En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sabrina Richard Auteur

Sabrina Richard Auteur

Mon thriller est en vente dans environ 10 pays ainsi que sur le web, notamment ici : http://livre.fnac.com/a6241405/Sabrina-Richards-Appelez-moi-Jack et la page fan sur FB est là : https://www.facebook.com/pages/Appelez-moi-Jack-/289662751061993?ref=hl

Ses blogs

Souviens-toi de nous !

Souviens-toi de nous !

Roman en cours d'écriture - Comédie dramatique
Sabrina Richard Auteur Sabrina Richard Auteur
Articles : 15
Depuis : 21/02/2014
Le Journal de Baboune

Le Journal de Baboune

Où je vous parle de moi, de ce que j'aime, de mon actu littéraire et de tout ce qui fait que, des fois, la vie est vraiment sympa !
Sabrina Richard Auteur Sabrina Richard Auteur
Articles : 329
Depuis : 06/06/2013
Categorie : Lifestyle
Ma vie de femme (presque) parfaite !

Ma vie de femme (presque) parfaite !

Roman chick lit en cours d'écriture.
Sabrina Richard Auteur Sabrina Richard Auteur
Articles : 9
Depuis : 11/03/2014

Articles à découvrir

Robin Williams (21/07/1951 - 11/08/2014)

Robin Williams (21/07/1951 - 11/08/2014)

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris ce matin que l'acteur Robin Williams était décédé dans son appartement de Tiburon (nord de la baie de San Francisco) à l'âge de 63 ans... Robin Williams c'était Peter Pan, le Professeur John Keating, Adrian Cronauer, Garp, le Docteur Malcolm Sayer, Daniel Hillard / Mrs. Doubtfire, Andre

Chapitre 8 - Derniers adieux et mises au point

Maître Rubin me rappela sur les coups de dix-neuf heures, alors que je comatais sous la couette. Après lui avoir expliqué ce qu’il se passait, il me donna quelques éclaircissements sur la situation et ce que nous pouvions entreprendre. À ma grande surprise, oui, ma belle-doche avait tout à fait le droit d’organiser les funérailles de mon

Chapitre 5 - Jour J plus 1 heure

Il y a des jours où, vous ne savez pas pourquoi, tout va de travers, le ciel vous tombe sur la tête alors que rien ne le laissait présager. J’étais rentrée depuis un bout de temps déjà. J’avais déposé Sam au stade comme prévu, puis étais passée à la Poste et j’avais ensuite retrouvé Laura à la maison. Comme elle était consign
Soyez les bienvenues chez moi

Soyez les bienvenues chez moi

Entrez, faites comme chez vous ! Vous pouvez mettre vos vestes ou vos manteaux sur les patères dans l'entrée et s'il n'y a plus de place, laissez tout ça sur le lit dans la chambre d'amis, deuxième porte à droite. Il reste quelques chaises libres et un bout de canapé, alors installez-vous confortablement et prenez un verre, c'est moi qui rég

Y’a des matins comme ça…

Avant de vivre de ma plume, j’étais comme vous. Tous les matins j’allais pointer et c’était la course. J’étais déjà du style à être systématiquement en retard pour le boulot, alors imaginez ma vie depuis que j’ai deux mioches… Pourtant, c’est pas faute de mettre le réveil 1h30 avant de partir ! Pour tout vous avouer, je suis

Ville 3 – Moi 1

Les vacances scolaires c’est cool. Quand elles arrivent, j’envoie Cathy et Paul passer quelques jours chez mes parents, ou ceux de Pierre, et j’en profite pour faire des grasses mat’, prendre soin de moi et, accessoirement, rattraper le retard que j’ai pris dans mon manuscrit afin que mon éditeur arrête de me harceler au téléphone pou

Faisons connaissance

Je ne suis pas ce que l’on appelle une mère parfaite. D’ailleurs, je n’aime pas ce mot. Il a sûrement été inventé par un homme pour faire culpabiliser sa femme de ne pas être à la hauteur de ses espérances… Ce qui me caractérise ? Je n’ai pas la langue dans ma poche, je dis tout haut ce que beaucoup de gens n’osent même pas pe

Chapitre 6 - Putain que ça fait mal !

Je ne garde aucun souvenir des heures qui ont suivi… C’est Sam qui m’a raconté tout ça, une fois que j’ai été en état de l’entendre… Je suis restée dans le brouillard plusieurs heures grâce à mon voisin du dessus, toubib de son état et homosexuel jusqu’au bout des ongles. Dès que Jean-Laurent avait vu que je tombais dans les