Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Circumscriptus

Circumscriptus

Petit poète.

Ses blogs

La Lyre d'Apollon

La Lyre d'Apollon

Petit carnet de poèmes, pensées, et articles.
Circumscriptus Circumscriptus
Articles : 10
Depuis : 28/10/2020
Categorie : Religions & Croyances

Articles à découvrir

Les Oiseaux

Les colombes de la Paix, fragiles et mystérieuses, se sont envolées, pleines d'assurance Tandis que moineaux et paradisiers livrent bataille, dans une inculte, et très injuste danse, Les vautours et les corbeaux, quant à eux, après une longue attente, ô ruses de la raison ; Se délectent des tristes vestiges de leurs pauvres camarades, sans p

Des vertus de la Nuit

La Nuit aux fins doigts de jais s'empare du vaste monde Grave et mystérieuse, célère, tant sur la terre que sur l'onde, Ses chevaux d'ébène traversant l'immense ciel qui gronde ! Plongeant les uns dans un sommeil de quelques secondes Et maintenant les autres dans des pensées certes fécondes, Elle avance, inaccessible reine, au beau milieu de

Notre-Dame

Cœur de Paris, Cœur de la France, à l'histoire certes héroïque, et ô combien fidèle, Voici que le feu sournois te menace derechef, Toi la pieuse, Toi la grande, Toi la belle ! Notre-Dame, aux nobles et hermétiques fondations, Notre-Dame aux séquaneux abords, Notre-Dame, aux effrayantes gargouilles, aux anges merveilleux, et à Saint Denis

La lecture

Un jour sans lire, il me faut certes bien sincèrement vous le dire, Est aussi infect, bas, ignoble, stupide, et fade, qu'un mauvais melon ! Et d'ailleurs, le comble de toute cette histoire, le drame, le pire, C'est que le jour est très beau, c'est que le jour est long, Et oui, la lecture est à l'esprit ce que la marche est au corps Ainsi, attelo

Les sœurs de Sapience

Sapience, fille de Vérité, non contente de briller dans les plus fins esprits de France, Avait certes pour grandes soeurs Dame Silence, Dame Abstinence, et Dame Science Dame Silence était ainsi la plus âgée des quatre, à la tranquillité presque troublante C'était entre Dame Silence et Dame Abstinence que régnait la paix la plus constante,

Les sept arts

Le grammairien certes possède l'art de lier ensemble tous les épars fragments du discours, Le dialecticien de s'aider des brûlantes volutes de la discussion pour raison trouver toujours ! Le rhéteur s'exerce à extirper de tout son être ce qui transir fera et le prince, et toute sa cour ! L'arithméticien, aux nombres sûrement s'attache, mais

Le meurtre de l'éphémère

Bannir l'image, bisulce et aliénante, qui certes brise la solennité de l'instant ! Clore la bouche, avide espace de péroraison, qui n'est que source de troubles, Abandonner sans regret aucun la cohorte des désirs, si vains, tristes, et doubles, Recevoir et donner, s'ouvrir sans se perdre, prudence, plutôt que de brasser du vent ! Perdre en rou

"Rien n'est pas rien !"

"Rien n'est pas rien !", comme le disait le talentueux Raymond Devos. Mais prenons un exemple tiré du discours d'un très grand philosophe, complètement au hasard, si cela ne vous fait rien, pour illustrer ces propos, avec un rien de plaisanterie : "les gens qui ne sont rien" = "les gens" (article + sujet) + "qui" (pronom relatif) + "ne" (marque

Winter

And the transience of winter And the science of the non-speaker Not a scintilla of fog Neither the presence of a frog Neither springes Nor hinges ! But naked branches and tiny buds No leaves but drenched grass and muds ! No water but ice ; Neither ringworms nor lice But bitter cold And many a scaffold, No life but death and mournings Rare people, s

Pégase

Pégase traversant avec célérité les épaisses et sombres nuées, par-delà Orion, jusqu'à en perdre haleine ! Au beau milieu de la très secrète et patiente Nuit, ô faste mystère aux enveloppantes teintes obsidienne, La Nuit, terrible dévoreuse des formes et des tons, la Nuit, répandant les graines du silence par la douceur ; Il chemine s