En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Hattori Hanzo

Hattori Hanzo

Nulle autre citation ne saurait mieux définir mon rapport au cinéma: "Lorsqu'il pénètre votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes; commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le

Ses blogs

Les visionnages de Hattori Hanzo

Les visionnages de Hattori Hanzo

"Lorsqu'il pénètre votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes; commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le seul antidote au cinéma est... le cinéma." Frank Capra
Hattori Hanzo Hattori Hanzo
Articles : 172
Depuis : 29/01/2010
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

4 MOIS, 3 SEMAINES, 2 JOURS (Cristian Mungiu - 2007)

4 MOIS, 3 SEMAINES, 2 JOURS (Cristian Mungiu - 2007)

Christian Mungiu, juré cette année au Festival de Cannes, remportait en 2007 la Palme d'Or avec 4 mois, 3 semaines, 2 jours, présenté alors en compétition officielle. S'inscrivant dans le retour en force du cinéma roumain, aux côtés notamment de 12:08 à l'est de Bucarest (Corneliu Porumboiu, 2006) et du troublant Policier, Adjectif du mêm
BRIGHT STAR (Jane Campion - 2009)

BRIGHT STAR (Jane Campion - 2009)

Oeuvre majeure de la cinéaste néo-zélandaise Jane Campion (La leçon de piano, Portrait de femme), Bright Star constitue un véritable film-poème, en cela que le long-métrage parvient à faire ressentir par le cadre et par les mots ce que recouvre la poésie, ce qu'elle suscite et ce qui la définit. Mettant en scène l'histoire d'amour fugace
FARGO (ouverture) (Joel Coen - 1996)

FARGO (ouverture) (Joel Coen - 1996)

Jamais l'arrivée d'une voiture n'aura été filmée avec autant d'intensité, autant de lyrisme et autant de puissance que dans le générique d'ouverture de Fargo. Une leçon de mise en scène en un plan quasiment fixe. Ou comment synthétiser tout l'esprit du film à venir en 3 minutes avant même qu'il ne démarre. Du très grand art.
LE HOBBIT: LA DESOLATION DE SMAUG (Peter Jackson - 2013)

LE HOBBIT: LA DESOLATION DE SMAUG (Peter Jackson - 2013)

Un an après le premier volet de sa nouvelle trilogie, Peter Jackson livre le second opus de son adaptation du Hobbit. Clairement supérieur à son prédecesseur, qui péchait par des longueurs assomantes, La désolation de Smaug parvient (presque) à tenir la distance sur les 2h40 de sa durée. Doté d'une narration bien plus fluide et efficace qu
ON THE BOWERY (Lionel Rogosin - 1956)

ON THE BOWERY (Lionel Rogosin - 1956)

En 1956, Lionel Rogosin posait ses caméras dans le Bowery, ce quartier du Lower East Side de New York, à l'époque antichambre de la mort, de la décrépitude, en un mot, de l'enfer. Investissant dans l'ouvrage les véritables habitants du quartier (clochards, alcooliques, laissés-pour-compte), Rogosin livrait un film à mi-chemin du documentair
SOUNDTRACK - Two lovers

SOUNDTRACK - Two lovers

Une musique à pleurer pour l'un des films les plus bouleversants de l'histoire du cinéma.
INSIDE LLEWYN DAVIS (Joel & Ethan Coen - 2013)

INSIDE LLEWYN DAVIS (Joel & Ethan Coen - 2013)

Film après film, les frères Coen déclinent les mêmes thèmes, selon différentes nuances, avec toujours le même amour de l'être humain, envisagé à partir de ses faiblesses, de sa bêtise ou de son incapacité à s'extraire de son destin. Ainsi, les personnages d 'Arizona Junior, Fargo, The Big Leboski ou No Country for Old Men , pour n'en c
DJANGO UNCHAINED (Quentin Tarantino - 2013)

DJANGO UNCHAINED (Quentin Tarantino - 2013)

Depuis dix ans, le cinéma de Quentin Tarantino est affaire de vengeance. Vengeance personnelle (Kill Bill 1 & 2, Death Proof) ou vengeance historique (Inglourious Basterds), la geste tarantinesque s'articule depuis 2003 autour du motif du retour de flamme. Son dernier opus n'échappe pas à cette règle décennale et s'inscrit lui aussi dans un r
4H44 DERNIER JOUR SUR TERRE (Abel Ferrara - 2012)

4H44 DERNIER JOUR SUR TERRE (Abel Ferrara - 2012)

Abel Ferrara, réalisateur de quelques-un des films les plus percutants de ces 25 dernières années ( King of New York , Bad Lieutenant , Nos Funérailles , notamment), livrait l'an passé sa vision de la fin du monde. Loin, très loin de Roland Emmerich et de ses films catastrophes, Ferrara place sa caméra dans un loft new-yorkais pour ne quasim