En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Natacha Karl

Natacha Karl

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire.Poésie, slam, chanson, prose, haïku...

Ses blogs

Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...
Natacha Karl Natacha Karl
Articles : 1322
Depuis : 27/02/2013

Articles à découvrir

Neige, suite!

joyeuse pagaille à la maison les chats sentent la neige ©️nk

Boîte à bijoux

dans sa boîte à bijoux des boucles d'oreilles dépareillées qu'elle ne porte plus @nk

Casques gris

les casques gris des guerrières les casques nus des blessées aux turbans aux perruques les casques colorés des coquettes proies de l’âge chevelures aux temps révolus la caresse de la brosse petits pinceaux de rides au coin des yeux fatigués assumés dénués les cheveux sans casque peurs au regard dénouées accusées trop tard les noeuds d

Ciel blanc

ciel blanc ~ neige sur les toits et sur le dos du chat ©️nk version haïku une ligne : neige sur les toits et sur le dos du chat ©️nk
Neige

Neige

première neige ~ le chat tout chagriné ©️nk J'y vais? J'y vais pas?

Jour de lessive

jour de lessive ~ tes chemises frétillent sur la corde à linge ©️nk Série corde à linge
Post mortem

Post mortem

Je ne voudrais pas t'écrire, post mortem, des maux, une peine restante. Des mots que je ne t' aurais pas dits. Des mots démons enchâssés dans ma peine devant vos corps trépassés. Mais comment te dire? Comment savoir? Ces fleurs qui pousseront dans le jardin des souvenirs. J’entendrai tes cris dans les couloirs lointains. J’entendrai tes r

Touche

touche la peau de ces mots petits grains de beauté sur le corps du monde ©️nk
Maladie slam

Maladie slam

La maladie à l’infini Étend son manteau sur le lit Si la souffrance te cloue Si le mal te dit À l’oreille une chanson bizarre Une scie Tu ne meurs pas Tu ne meurs pas Tu meurs tes peurs Tu murmures tes pleurs Tu dis oui Tu dis elle est pas belle la vie À l’hôpital Chez toi Au fond de ton lit Elle te fracasse Mais tu te dépasses La mort