En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Berijc

Berijc

Pour certains, je ne suis qu’un parfait inconnu dans ce paysage politique congolais. Pour d’autres, je suis un allié de longues dates car les combats menés ensembles ne cessent de nous rapprocher

Ses blogs

 DAC

DAC

DAC - le portail d'information de l'association Développer Autrement le Congo (DAC).
Berijc Berijc
Articles : 549
Depuis : 13/07/2009
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Le chasseur et le rabatteur même combat : En cautionnant les délires et frasques de SASSOU, le Mbochi ne se rend t-il pas aussi coupable ?

Le chasseur et le rabatteur même combat : En cautionnant les délires et frasques de SASSOU, le Mbochi ne se rend t-il pas aussi coupable ?

Le chasseur et le rabatteur même combat : En cautionnant les délires et frasques de SASSOU, le Mbochi ne se rend t-il pas aussi coupable ? Nous ne le dirons jamais assez, ce qui fait la force de Sassou, ce n’est ni sa réussite économique, ni son talent à redorer la culture congolaise, ni ses prouesses sans dans la conduite d’une politique
A qui profite ce jet de boules puantes?

A qui profite ce jet de boules puantes?

A qui profite ce jet de boules puantes ? Au Congo-Brazzaville, les élections du 20 mars 2016 ont engendré une crise post-électorale où règnent l’incertitude sur l’avenir , une crise socio-économique , la peur, les arrestations arbitraires, ou toute forme d’intimidation que les mauvais perdants font subir à la majorité populaire. Afin
Congo-Brazzaville : le clan Sassou est pourri par la tête !

Congo-Brazzaville : le clan Sassou est pourri par la tête !

Congo-Brazzaville : le clan Sassou est pourri par la tête ! Depuis un peu plus de trente ans que le Congo est traîné dans une chute politico-économique vertigineuse. Cette descente dans l’abîme a pris des proportions très dangereuses ces quatre dernières années. Malgré les appels à la prudence et surtout à la bonne gouvernance lancés
L’essentiel est le bien être des congolais :  Faire de l’éducation une priorité.

L’essentiel est le bien être des congolais : Faire de l’éducation une priorité.

L’essentiel est le bien être des congolais : Faire de l’éducation une priorité. « Si la bêtise est au pouvoir, pourquoi la vertu, la bonne gestion, les grandes idées seront-ils ravalés au rang de l’exclusion ? » Nous ne faisons pas que critiquer , nous savons aussi proposer pour le bien du peuple . Mise en place d’un programme socia
Congo-Brazzaville : Le mois de mars sous le signe du crime, fétichisme et le mysticisme

Congo-Brazzaville : Le mois de mars sous le signe du crime, fétichisme et le mysticisme

Congo-Brazzaville : Le mois de mars sous le signe du crime, fétichisme et le mysticisme Depuis l’avènement au pouvoir des militaires « OBIMITRU » et du parti-état, le PCT, puis suivi du CMP (Comité Militaire du Parti), le Congo s’est écarté de la logique unitaire et orientée vers le développement et l’épanouissement de la jeunesse.
Avec MACRON  c’est l’espoir d’une France nouvelle, une France revigorée , une France plurielle. Restons mobilisés pour le second tour.

Avec MACRON c’est l’espoir d’une France nouvelle, une France revigorée , une France plurielle. Restons mobilisés pour le second tour.

Avec MACRON c’est l’espoir d’une France nouvelle, une France revigorée , une France plurielle. Restons mobilisés pour le second tour. La démocratie française vient de vivre un moment inoubliable, ce 23 Avril 2017 en démontrant sa soif intense du renouveau, sa vitalité, sa foi en l’avenir et sa confiance dans les valeurs qui ont fondé
MACRON SAUVERA-T-IL LE CONGO-BRAZZAVILLE DE LA DICTATURE ?

MACRON SAUVERA-T-IL LE CONGO-BRAZZAVILLE DE LA DICTATURE ?

MACRON SAUVERA-T-IL LE CONGO-BRAZZAVILLE DE LA DICTATURE ? La question s’est posée depuis la candidature d’Emmanuel MACRON à l’élection présidentielle. L’intelligentsia congolaise de France s’est lancée dans une sorte de marchandage politique qui se résume à peu près en ces termes « on te soutient, tu nous aides à faire le dicta