pour un sourire Pour un vieux souvenir qui remonte à la nuit des temps Je renonce à te tenir en laisse puisque tu cherche

Et soudain

Je l'avais blessé Tout son amour c'était retiré Je prenais conscience de tout ce qui m'était donné De tout ce qui était déversé Sur mon âme Je l'avais blessé Par impatience Orgueil Imprudence Puis le froid, le silence, la mort m'enveloppa

Phénix

Le Phénix renaît de ses cendres, et embras(s)e à nouveau la vie

Cannibale

T'Engloutir J'ai peur de t'Envahir, de te Dévorer De me saisir de toi et de ne rien laisser J'ai envie de te sucer, de te lécher, mordre chaque carré de ta peau Ta chair m'attire comme un aimant Assouvir ma faim J'ai peur de ne rien laisser alors je me retiens Je freine mon appétit De ton entrejambe à tes seins j'ai des fringales immenses