Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sabrina De L.

Sabrina De L.

Je suis Sabrina De L. Êtes vous prêts à lire mon histoire ??

Ses blogs

Les écrits d'un vampire solitaire

Les écrits d'un vampire solitaire

Être vampire n'est pas avoir une toute puissance ! Pour moi, c'est d'être puissamment seule face à ma destinée et à ce que je suis intérieurement..... Êtes-vous prêts à lire mon histoire ??
Sabrina De L. Sabrina De L.
Articles : 98
Depuis : 29/12/2018

Articles à découvrir

Jag spelade poker med Djävulen ...

L'aurore est à la porte des cieux. Je veux m'offrir à elle. Qu'elle brûle mes chairs, mon cœur aride et ce qu'il me reste d'âme. Je suis un démon et je n'ai pas le droit d'aimer. J'aurais dû te tuer, ne jamais t'observer ! Je suis morte, il y a longtemps déjà. Alors pourquoi ? Pourquoi mon cœur bat depuis toi ? Je ne sais qu'ôter la vie,
Kärlek är en fridfull död .....

Kärlek är en fridfull död .....

(Crédits photos : Sabrina De L.) "Répands le vin de ce calice, et tu es libre. Je t'emmènerai vers des îles inconnues; tu dormiras sur mon sein, dans un lit d'or massif et sous un pavillon d'argent; car je t'aime et je veux te prendre à ton Dieu, devant qui tant de nobles cœurs répandent des flots d'amour qui n'arrivent pas jusqu'à lui." (E

Lidandet kommer av livstörsten eller begäret ...

Pendant que certain(e)s s'interrogent sur la suite de mon histoire, d'autres ne me connaissent même pas. Pendant que j'essaie de trouver du temps pour vous conter tout cela, la lune continue de briller. Je manque cruellement de temps chères âmes. J'en manque cruellement. J'ai le cerveau emplie de pensées, de secrets, d'envies et je n'ai même p

Varför är den så värdefull ?

J’ai eu mal, si mal tant de fois que mon esprit en imprimait les dates, les jours. Tout s’inscrivait dans ma mémoire et tout revenait inlassablement comme une célébration morbide et cela me prenait aux tripes. Pourquoi est-ce que l’esprit humain a besoin de mettre un repère dans sa douleur et de ne cesser de l'entretenir intérieurement ?

Kärlek är min fiende ...

On pourrait se dire que je me plains énormément, que j’ai la chance d’être damnée et quasi immortelle (oui, n’oubliez quand même pas que le soleil, ce n’est pas vraiment mon pote. Que les pieux ne soient pas une séance d’acupuncture et que ma tête, si vous la tranchez, elle ne repousse pas). Bref, où en étais-je ? Mes plaintes é

Min dröm.....

Non, il n’est pas démesurément grand. Non, il est n’est pas inaccessible. Pour être honnête, il me fait vibrer comme rien au monde dans cette vie n’a su le faire. Compliqué ? Assurément ! C’est au moment où je pense qu’il va totalement faire partie de ma vie qu’il m’échappe quelque peu. Il suffit que j’entende parler de lui
Dubbellivet ...

Dubbellivet ...

(Crédits photos : S.De L. modifié par appli PicSart) Quelque chose de moi, plus vivant que la vie, Plus vrai que le réel dont je croyais souffrir, Plus puissant que l’amour dont j’eus l’âme asservie, Quelque chose de moi qui ne saurait mourir, C’est la part de moi même à moi-même ravie, Eparse au sein de tout ce qui ne peut finir, Qu

Sensation ...

Une demeure au milieu de nulle part. Je ne sais pas ce que je fais là. L’intérieur est apaisant, couvert de toiles aux couleurs pastel, rien de criard ou d’agressif pour l’âme. J’entends quelqu’un réciter un poème. La voix est douce, profonde et séductrice. Je décide de la suivre. "Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les senti

Kunskap från alla liven innan ...

Je ne sais plus vraiment qui je suis. Un démon, ça oui, mais de quelle source ? Il a déboulé alors que je déambulais dans ce cimetière que j’aime tant. Je n’ai jamais vraiment cherché à savoir l’histoire de cet endroit. J’aime m’y balader, la raison s’arrête vraiment là. L’église, le lieu, le jardin attenant et ses minuscul

Allting är dött utom min kärlek till honom ...

J’ai ouvert une vieille boite. Elles contenaient des vieilles photos, de vieilles photos de moi. La première impression fut troublante. Ce que j’étais belle, sensuelle. Sur mon visage on pouvait y lire la sérénité. Cette peau, si tendre, si douce et ce regard si pétillant. Diable, que tout cela est loin. Diable que toute cette humanité